AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782258079922
324 pages
Presses de la Cité (29/04/2010)
3.37/5   43 notes
Résumé :


Qu'est-ce qui fait qu'une personne, un jour, renonce à être elle-même ? Parce qu'il s'estime responsable de la tragique disparition de son fils, Sam, âgé de trois ans, David sombre, comme si sa vraie vie s'était arrêtée à ce même instant.


Il faudra un accident grave, le patient amour de Pauline, l'amitié attentive de quelques fidèles et la magie débridée du carnaval de Dunkerque pour qu'il se reconstruise. Et prenne un nouveau ... >Voir plus
Que lire après Les jardins du ventVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,37

sur 43 notes
5
2 avis
4
6 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
3 avis
Quand un livre commence dans les dunes de la mer du Nord, il y a des chances qu'il me plaise.
Cet endroit magique, qui "sort ses éléphants gris-vert" comme le chante magnifiquement Souchon dans un Baiser que j'aurais aimé vivre, me fait délirer et je brûle d'impatience d''y retrouver cet été ses plages, sa digue, ses restaurants, ses balades à vélo, ses restaurants, ses vagues fluorescentes (si, si, vues de mes yeux vues), ses restaurants, ses réunions entre amis et mille autres plaisirs que la pudeur m'empêche de décrire ici…

Mais… le livre … oui… alors, qu'en dire?
En fait ça m'a un peu fait penser à un livre de Bussi (non, pas Claude, Michel ;)
C'est léger, facile à lire, un peu tiré par les cheveux et parfois prévisible, mais … très agréable en somme.

Avec quelques précisions historiques, pourquoi pas, et une alléchante description du carnaval de Dunkerque.

Plaisir direct pour ce récit divertissant sans prétention

4/5

is@juin14
Commenter  J’apprécie          112
Un superbe récit avec en trame les paysages du Nord, les dunes magiques, la mer du nord sans cesse changeante .
Des personnages attachants.
le carnaval de Dunkerque, les bandes, les carnavaleux.
Toute cette ambiance mythique qui fait du Nord une région où le coeur et les sentiments sont omniprésents.
Pour faire comprendre à tous ceux qui ne connaissent pas le nord qu'on pleure vraiment quand on doit le quitter
Commenter  J’apprécie          90
En tant que nordiste pur jus, il me fallait avoir lu au moins un roman d' Annie Degroote. Voilà qui est fait et je peux vous jurer que je ne risque pas de récidiver.
L'intrigue de ce livre est totalement invraisemblable et le style est à pleurer. Certains passages sont d'une mièvrerie à faire dresser les cheveux sur la tête !
J'ai quand même apprécié la description du carnaval de Dunkerque, l'événement festif le plus important du Nord depuis que la" grande braderie" n'est plus vraiment une fête. Pendant quelques pages ont surgi, pour mon plus grand plaisir, les "matantes", les couleurs des déguisements , les airs traditionnels joués par les fifres , les chansons grivoises braillées par les carnavaleux. Toute la joie d'une tradition qui a su garder son authenticité... L'évocation de la cantate à Jean Bart chantée à l'unisson par une foule agenouillée est très émouvante, j'en avais presque les larmes aux yeux. Je ne regrette pas d'avoir lu ce roman juste pour cette dizaine de pages.
Commenter  J’apprécie          40
J’ai acheté ce livre parce que la couverture m’avait paru très belle… Cela ne m’arrive jamais habituellement !

Roman de terroir (la première parution est dans la collection Terres de France), roman policier, roman psychologique… Ce livre mêle les genres.
Annie Degroote aime le Nord, son histoire, ses traditions, ses habitants et en parle très bien : la braderie de Lille, le carnaval de Dunkerque, les exhibitions de cerfs-volants de Berck, les baraques à frites, la chaleur des liens amicaux («La plus belle raison d’être fier d’être Nordiste ne tient-elle pas dans le cœur des gens du Nord ?» a-t-elle dit dans un interview)... Elle parle également très bien d’un lieu captivant de Paris : le cimetière du Père-Lachaise.
L’intrigue est intéressante et bien menée en trompe-l’œil mais les longues digressions sur les événements et lieux la hache considérablement. L’articulation entre les deux est ratée.

Il n’aurait pas fallu grand-chose pour que ce livre soit une réussite.
Commenter  J’apprécie          30
Voici quelques années que je suis cet auteur. J'aime ce qu'elle écrit.

Parce que je suis originaire du Nord, mais pas seulement.



Dans ce roman, beaucoup de souvenirs me sont revenus.

Bray-Dunes : souvenirs de baignades, de jeux dans les dunes.

La Panne : Plage voisine belge et ses glaciers.

Le Carnaval de Dunkerque : Où je ne suis jamais allée car l'année où ma famille s'y est rendue j'étais ado et je trouvais ça nul donc j'étais restée à la maison. Dommage ......

Les baraques à frites bien sûr, chez nous on y allait souvent le dimanche soir pour que maman n'ait pas de repas à préparer.

Le parc Barbieux à Roubaix : A deux pas de chez mes beaux-parents, ma belle-soeur et aussi de chez Liliba.

Le musée de la piscine à Roubaix : Pas encore visité mais cela me plairait. Mon mari y allait à la piscine avec l'école avant que ce soit un musée bien sûr.

La fameuse braderie de Lille, le premier week-end de Septembre : et ses célèbres moules-frites



Bon, j'arrête de vous embêter avec mes souvenirs.



J'aime aussi ce qu'écrit Annie Degroote car ses personnages sont sympathiques.

Tout est très vivant, très réaliste.

Et de plus, dans ce livre là elle arrive à nous surprendre car il se passe des choses auxquelles on ne s'attend pas, et j'aime ça.



Et pour la provinciale que je suis j'ai beaucoup aimé la découverte du cimetière du Père-Lachaise, avec ses chats, ses vieilles dames qui s'occupent des tombes, ses promeneurs.



Pas de doute, je lirai son prochain livre.


Lien : http://pages.de.lecture.de.s..
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Voyez-vous la ruche ? Les abeilles exécutent inlassablement leur ouvrage et nous enseignent le devoir, la solidarité et la responsabilité sociale. Elles figurent sur les tombes des compagnons du Tour de France.
Commenter  J’apprécie          40
(Pauline assiste au Carnaval de Dunkerque)

Ces moments de farce, d’impertinence, de chansons grivoises, de liberté, avaient été contrebalancés par une bonne humeur respectueuse. Pauline avait eu l’impression, pour la première fois de sa vie, d’une fusion entre les êtres.
Commenter  J’apprécie          20
C'est curieux comme, en l'espace de peu de temps, la présence de la personne sans laquelle on croyait ne jamais pouvoir respirer nous porte à l'exaspération ou à l'indifférence.
Notre univers s'est écroulé comme un château de cartes.
Commenter  J’apprécie          20
Aragon a écrit :
" La nuit s'est déchirée, et tu es le soleil que j'espérais."
Commenter  J’apprécie          70
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Annie Degroote (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Annie Degroote
Déconstruire pour reconstruire ? 1er juillet 2022, 10h — Amphi 34B
Inventer de nouveaux concepts pour élaborer des théories scientifiques ou philosophiques, imaginer d'autres systèmes politiques, bousculer des normes ou des traditions artistiques, ou même décider de s'en affranchir… Dans toute discipline, de la plus concrète à la plus abstraite, il est parfois nécessaire d'aller au-delà des principes que l'on croyait acquis, des doctrines établies et des anciennes hypothèses – voire de les abolir – afin de construire un nouvel édifice, au sens propre comme au sens figuré. de la rénovation des bâtiments à l'écriture d'un roman en passant par l'histoire de la médecine, des étudiants et des jeunes chercheurs aux spécialités variées tenteront d'expliquer comment ils sont amenés, au quotidien, à déconstruire leur objet ou leur méthode, afin de donner un nouveau souffle à leur recherche ou à leur activité créatrice.
Barnabé Crespin-Pommier - Étudiant en recherche-création littéraire Jimmy Degroote - Doctorant en philosophie des sciences Rachna Bhoonah - Doctorante en coconception et thermique des bâtiments Tiphaine Lours - Masterante en histoire de la médecine Gautier Depambour - Doctorant en histoire des sciences
+ Lire la suite
autres livres classés : hauts de franceVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (110) Voir plus



Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
307 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..