AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782812927706
Editions De Borée (02/06/2022)
4/5   6 notes
Résumé :
1972 : Florian, retraité de l'aéronautique, se rend avec sa compagne au palais de l'Élysée afin d'y être décoré de la Légion d'honneur. Il ne comprend pas pourquoi. L'évocation de sa jeunesse lors de la cérémonie lui permettra peut-être d'y voir plus clair... 1910, retour en arrière : Florian a 12 ans et vit en Algérie française auprès d'un père militaire et d'une mère aimante. Lorsque celle-ci décède subitement, le jeune garçon, abandonné par son père, est envoyé d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Srafina
  03 juin 2022
Dernier livre en date d'Alain Delage, celui-ci sort en ce début du mois de juin.
De cet auteur j'ai déjà lu un très beau roman du terroir « Le banni des Hautes-Terres ».
Un style, une écriture précise, détaillée et fort agréable, Alain Delage démarre son histoire dans les années 70, sous la présidence de Georges Pompidou. Ce dernier décerne la légion d'honneur à Florian Duval qui en est le premier surpris, pourquoi, comment ? Il n'a rien demandé.
1910, à Blida en Algérie, Florian a une vie heureuse entourée de sa mère qui attend un heureux évènement. Son père, militaire est pratiquement absent de leur vie en plus d'être un coureur de jupons.
Un beau jour, la vie de Florian va prendre un tournant dramatique. Il sauve la vie d'un nourrisson dans la fournaise d'un incendie. Et tout s'enchaîne.
Le drame est là. Son père l'inscrit dans une école d'enfants de troupes à Saint Hippolyte du Fort dans le Gard. Une nouvelle vie démarre pour lui entre études et vie militaire. Ce sont aussi les débuts de l'aviation. Les aéroplanes vont rentrer dans sa vie et ne le quitteront plus.
Très beau roman. Une histoire fictive dans la grande Histoire. Un hommage à tous ces hommes qui ont fait l'histoire de l'aviation et à qui l'on doit tous les progrès qui s'y réfère.
Ici on rencontre deux aviateurs célèbres René Duval, homonyme de Florian et Paul Hanouille. le meeting décrit à Saint Hippolyte du Fort a réellement eu lieu en 1912.
Alain Delage nous immerge dans ce monde à la fois ancien et si proche. Tant de progrès en si peu de temps.
J'ai beaucoup aimé suivre les aventures de Florian dans une France en pleine mutation
Un grand merci à Virginie des Éditions de Borée de me l'avoir fait découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          283
Valmyvoyou_lit
  17 juillet 2022
Paris, 1972. Florian et Pauline sont impressionnés quand ils pénètrent dans le palais de l'Elysée. Quelques semaines plus tôt, Florian, retraité de l'aéronautique, a reçu un courrier l'informant que le président de la République souhaitait lui remettre la Légion d'honneur. Les échanges téléphoniques avec les services du protocole de l'Elysée ne lui ont pas permis de comprendre la raison de cette distinction. Son premier réflexe a été de la refuser. Sa compagne l'a convaincu de l'accepter. Il a alors dressé sa liste d'invités.

Devant l'assemblée constituée des anciens collègues de Florian, Georges Pompidou retrace l'histoire du décoré. Très discret, ce dernier a, pourtant, vécu plusieurs vies.

Florian est né en Algérie, en 1898. En 1910, sa maman adorée décède. Quelques jours après, son père, militaire, emménage avec sa maîtresse, une femme acariâtre. Florian est malheureux et ses résultats scolaires s'en ressentent. Son père se sert de ce prétexte pour se débarrasser de lui et l'inscrit dans une école militaire de métropole. Peu attiré par une carrière dans l'armée, Florian est, cependant, fasciné par les débuts de l'aviation. Dans le Gard, à l'école de Saint-Hippolyte-du-Fort, il noue des relations qui transforment son existence.

La rétrospective des évènements marquants de la vie de Florian montre que, très jeune, il était déjà courageux et modeste. Même s'il ne l'entend pas ainsi, sa légion d'honneur est méritée et son humilité est touchante. J'ai été émue par ce gamin, rejeté par son père, alors que le manque de sa mère se fait, cruellement, sentir. Auprès d'elle, il a connu l'amour et s'est retrouvé sans repère. Paradoxalement, à l'école militaire, dans laquelle la discipline est très sévère et cadrée, il s'est retrouvé livré à lui-même. Grâce à son caractère sociable, il s'est enrichi de toutes les rencontres et a saisi toutes les opportunités de changer son destin. Cependant, les raisons de la cérémonie à son honneur résident dans des actes qu'il n'a pas racontés à ses proches et qui lui sont rappelés à la fin du discours présidentiel. Il découvre, alors, avec émotion, que son humanité, son intrépidité et son courage ont eu des conséquences bouleversantes.

J'ai été pétrie d'admiration pour ce gamin que j'ai vu grandir et que j'ai eu envie de serrer dans mes bras. Il m'a éblouie par son humanisme, attendrie par ses chagrins, amusée par sa spontanéité et réconfortée par ses choix. J'ai eu un coup de coeur pour L'Etoile de la providence.

Lien : https://valmyvoyoulit.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
nosferatu63320
  29 juillet 2022
Bonjour amis lecteurs.
Je viens à l'instant de clore la lecture du roman d'Alain Delage «  L'étoile de la providence », paru aux éditions De Borée. Je m'empresse de vous en révéler mon ressenti.
Le jeune Florian Duval nait en à Blida, en 1898, alors que l'Algérie est encore française. Il grandit dans l'amour de sa mère, Marinette, quelque peu délaissée par un époux militaire, volage, et qui ne s'occupe pas de l'existence de son fils. Qu'à cela ne tienne ! La tendresse de sa mère suffit amplement à son bonheur. Mais ce bonheur, malheureusement ne dure pas. Marinette, qui attend son second enfant décède en couche, et Florian doit retourner sous la coupe de son père, qui n'a que le désir de le voir partir, le plus loin possible. Ce sera au-delà de la Méditerranée, dans une petite localité du Gard, où une école militaire tient garnison. Ce sera pour Florian le début de ses aventures.
Je n'aime pas trop raconter l'histoire car je préfère laisser aux lecteurs le plaisir de la découverte. Et quelle découverte ce roman a été pour moi ! J'ai immédiatement été conquis par la plume de l'auteur qui nous tient en haleine à chaque page, que l'on s'empresse de tourner. Une belle écriture. Un roman richement documenté, mais sans lourdeur, pour nous faire entrer de plain-pied dans l'univers du début du XXème siècle, qui connaîtra tant d'innovations techniques, et qui sera encore tiraillé entre républicanisme et catholicisme. Quelle vie trépidante que celle de Florian ! On s'attache immédiatement à ce jeune homme qui décidera de prendre en main son destin. Jusqu'au bout, jusqu'à la dernière page, le suspens est présent. Et c'est tellement bien écrit, amené, que l'on ne s'attend pas du tout à un tel dénouement.
Merci, Alain Delage, de m'avoir fait découvrir ce magnifique livre que je conseille vivement à tous les lecteurs. Merci également aux éditions de Borée de me l'avoir fait passer.
Alain Léonard
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Auveronique
  23 août 2022
Dans son dernier roman, l'écrivain gardois nous fait voyager ! Pas seulement géographiquement, d'une lumineuse ville d'Algérie aux premiers contreforts des Cévennes, mais aussi humainement, dans le trajet sinueux des épreuves qui attendent Florian, son jeune héros au seuil de l'adolescence.
Florian nous émeut, nous attendrit dans les moments légers de son aventure, autant qu'il nous fait frémir dans les épisodes plus sombres. Et puis, il y a cette découverte de l'aviation qui, en fascinant Florian, va bien sûr nous faire rêver nous aussi. Dans la garrigue dont nous humons les senteurs, on entend vibrer des avions – dont un Blériot XI, celui de la traversée de la Manche ! --, et là on plonge dans l'aventure des merveilleux fous volants. Alain Delage sait adroitement nous faire revivre l'ambiance des premiers meetings aériens : la carlingue passe en rase-motte au-dessus de nos têtes, les ailes parcheminées tanguent, l'hélice « se visse dans la masse d'air » !
Mais au fait, pourquoi fait-on connaissance de Florian soixante plus tard, dans un salon feutré de l'Élysée ? Mystère… La réponse est à la fois évidente et surprenante : vous nous avez touchés M. Delage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MAMIEJAUNE
  22 juillet 2022
Mon avis
Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir permis de lire, en service de presse, « L'Etoile de la providence », roman de Alain DELAGE, accompagné d'un très joli tote-bag qui me plaît beaucoup.
J'ai retrouvé avec grand plaisir la plume fluide et précise de cet auteur dont j'ai lu un grand nombre d'ouvrages.
Alain DELAGE nous emporte en 1972 à Paris où Florian, retraité de l'aéronautique, va recevoir la Légion d'Honneur des mains du Président de la République de l'époque. C'est avec beaucoup d'appréhension que Florian va vivre cet événement honorifique fort émouvant en compagnie de Pauline, sa compagne.
Puis l'auteur nous conte le destin de cet homme né en Algérie en 1898 qui n'a pas eu une enfance heureuse après le décès de sa chère maman, étant rejeté par son père...
Alain DELAGE décrit à merveille les traits tant physiques que psychologiques des protagonistes de son roman mais également leurs sentiments. On ne peut qu'être ému par Florian qui est courageux, déterminé, attachant.
L'auteur aborde également avec brio les débuts de l'aviation et nous fait partager les aventures de passionnés par ces nouvelles machines volantes.
J'ai beaucoup aimé cet ouvrage très bien écrit et documenté que j'ai découvert avec plaisir et avec lequel j'ai passé un très bon moment de lecture.
Je le recommande vivement aux amateurs du genre.

Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/
Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com

Lien : https://www.facebook.com/joe..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SrafinaSrafina   03 juin 2022
Combien d'aviateurs avaient perdu la vie dans les meetings similaires à celui qui animait Saint-Hippolyte-du-Fort en ce début d'été ? Combien de fous avaient époustouflé un public complètement hystérique avec des évolutions en vol extraordinaires que permettait ce nouveau moyen de transport ? Combien de pilotes avaient eu la peur de leur vie à cause d'accidents effroyables qui avaient anéanti leur machine en leur préservant la vie ? En revanche, combien d'autres héros avaient réussi ce que personne ne pensait possible ? Combien d'inconscients avaient dépassé les limites de l'incroyable ? Et tout ça sous les yeux de foules avides de sensations fortes... très fortes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
AuveroniqueAuveronique   23 août 2022
La vie est un long voyage qui comprend des étapes, des escales durant lesquelles tu bifurques de la destinée qu’on veut imposer.
Dans cent ans, il y aura des aéroplanes partout dans le ciel. Ta génération profitera de toutes ces techniques. Nous sommes les précurseurs d’un avenir qui sera radieux, grâce à ce genre d’inventions.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : Cévennes (France ; massif)Voir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2672 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre