AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749941073
Éditeur : Michel Lafon (13/02/2020)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 14 notes)
Résumé :
" Finalement, je ne sais pas ce qui a déclenché tout ça. Son regard, à lui. Ses yeux, à elle. Ou le gosse ? Le gosse me demandant : "Tu viens nous aider ?'
J'ai la rage, soudain. Tout ça, c'est à cause de lui. Uniquement à cause de lui. Voilà pourquoi je m'apprête à faire une chose que je n'aurais jamais pensé faire, moi qui ne suis pas un violent. Dans quelques minutes, je vais tuer cet homme. "
Les villages de l'adolescence sont parfois dangereux, qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Jmlyr
  21 mars 2020
Je remercie avant tout la plateforme NetGalley et les éditions Michel Lafon pour ce partenariat.
Le village est un roman qui nous plonge dans la psychologie de personnages ayant tous un lien ancien ou non avec un village où des souvenirs sont tenaces. Mémoire collective, passé commun, nouvelle vie, espoir d'ascension sociale, origines reniées, enfance maltraitée, retour aux sources, autant de thèmes abordés avec un style qui est agréable.
L'histoire m'a plu par sa chute, mais le double récit m'a gênée pendant toute la lecture.
#LeVillage #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          723
Waterlyly
  12 mars 2020
Ici, nous allons suivre une narration à deux voix. D'un côté, Oscar est en pleine ascension sociale. Il a tout donné pour y arriver. de l'autre, un homme se promène dans le village de son enfance et se livre à une longue introspection quant à son passé, se remémorant ainsi une multitude de souvenirs.
Il est vrai que j'ai apprécié cette lecture, mais il est vrai aussi que j'ai trouvé cela très particulier. J'ai bien évidemment imaginé que l'histoire d'Oscar et celle de l'homme qui revient dans son village d'enfance allaient forcément se rejoindre à un moment, mais j'ai trouvé le développement un peu longuet parfois.
Pourtant, le roman n'est pas très long. J'avoue avoir eu énormément de mal à m'attacher aux personnages principaux. Je suis restée très en retrait par rapport à ce qui leur arrivait. Cependant, j'ai eu une large préférence pour l'histoire de l'homme que pour celle d'Oscar.
L'auteure va disséquer les souvenirs, et va peu à peu instiller son suspense. C'est ce que je reproche finalement à ce récit. C'est lent, je n'ai pas forcément eu le sentiment d'avoir eu une accroche qui me pousserait à tourner frénétiquement les pages, avec cette envie de savoir. Virginie se perd parfois en digressions qui alourdissent le récit.
La plume de l'auteure est très agréable, et même si le tout reste contemplatif et très introspectif, cela demeure une belle découverte littéraire. J'ai été troublée au départ, puisque l'auteure prend le parti de narrer l'histoire d'Oscar à la troisième personne, et cette de l'homme à la première. Il y a eu des moments où je me suis un peu emmêlée, j'avoue.
Un récit introspectif, qui est peut-être un peu trop lent, mais qui de par la douceur de la plume de l'auteure s'avère être une belle découverte littéraire.
Lien : https://mavoixauchapitre.hom..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
argali
  23 février 2020
Deux narrations en alternance composent ce roman. Dans l'une, on suit les pérégrinations professionnelles d'Oscar dans un monde des affaires qui semblent trop grand pour lui et va en faire un être cynique et froid. Dans l'autre, les heureux souvenirs d'enfance d'un narrateur qui ne dira pas son nom. le premier récit est rédigé à la 3e personne, le second à la 1e.
Un point commun semble relier ces deux récits : le village duquel les protagonistes sont originaires. Se connaissaient-ils ? Etaient-ils liés ? Il faudra attendre les deux tiers du roman pour avoir une réponse.
Virginie Delage signe ici son premier roman. J'ai apprécié sa plume fluide et agréable qui nous offre de belles descriptions, que ce soit du village, du monde du travail ou de certains personnages. La construction du récit donne envie d'avancer dans le livre car à peine a-t-on quitté un protagoniste qu'on a hâte de connaitre ce qui lui arrivera au chapitre suivant.
Et le souci c'est que l'attente est longue. Je me suis donc rapidement ennuyée, attendant un déclencheur qui ne viendra réellement jamais. Jusqu'à la fin, que j'avais fini par pressentir et qui m'a laissée dubitative. Tout ça pour ça.
Je n'ai pas non plus réussi à m'attacher aux personnages. Malgré les efforts faits par l'auteure, elle ne parvient pas à les rendre vivants, touchants. J'ai suivi leur progression comme j'aurais parcouru un fait divers dans le journal du matin pour oublier assez vite et passer à autre chose.
Ce premier roman a reçu un prix et a donc plu à d'autres lecteurs, je m'en voudrais de vous décourager. Mais je suis passée à côté. Reste que Virginie Delage a des qualités d'écriture indubitables et que je la tiendrai à l'oeil dans l'avenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
livrement_ka
  04 mars 2020
Un grand merci à Camille pour le partage de ce premier roman de Virginie Delage, récompensé par le prix Aufeminin.
J'ai profité de mon trajet en voiture pour aller au ski pour lire ce livre. Les pages se sont tournées à une vitesse folle, et j'ai suivi parallèlement deux histoires qui petit à petit vont se retrouver.
Qui est oscar, ce jeune homme ambitieux qui va se confronter à la dure loi de l'entreprise et du "Business". Lui qui ne rêve que de faire mieux, que de se surpasser. Il va devoir faire face à sa hiérarchie et surtout voir son idéal professionnel être ramené à faire ce qu'on lui dit sans réfléchir.
Et puis quand le passé refait surface, et qu'à l'occasion d'un retour sur place pour promouvoir la marque Bon Enfant, les souvenirs remontent à la surface alors qu'on les croyait oubliés.
Des épisodes douloureux, d'autres heureux mais au final, tous enfouis au fil des jours pour laisser place au quotidien et ne pas s'embarrasser de choses qui ne sont pas normales.



Quant à cet enfant battu !!!! Mais comment peut-on maltraiter un enfant . Ca ce sont les pensées des autres villageois, mais personne ne s'en mêle, préférant s'occuper de ses propres affaires.
Un récit construit en double chapitre. Dans l'un chapitre il est question de la vie plus actuelle, et dans l'autre de la résurgence des souvenirs. Mais au final tout ceci n'est il pas semblable ?
La vie n'est décidément pas un long fleuve tranquille.
Et ces jeunes femmes qui vont ponctuer la vie d'Oscar ? Les émois d'enfant, d'adulte, la jalousie, l'attachement, la rupture....Tout ceci ponctue également l'histoire.
Une plume fluide et simple qui vous emporte vers un dénouement totalement étonnant. Une lecture agréable où on suit le narrateur dans ses doutes, dans ses interrogations et ses souvenirs.
L'auteure réussit à insuffler une sorte de pitié ou d'attachement envers ce personnage qui semble avoir perdu toute confiance. Il ne lui manquait pas grand chose qu'il a cherché, qu'il a essayé de développer, pour rencontrer des obstacles régulièrement.

Mon ressenti : J'ai lu ce livre d'une traite. j'ai apprécié le style de l'auteure et la construction du livre. je n'ai cependant pas été exceptionnellement séduite par l'histoire. Une auteure que je suivrai dans ses prochains romans pour m'en faire une idée plus précise.

Le plus : La couverture est vraiment magnifique et laisse entrevoir la solitude du personnage principal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Kimysmile
  28 février 2020
Un livre très court et très différent de ce que je lis habituellement. Et pour tout vous dire, c'est d'ailleurs une histoire très particulière. le genre de lecture qu'on n'oublie pas.
Virginie Delage, qui signe ici son premier roman, a un style implacable, maîtrisé. Dans cette histoire, la construction est un peu particulière. On découvre concrètement deux personnages avec deux narrations différentes. On a d'abord un chapitre en « Je » et un autre à la troisième personne. C'est un peu déstabilisant sur le coup, mais on s'y habitue plutôt vite. D'un côté, un homme nous raconte ses souvenirs d'enfance, et des moments de vie, tandis que dans l'autre, on est davantage dans le présent face à Oscar que l'on découvre spécifiquement dans son boulot et dans sa vie personnelle. Evidemment, je n'attendais qu'une chose, que les événements ou les personnages se rejoignent. Et j'avoue que j'ai plutôt été soufflée par le final que je n'attendais pas… (et ce, même s'il tarde à arriver). du coup, c'est ce qui donne le côté surprenant et donc marquant à la lecture!
A côté de ça, il m'a manqué un côté un peu plus émotionnel, pour être davantage en empathie avec les personnages. C'est quelque chose d'important pour moi, et ce sera certainement mon plus grand regret par rapport à cette histoire.
A côté de ça, je trouve que c'est un livre à découvrir pour sa singularité ! :)⠀
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
KimysmileKimysmile   23 février 2020
Aujourd'hui encore, je me souviens de ce jour comme on se souvient de certains rêves. Ces rêves si réalistes qu'ils nous prennent physiquement, jusqu'au fond des entrailles, nous faisant ressentir des émotions plus intenses encore que celles de la vraie vie.
Commenter  J’apprécie          30
KimysmileKimysmile   23 février 2020
Il y a des souvenirs si forts, si intenses, qu'il vaut mieux les tenir à l'écart.
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : vie profVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère



Auteurs proches de Virginie Delage
Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1824 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..