AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702153526
Éditeur : Calmann-Lévy (30/09/2015)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Une flamboyante saga en Flandre, au temps de la Toison d'or.
1430, à Bruges. La jeune enlumineuse, Naëlle du Hesdin, assiste au mariage fastueux de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, avec Isabelle du Portugal. Au cours des festivités, Naëlle n'a d'yeux que pour le beau seigneur Thibault de Ghiselin. Qu'il soit marié et noble ne l'empêche pas de se faire ce serment : "Nul autre n'auray", reprenant la devise du tout nouvel ordre prestigieux de la Toison d'Or. E... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
sylvaine
  12 janvier 2016
C'est le détail du tableau de Jan van Eyck Les Epoux Arnolfini reproduit sur la couverture de ce roman d'Annie Degroote D'infinies promesses qui m' a fait choisir ce livre lors de mon dernier passage à la bibliothèque. Fi donc de la 4 ème de couverture ( je les lis de moins en moins ! ) et me voilà partie pour La Flandre , les villes de Lille, de Bruges , de Gand ,de Liège , nous sommes dans les années 1430 et Philippe III , Duc de Bourgogne gère avec habileté l'immense duché de Bourgogne .Malgré la guerre avec Charles VII, son désir de venger la mort de son père Jean Sans Peur assassiné en 1419 , on vit bien dans son duché, les commerçants sont prospères, les artistes appréciés et courtisés .
C'est la famille du Hesdin qui est au centre de cette histoire romanesque Insbeth , l'enlumineuse et Lucas le maître-verrier ont 5 enfants aussi talentueux qu'eux .Nous allons surtout nous attacher à Naelle, la benjamine lumineuse et enlumineuse comme sa mère.
Voilà le décor est planté, Histoire, amours , cercle familial, amours contrariées, vilenies et vengeances, magnificence et beauté, des artistes au sommet de leur art ,chant d'amour pour une région , Annie Degroote nous raconte une histoire, une vraie histoire , les pages se tournent vite et bien ,une écriture sans trop de prouesses mais pour finir une lecture plaisante
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
sorayabxl
  15 juillet 2016
"D'infinies promesses" est un roman historique dont le personnage principal, Naëlle du Hesdin, est une jeune enlumineuse évoluant dans les cercles proches de la cour de Philippe le Bon au début du 15e siècle. L'auteure nous emmène dans les villes de Flandres alors en plein essor telles que Lille, Bruxelles, Bruges et Gand. Elle s'intéresse à ces nombreux artisans qui oeuvrent au service des grandes familles nobles et dont les compétences les élèvent peu à peu à un statut supérieur à celui des autres roturiers. L'intrigue est assez bien conçue, et la famille du Hesdin plutôt attachante. Les différences d'opinion entre les deux frères de Näelle sur la politique du duc de Bourgogne servent à mettre en lumière les tensions entre la Bourgogne, la France et l'Angleterre.
Malheureusement, l'écriture n'est pas à la hauteur de l'intrigue. le style de Degroote est trop didactique, voire répétitif. Les dialogues sont peu naturels et servent souvent de prétexte à un cours d'histoire. le mariage de Philippe le Bon avec Isabelle du Portugal, l'annexion du Brabant, la mort de Jeanne d'Arc, la création de l'ordre des chevaliers de la Toison d'Or... les évènements de la grande Histoire auraient pu être intégrés au récit de manière beaucoup plus subtile. L'action est souvent interrompue par des descriptions narratives, le point de vue omniscient du narrateur rajoute à la lourdeur du style, et le choix des mots n'est pas toujours judicieux (ex. "sa franche honnêteté", chapitre 13).
Enfin, l'histoire d'amour au centre du roman est assez niaise. le dernier chapitre, sur le thème "ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants", confirme que ce roman relève davantage du divertissement historico-romantique que de l'oeuvre littéraire.
Sur la version Audible
La lecture par Séverine Bordes est très agréable, elle a un bon rythme et une bonne intonation, même c'est dommage qu'elle prononce tous les noms flamands "à la française" (par exemple "anvèr" au lieu de "anvèrsse" pour Anvers, "jeanne vanne ik" au lieu de "yann vanne eïk" pour Jan van Eyck...). L'intégration de courts extraits de musique médiévale est réussie : elle sert de transition aux moments clés plutôt qu'entre chaque chapitre (ce qui aurait été trop lourd).
Je n'ai noté que deux petits bugs dans l'enregistrement (la répétition erronée d'une même phrase, par exemple à 4 minutes 20 dans le chapitre 30). Enfin, il est un peu déroutant que la numérotation des chapitres du fichier Audible soit différente de celle du livre (le chapitre 2 Audible correspond au chapitre 1, et ainsi de suite). Il aurait suffi de nommer le chapitre 1 "introduction", comme dans le livre imprimé, pour éviter cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
brinvilliers
  02 décembre 2015
Aubin, jeune garçon est témoin du meurtre de son père. Un homme le sauve, c'est Thibault de Ghiselin. Naëlle tante d'Aubin décide avec son frère Nicolas de le rechercher. Nicolas verrier, est en contact avec la cour. Thibault de Ghiselin va les aider dans leur recherche, il croit savoir où se trouve l'enfant, c'est lui qui l'avait sauver du meurtrier de son père. Naëlle tombe sous le charme du chevalier, l'attirance est réciproque, mais Thibault est marié, et Naëlle est une roturière. Aubin retrouvé, Naëlle va le confier à son père. Aubin ne parle pas et on dit de lui que c'est un enfant maudit, mais au contact de la matière du verre il va s'épanouir. Naëlle reverra le chevalier et tombera enceinte. Elle refuse tous les mariages que son père lui propose. Dans l'ombre guette le meurtrier du père d'Aubin qui veille à détruire ses témoins : Aubin et Thibault.
Un livre qui se lit avec plaisir, mais l'histoire n'a rien d'extraordinaire, elle a un goût de déjà vu.
Commenter  J’apprécie          40
Lalitote
  13 novembre 2015
Une première lecture de cette auteure aux talents multiples mais en tous les cas, un véritable coup de coeur pour ce qui est de la narration historique. C'est un régal, tous les petits détails qui font la trame du roman et qui donne de l'envergure à la Grande histoire. Je viens de découvrir sa bibliographie avec bonheur et il est certain que je me laisserai tenter par un autre roman antérieur « Les racines du temps » qui nous conte l'histoire de la mère de notre héroïne actuelle Insbette.
Annie Degroote nous emporte en 1430 en Flandre et en Bourgogne à une époque ou la pauvreté extrême côtoie les splendeurs des fastes de la cour royale. C'est plaisir de lire le texte ciselé et précis dans ses descriptions qui ne sont jamais lassantes et donne du corps à cette époque lointaine. le domaine historique n'a pas de secret pour elle, nous croiserons de nombreux personnages pittoresques ainsi que des rappels historiques qui font que c'est la grande histoire qui sert ici l'intrigue et nous donne la trame de tout le scénario. Comme je vous le disais tout est dans le détail et la précision, les histoires des différents personnages sont bien construites et suffisamment complexes pour nous donner la curiosité de pousser plus loin note lecture ; les personnages principaux de Thibault de Ghiselin et Naëlle ne sont pas toujours au centre de la romance qu'ils vivent. Nous avons leur neveu Aubin qui est un personnage fort attendrissant puisque décrit comme un enfant un peu simplet, on se rend vite compte qu'il a tout de même d'autres capacités cachées. Nous rencontrons le Duc de Bourgogne et sa cour parmi laquelle se trouve Loys le frère de Naëlle encore un personnage atypique pour l'idée que je me fais de l'époque, mais j'ai adoré. Un fait est certain tout ici est resplendissant voir le Moyen Age par la lunette d'Anne Degroote est un cadeau un peu comme entrer dans une cathédrale et regarder à travers les vitraux colorés les scènes de la vie passée, nous sont restituées ici avec force et réalisme.
Je ne vous raconterais pas l'histoire mais sachez que vous serez tenu en haleine tout du long et je n'ai pas réussi à savoir ce qui aller arriver avant d'avoir lu la fin. On retrouve les sentiments humains les plus vils comme les plus nobles, vous vivrez, la trahison, les secrets, la vengeance mais aussi l'amour et ses serments éternels.
Un petit mot sur la couverture choisie pour ce roman, il s'agit d'un détail de l'oeuvre de Jan van Eyck « Les époux Arnolfini » peintre contemporain à notre récit. Cette toile tombe à propos et nous fait toucher du doigt tout le mystère de cette romance.

Lien : http://latelierdelitote.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sld09
  28 juin 2017
D'infinies promesses est la suite des Racines du temps, mais les deux romans peuvent très bien se lire indépendamment l'un de l'autre.Annie Degroote nous propose ici une grande fresque historique très documentée. En suivant l'histoire de Naëlle et de sa famille, nous découvrons un Moyen-Âge prospère et lumineux, à l'image de la couverture du livre. Les fastes de la cour, un artisanat toujours plus créatif, des femmes exerçant des professions prestigieuse, etc. Même si tout n'est pas tout rose, on est loin de l'image frustre et sombre qu'on a souvent de cette période.L'aspect historique prend cependant trop le pas sur le côté "fiction" et certains passages sonnent trop comme un cours d'histoire pour que je sois complètement sous le charme D'infinies promesses...
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
brinvilliersbrinvilliers   02 décembre 2015
Il se sentait protégé par les milliers d' étoiles. Libre, et en même temps enveloppé par l'édifice. Il était mieux que chez lui. Une seule personne manquait à son univers clos et protégé : sa petite tante. Aussi, lorsqu'il montait pour contempler le ciel nocturne, il choisissait l'étoile la plus brillante, et se disait que c'était celle de Naëlle.
Commenter  J’apprécie          60
sld09sld09   11 septembre 2017
Foulque avait enfin son heure de gloire. Pas celle qu'il escomptait jadis, mais tout de même. Il était le principal acteur de ce grand spectacle. Un événement dont on se souviendrait et qui l'inscrirait à tout jamais dans les annales des chroniqueurs. Tous les regards étaient tournés vers lui. Il serait le héros du jour.[...]Face au bourreau vêtu de rouge, Foulque perdit de sa superbe. Il comprit soudainement avec terreur qu'il allait mourir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sld09sld09   24 septembre 2017
il saisissait des bribes de conversation entre les grands ,pénétrait ce mode qui n'était pas le sien , vivait avec le rêve qu'il faisait un peu partie de cette noblesse. Comme tout serviteur de rang élevé : orgueil pour son maître, humilité face à lui.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Annie Degroote (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Annie Degroote
A l'occasion de la Foire du Livre de Brive, Annie Degroote évoque les trois auteurs qui l'ont inspirée pour son titre "Nocturne pour Stanislas". En savoir plus sur le livre "Nocturne pour Stanislas" : http://bit.ly/2hWaS1P
Printemps 2004, dans le Nord. En remontant les secrets de sa filiation, la jeune Hania découvre la vie tumultueuse de son grand-père, réfugié polonais en France, et réhabilite sa mémoire bafouée.
autres livres classés : 15ème siècleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1573 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre