AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Kathleene


Kathleene
  03 décembre 2018
Ce qui m'a fait pencher pour lire ce livre dans le cadre d'une masse critique littérature a été le fait que ce roman se passait dans le domaine de l'art. Domaine dans lequel je suis novice et néanmoins sensible aux émotions qui peuvent ressurgir a la vision de toutes ces oeuvres d'art et admirative devant le talent de ces créatrices et de ce créateurs, même si, tout ne me plaît pas.

Naviguer au sein de la Vila Médicis ne pouvait donc être que tentant.
J'ai ainsi fait la connaissance d'Yvan Sauvage, commissaire-priseur, dont le passé m'a l'air assez chargé au niveau de son vécu, tant d'un point de vue professionnel que personnel.

Me voilà donc propulsée dans les méandres des secrets et des uns et des autres. Notre commissaire-priseur apparaît comme quelqu'un de fort sympathique comparé aux autres personnages, aux caractères plutôt désagréables et dérangés ; sans parler de la personnalité du commissaire qui mène l'enquête. Cependant j'ai trouvé ces personnages trop irréels - peut-être parce que navigant dans un monde dont je n'ai pas les codes - et par conséquent inaccessibles. Pour le coup, je n'ai pas su trouver l'intrigue intéressante et je dois avouer que la personnalité du meurtrier et des résidants ne m'a pas convaincue. J'attendais peut-être trop d'éléments liés au domaine de l'art, oubliant par ailleurs qu'il s'agissait d'un polar.

Il aurait peut-être fallu que je lise les aventures précédentes du personnage récurrent qu'est Yvan Sauvage, afin de me faire une meilleure idée du contexte dans lequel il évolue.

D'une écriture plaisante à lire, ce polar est une lecture détente.

Merci à Babelio et aux Éditions de Borée de m' avoir permis de rentrer dans le monde étonnant d'Yvan Sauvage.
Commenter  J’apprécie          100



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (8)voir plus