AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203101261
Éditeur : Casterman (04/05/1993)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 34 notes)
Résumé :
Martine a pris froid en jouant dans la neige. Heureusement, ce n’est pas bien grave. Le médecin et le sirop auront raison de sa vilaine toux.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
jeranjou
  26 mai 2013
Sans problème dans mon flop 5 jeunesse…
Si vous vous appelez Martine, sachez que cette critique n'a rien de personnel ! Je n'ai rien contre le prénom, c'est juste l'album qui m'horripile.
N'étant pas une fille, ma mère ne m'a jamais lu Martine, ou moins je n'en ai aucun souvenir. En 2013, découvrant cette collection pour la première fois, je raconte « Martine est malade » à ma fille.
Lire martine, c'est comme prendre 20 ans dans la vue en dix minutes. Cela équivaut à dix jours non-stop d'écoute de radio Nostalgie !
Les dessins, un style rétro complètement assumé. Pourquoi pas !
Mais les textes, mon dieu ! C'est d'un ton moralisateur…
Martine n'aurait jamais du sortir dans la neige sans ton bonnet, ton manteau ou tes bottes !
Elle va tomber malade et attraper une bronchite. Vous rendez-vous compte !
Vont alors débarquer le gentil médecin de famille qui va revenir plusieurs fois pour bien vérifier l'état de santé de la petite. Vont défiler les élèves de classe qui s'inquiètent de ne pas revoir leur copine Martine et lui apportent des friandises et des livres d'école.
Mais le comble de cette histoire, c'est que l'auteur use et abuse du titre du livre. Si jamais vous n'avez pas compris, Ohé, Ohé, MARTINE EST MALADE.
C'est un peu comme si vous débarquiez chez le médecin et que vous voyiez une pancarte jaune sur sa porte du cabinet :
Promotion sur les bronchites aujourd'hui ! Pour deux semaines d'arrêt, une semaine gratuite !
Sans blague, trois semaines pour une bronchite, c'est abusé, non… Heureusement qu'elle n'a pas eu la varicelle, elle en aurait eu pour trois mois au moins !
Et dire qu'il est possible de se coltiner soixante numéros de Martine aux éditions Casterman !
Heureusement, aujourd'hui, je pardonne tout aux mamans, même si celles qui sont des inconditionnelles de Martine. Bisous et bonne fête à toutes les mamans !

PS : Ma femme, qui a acheté cet album pour pour les dessins notamment, s'est offusquée de cette critique mais est tout de même d'accord sur le coté moralisateur vraiment too much de ces albums ! Ouf, j'ai l'accord marital !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4235
Chrisdu26
  20 juillet 2013
Voilà le coupable de ma belle collection, je devais avoir huit neuf ans, j'étais au fond de mon lit avec de la fièvre. Mon père était rentré un peu plus tôt du travail ce jour là. Juste avant, il avait fait un détour dans mon lieu de prédilection où nous passions beaucoup de temps ensemble : «Ma librairie » et c'est avec toi sous le bras qu'il fit son entrée. Je fis ta connaissance et comme moi tu étais malade.
Ce sera le début d'une grande amitié ma petite Martine. Quel bonheur toutes nos soirées pyjama entre copines. Tu es rentrée dans ma chambre pour ne jamais en ressortir. Chaque page tournée, chaque image, histoire et ta jolie frimousse m'ont embarquées dans des aventures féériques et sublimes. Dieu que j'ai aimé ces moments passés en ta compagnie ainsi que Patapouf ton chien et ton chat Moustache. Tu me confiais tes plus beaux secrets et moi je restais bouche bée à les écouter. Tu étais, en partie, responsable de mon bonheur. Un soir au cirque, le lendemain à la ferme, le jour suivant à la montagne, tantôt je fus infirmière, vétérinaire ou petit rat de l'opéra. Parfois je montais à cheval, faisais du ski, de la voile et que sais-je encore, un monde d'évasion avec mille et une aventures. C'est pourquoi il ne m'était jamais difficile d'aller me coucher. Je me glissais dans mon lit bien au chaud, ma mère me bordait, déposait un baiser sur mon front, tu prenais place à mes côtés et nous voilà plongées dans un cocon soyeux, un monde merveilleux où il n'y avait plus de place pour les méchants et les sorcières. Cette complicité durera de longues années et se poursuivra bien au-delà. Ce fut des moments de tendresse inoubliables.
Tes pères aujourd'hui disparus, Gilbert DELAHAYE pour la douceur de son écriture et Marcel MARLIER pour ses illustrations enchanteresses ont fait rêver des générations de petites filles qui sont devenues mère à leur tour et ont passé le flambeau. Qui sait, si elles n'ont pas choisi leurs vocations un peu grâce à toi ?
Une dédicace spéciale à Christine, la petite fille nostalgique qui est restée au fond de moi et qui réclame de temps en temps un petit moment d'innocence dans ce monde de brutes.
Martine, Patapouf et Moustache, qu'il est bon de courir et de s'amuser…

Lien : http://marque-pages-buvard-p..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Cielvariable
  22 mars 2016
Situation qui arrive à tous les enfants: être obligés de rester au lit à cause d'un gros rhume ou d'une autre maladie du même genre. Récit peu original mais bien illustré et attrayant pour les enfants.
Commenter  J’apprécie          20
Lili017
  29 septembre 2018
Volume lu et relu dans mon enfance. Beaucoup de plaisir à retrouver cette couverture sur Babelio.
Commenter  J’apprécie          30
bbpoussy
  19 septembre 2016
Martine est clouée au lit à cause d'une bronchite. Heureusement, elle peut compter sur Patapouf et Moustache pour la distraire.
Un livre un peu moins joyeux que d'habitude, on est presque mal pour Martine.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
jeranjoujeranjou   26 mai 2013
Martine aime jouer dans la neige avec Patapouf.
Mais elle a eu tort de ne pas se couvrir comme maman le lui avait demandé.
Vraiment, Martine a été imprudente.
C'est ainsi qu'on prend froid sans y penser.


Commenter  J’apprécie          291
CielvariableCielvariable   16 mars 2016
Ce matin, le facteur apporte une lettre pour Martine. Une lettre de la tante Lucie ! Et dedans une jolie carte illustrée où il est écrit :
-J'ai appris que tu es malade,
chère petite Martine. J'espère
que ce n'est pas trop grave.
Je t'invite à venir passer
quelques jours à la maison
aussitôt que tu seras guérie.
Donne-moi vite de tes nouvelles.
Je t'embrasse.
Tante Lucie.
Commenter  J’apprécie          10
bbpoussybbpoussy   19 septembre 2016
- Aussi sûr que je suis là, l'hiver s'en va, les ennuis s'envolent. Il y a des tas de jonquilles et de tulipes dans le jardin. Tu verras, tu verras, dit le rouge-gorge.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Gilbert Delahaye (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilbert Delahaye
MARTINE - YouTube
autres livres classés : jeunesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1056 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre