AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Nicolas Puzenat (Autre)
EAN : 9782017076377
64 pages
Robinson (16/02/2022)
3.81/5   18 notes
Résumé :
Née en 1889, Jeanne Roques, dite Musidora est la « Première Vamp » et la première icône féminine de l’histoire du cinéma. En 1915, les murs de Paris se couvrent d’étranges affiches sur lesquelles apparaissent une femme cagoulée, ainsi que les mentions « Qui ? Quoi ? Quand ? Où ? »... C’est le lancement de la série cinématographique « Les Vampires ». La France découvre alors Musidora, amie de Colette et des poètes, égérie en collants noirs qui va hanter les toits... >Voir plus
Que lire après Musidora : Elle était une fois le cinémaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Arnaud Delalande, qui nous a déjà offert un très bel ouvrage relatant la première partie de la carrière de Fritz Lang nous offre ici, avec Nicolas Puzenat, une très belle biographie de Musidora.
Née Jeanne Roques en 1889 avant d'emprunter le nom d'une messaline découverte grâce à Théophile Gautier, Musidora débute dans les cafés concerts et au théâtre à l'aube du XXème Siècle.
Découverte par Louis Feuillade, cinéaste emblématique de la maison Gaumont, elle obtient le rôle d'Irma Vep dans le fameux sérial "Les Vampires" qui fera d'elle la première vamp du cinéma français en même temps qu'une vedette internationale.
Au-delà des images connues de cette remarquable comédienne qui excelle dans les rôles noirs, vêtue de son affriolante combinaison de soie noire, on découvre ici un parcours de vie et une carrière remarquables.
Musidora n'est pas seulement cet être qui se transforme à volonté en souris d'hôtel ou en tueuse impitoyable, mais elle fut aussi une proche de Colette et des surréalistes.
Son image connue de tous et qui a inspiré de nombreux cinéastes d'aujourd'hui a forgé la réputation de celle qui incarna la femme indépendante en un temps où la place des femmes était encore très en retrait.
Le dessin est magnifique et fait revivre toute une époque et des lieux disparus, comme le fameux Gaumont Palace de la place de Clichy.
Un ouvrage à ne pas manquer pour les fans -il y en a encore- de l'artiste totale que fut Musidora.
Commenter  J’apprécie          90
Quel plaisir que de lire ce livre. J'aurais aimé qu'il se poursuive et en dise plus sur la vie de cette grande femme malheureusement et injustement tombée dans l'oubli, Jeanne Roques dite Musidora.

Dans la première moitié du XXè siècle, cette femme déterminée va réussir à se hisser en haut de l'affiche et c'est ce que nous raconte ici Delalande et Puzenat.

J'avais découvert cette femme grâce à la superbe émission de Stéphanie Duncan, « Autant en emporte l'histoire » qui lui était dédiée (Musidora, star du muet (https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/autant-en-emporte-l-histoire/musidora-star-du-muet-8441530).

Grâce à un dessin simple et soigné et à de belles couleurs, l'ambiance de ces années folles et de ce début de XXe siècle nous est rendu avec grand talent par les auteurs.

Espérons que Musidora, à qui il faudrait aussi rendre son vrai nom Jeanne Roques s'insère dans ce mouvement qui met en avant les femmes qui ont fait bouger les limites et qui sont tombées dans les oubliettes de l'histoire.

Elle fut l'une des premières stars du cinéma naissant et son succès dépassa les frontières françaises. La série dont elle fut l'héroïne « Les vampires » de Louis Feuillade eu un retentissement jusqu'en Amérique.

Elle qui fut surtout connue pour ce rôle d'Irma Vep et sa tenue moulante fut bien plus que cela. Elle était une grande amie de Colette et des Surréalistes et fut également réalisatrice, professeur au conservatoire, écrivaine ou encore parolière... Elle mourut en 1957 et sombra progressivement dans l'oubli.

Merci à la bibliothèque Lévi-Strauss de Paris d'avoir ce livre dans ses rayonnages.
Commenter  J’apprécie          80
Avec Musidora : elle était une fois le cinéma, Arnaud Delalande au scénario et Nicolas Puzenat aux illustrations, ont eu la bonne idée de mettre en lumière une pionnière du cinéma tombée dans l'oubli.

Avec ses yeux noirs soulignés de kohl, sa peau blanche, son maquillage un peu inquiétant et sa garde-robe exotique, Musidora est l'une des plus populaires et des plus emblématiques actrices du cinéma européen pendant la première guerre mondiale.

Elle tourne toute une série de films avec les réalisateurs-maison, arrachés les uns après les autres à leur travail par la mobilisation. Drames historiques, comédies burlesques, bandes patriotiques, scènes sentimentales se succèdent de 1914 à 1917.

Fin 1915, Louis Feuillade, rendu à la vie civile, lui offre le rôle de sa vie, celui d'Irma Vep dans Les Vampires, un film en dix épisodes, un rôle de vamp et de femme fatale qui lui apporte la gloire et l'installe définitivement dans la mythologie du cinéma

Amie de Colette et de Pierre Louÿs, muse des Surréalistes, Musidora n'est pas qu'une actrice, c'est aussi une journaliste, une écrivaine, une réalisatrice, une scénariste et une productrice de cinéma.

Loin d'être une biographie qui a pour vocation de retracer la vie de Jeanne Roques de A à Z, Arnaud Delalande s'attache à nous montrer Musidora à son apogée et nous entraîne dans les coulisses de la réalisation de films pendant la première guerre mondiale et c'est diablement intéressant.

Grâce aux planches très réalistes de Nicolas Puzenat, on voit le travail de Louis Feuillade, grand réalisateur du temps du muet et ancien assistant de la première réalisatrice Alice Guy, le tournage des scènes et l'envers du décor de cette époque fourmillante de créativité.

Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
Commenter  J’apprécie          30
En 1915, Jeanne Roques, dite Musidora, apparaît dans Paris sur de grandes affiches vêtue d'un fourreau de soie signé Paul Poiret. Elle est la vedette de Vampires, un film feuilleton remarqué. Avec son regard de braise, elle devient un symbole et la première vamp du cinéma muet. Ce roman graphique qui retrace sa vie (de son enfance au succès) retrace le destin de cette femme d'avant-garde. Un trait simple mais efficace pour remettre sous la lumière ce parcours hors-norme hélas oublié.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
LigneClaire
11 mars 2022
Un beau travail de recherche et surtout un découpage de l’album qui fonctionne parfaitement comme celui d’un bon film. Un dessin qui colle parfaitement à l’époque pour une belle page méconnue de l’histoire du cinéma.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Musidora ! Écoute. Je veux faire de toi, non seulement une comédienne accomplie, mais un mythe. Le haut de l’affiche. Tout en haut !
La question, c’est : es-tu prête ?
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Arnaud Delalande (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arnaud Delalande
Les reines de sang Rani Lakshmi Bai 1
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus


Lecteurs (29) Voir plus



Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
7033 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre

{* *}