AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253118992
544 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (09/01/2008)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 56 notes)
Résumé :

1756. La Venise des Lumières. Un meurtre atroce - une crucifixion - est commis en plein cœur d'un théâtre de la Sérénissime. Pour mener l'enquête, le Doge fait libérer Pietro Viravolta, aventurier et séducteur, qui croupit dans une geôle aux côtés de Casanova... Ses recherches le conduisent tour à tour chez Luciana, la maîtresse d'un sénateur ; Spadetti, le maître verrier de Murano ; ou encore Caffelli, le prêtre tourmenté de San Giorgio Maggiore... Lorsque ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
dbreit
  08 février 2013
On est pris par l'intrigue et ses rebondissements. On veut savoir qui se cache derrière le masque du diable tout en découvrant Venise, une période de sa vie politique, les rouages du pouvoir, ses fêtes et ses dérives du plaisir en tout genre. le résumé m'avait paru plein de promesses pour me faire délicieusement peur mais.....le résultat sur ce point est un peu tiède. Un bon petit thriller qui ne fait de mal à personne.
Commenter  J’apprécie          140
maylibel
  21 février 2013
" Vous qui entrez ici, perdez toute espérance… " Cette citation et l'ouvrage de Dante dont elle est extraite hante ce roman policier qui reprend la structure et quelques thèmes de L'Enfer. L'histoire se passe au XVIIIe siècle, dans une Venise à la puissance déclinante.
Pietro Viravolta, l'Orchidée noire, est non seulement un ami du célèbre Casanova, mais aussi un espion de la République. Pour l'heure, cette fine lame est enfermée dans les cachots de Venise : il a eu le malheur de séduire la femme d'un puissant vénitien, le sénateur Ottavio. Mais un terrible meurtre contraint vite le Doge à le libérer pour lui permettre de mener l'enquête.
Politique, débauche, espionnage… ce policier historique utilise de nombreuses ficelles pour nourrir une intrigue littéraire, qui, comme son titre l'indique, s'inspire de l'univers développé par Dante dans La Divine Comédie. le style plutôt neutre et l'imagination visiblement démesurée d'Arnaud Delalande donnent beaucoup de rythme à une enquête plutôt bien ficelée. Mais malgré ses qualités, ce roman tombe un peu à plat. Ses personnages manquent de charisme et l'histoire de tension. On en tourne les pages sans jamais réussir à se passionner pour ce qu'on lit, d'autant que l'auteur nous inflige des tartines sur l'histoire de Venise sans parvenir à recréer l'atmosphère de l'époque.
Une histoire qui mêle intelligemment littérature, histoire et roman policier mais qui n'est pas assez aboutie. Dommage…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Fantine
  10 mars 2010
Alors que le Carnaval bat son plein, l'auteur entraîne ses lecteurs dans une lutte sans merci …
Un complot, organisé par une secte satanique, et, dont le but secret, est de renverser le Doge, sème la terreur au sein du pouvoir en place … … en éparpillant un peu partout dans Venise des morts atroces, inspirées par la Divine Comédie, et plus particulièrement L'Enfer de Dante… …
Roman mené tambour battant grâce à une intrigue haletante … Dès la première ligne, on a qu'une seule envie connaître le dénouement tellement c'est passionnant.
Cela se lit d'une seule traite et c'est avec beaucoup de regrets que l'on repose ce livre … …
Commenter  J’apprécie          20
raynald66
  06 avril 2015
En 1756 à Venise, une série de meurtres atroces et mystérieux, reproduisant chacun les châtiments des neufs cercles de l'Enfer de Dante. Bon policier et quel plaisir de relire des textes de la Divine Comédie
Commenter  J’apprécie          50
lireetcourir
  26 mai 2008
J'ai lu ce livre , une carte de Venise sur les genoux pour bien situer l'action, et c'est parti ! Malgré les quelques longueurs ,l'histoire est excellente.De bonnes références historiques et artistiques et bien sur Pietro Viravolta qui nous emmènent vers une fin pour le moins inattendue. Allez courage ….Bonne lecture
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
shelbyleeshelbylee   14 décembre 2013
– Résumons-nous. Numérologue, menteur, joueur, séducteur, maître d’escrime, travesti, agent double voire triple, opportuniste, faquin en somme… Les extravagances de l’Orchidée Noire ont fait le tour de tous nos Conseils… Nous vous avons longtemps protégé au nom des services que vous rendiez à la République… Mais je vous avoue, Viravolta, que l’idée de vous voir arpenter de nouveau les rues de Venise me laisse songeur…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
raynald66raynald66   06 avril 2015
Les deux faces d'une même pièce.
N'as-tu jamais pensé que Virgile, entraînant Dante dans les méandres de son âme
pouvait n'être autre qu'un aspect de Lucifer, le mal gisant de
sa propre conscience ?
Commenter  J’apprécie          60
LichanLichan   11 novembre 2011
Du plus loin que je me souvienne, je n'avais jamais lu ce genre de livres. Je m'y étais totalement détournée du thriller fantastique car mon esprit préfère le romantisme passé plutôt que la peur et le suspens...Et pourtant ! Je me suis faite attirer par la couverte, séduite par le résumé et envoutée par l'histoire ! J'ai lu le livre très rapidement (même pas mois) sachant qu'au bas mot je n'avais même pas la possibilité de lire 1h par jour ! Autant le personnage de l'Orchidée (en lui-même) ne m'a pas séduite comme le font certains héros mais je trouvais sa compagnie très agréable et j'ai aimé le suivre dans ses états d'âmes et ses enquêtes autant la Venise oscillant entre dépravation et Noblesse m'a émue, touchée, choquée ! J'ai aimé ce cadre historique et ce mélange de spiritisme surnaturel !

Un voyage qui a laissé une marque en mon esprit, !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
raynald66raynald66   06 avril 2015
Nous parvînmes enfin dans les hautes fosses qui entourent la cité désolée :
Et ses murailles me paraissaient de fer...
Je vis plus de mille Diables au-dessus des portes
précipités du ciel, qui disaient pleins de rage :
"Qui donc est celui-là qui sans avoir sa mort
s'en va par le royaume des âmes mortes ?"
Commenter  J’apprécie          00
raynald66raynald66   06 avril 2015
Les Stryges, songea Pieto. Des êtres chimériques, sortes de vampires, à la fois femmes et chiennes, des légendes médiévales. Des créatures de ténèbres, liées aux puissances infernales... et ce Diable, cette chimère...
Que pouvait signifier tout cela ?
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Arnaud Delalande (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arnaud Delalande
Le travail m'a tué
autres livres classés : veniseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1912 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre