AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782824603735
368 pages
City Editions (13/11/2013)
2.88/5   12 notes
Résumé :
"Confesse tes péchés. Sinon, dans trois minutes, tu mourras". Un jour, alors qu'il est dans sa voiture, Kevin reçoit cet étrange coup de fil sur son portable. Effectivement, trois minutes plus tard, sa voiture explose. Le jeune homme en ressort miraculeusement indemne, mais ce n'est que le début d'un véritable cauchemar. Il reçoit d'autres appels et le mystérieux "confesseur" n'hésite pas à mettre ses menaces à exécution et à tuer, mettant systématiquement en échec ... >Voir plus
Que lire après Le confesseurVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Je comprends le point de vue du mari de Sweetie moi aussi j'aurais voulu arrêté ma lecture mais comme je suis moins indulgent que Sweetie. Au début, je croyais à une version livresque de Sept ou Seven avec Brad Pitt sortie en 1995. Ensuite, j'avais en tête l'excellent roman de Chirs Mooney Déviance mortelles. Rendu à la moitié du roman un autre roman m'est venue à l'esprit Hors Cadre de l'écrivian Stephen Ahnhem un bon policier assez classique. Lorsque j'ai attends les trois quart du roman, l'auteur Ted Dekker nous amène dans une autre piste qui s'avère cohérente un certains moment. Mais à la fin, on nous balançait une fin pas croyable digne de Split. J'ai remarqué qu'à un moment donné dans l'intrigue je ne savais plus qui était Kevin ou Slater et même le fameux Tueur aux devinettes. L'histoire n'était ni gore ou sanglante à part quelque explosion de lieux public comme la bibliothèque le tueur était plutôt gentil contenu son passé. Si j'étais vous cher lecteur, je me baserais pas sur la couverture lors de mon prochain achat. À la place, revoyez l'excellent film Sept de David Fincher.
Commenter  J’apprécie          10
Mon mari en ayant abandonné la lecture parce que le personnage principal lui tombait sur les nerfs, je me suis attelée à ce roman policier par pure curiosité. D'une écriture facile, même un peu simplette par moments, cette histoire tordue d'un harceleur exigeant la confession de sa victime, un jeune homme éperdu ayant connu une enfance difficile, m'a tenue en haleine dans sa première moitié. Ensuite, l'auteur a perdu son avantage par l'étalage de mièvrerie et d'invraisemblances mal expliquées. Une lecture somme toute ordinaire...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
La question est de savoir si l’homme choisit le mal, tout simplement, ou s’il le crée. Le mal est-il une force qui circule dans le sang humain, cherchant à trouver une issue vers le cœur, ou est-ce une possibilité externe qui attend de prendre forme ?
— Je pense que l’homme choisit le mal au lieu de le créer. La nature humaine est saturée de mal à cause de la chute de l’homme. Nous sommes tous maléfiques.
Commenter  J’apprécie          10
Notre enfant ne grandit pas sur une île. Il se développe dans un monde où les réalités changent. Un monde où les réalités ne sont que des bouts de papier découpés pour en faire la vérité. Il n’y a pas d’absolus. Il n’y a pas de mal, et, par extension, pas de bien. Tout n’est que faux-semblant, et seul ce qu’on décide comme réel est véritablement réel. La vie n’est qu’une succession d’aventures où on joue un rôle.
Commenter  J’apprécie          00
S’il était bien une chose qu’il détestait, c’était le désordre. Le désordre était l’ennemi de la compréhension, et il avait vécu déjà bien trop longtemps sans comprendre. De quelles méticulosité et organisation un chimiste devait-il faire preuve pour comprendre l’ADN ? Quel avait été le degré d’organisation de la NASA pour s’efforcer de comprendre la Lune ? Une erreur et boum.
Commenter  J’apprécie          00
Quand on participe à une compétition à enjeux élevés, le flux sanguin s’accélère. Il ne connaît rien de comparable. Tuer reste tuer, sauf si le meurtre s’accompagne d’un jeu. Sauf s’il y a une fin de partie offrant une sorte de victoire ultime. Pour obtenir une punition, il faut faire souffrir, et la mort met fin à cette souffrance.
Commenter  J’apprécie          00
Diffamer n’est-il pas aussi mal que n’importe quel vice ? Ce qui est particulièrement dommageable dans les deux cas est que ni l’homme qui nourrit de la colère ni la diffamatrice ne réfléchissent sérieusement au mal de leurs propres actions. Leurs péchés restent cachés. C’est là le véritable cancer de l’Église.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de Ted Dekker (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ted Dekker
Three (film 2006) - Trailer
autres livres classés : bombeVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus

Autres livres de Ted Dekker (2) Voir plus

Lecteurs (35) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2900 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}