AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Blaise Jacob (Autre)Marie-Hélène Delval (Traducteur)
EAN : 9791036324871
304 pages
Bayard Jeunesse (05/05/2021)
4.37/5   45 notes
Résumé :
« Tu as pu constater à quel point il est dangereux de m'accompagner, et il te manque certaines compétences pour rester dans une relative sécurité face à l'obscur. Par chance, tu possèdes l'essentiel de ce qu'il faut à un apprenti épouvanteur. À l'époque où je cherchais un secrétaire, le prieur m'a assuré que c'était inscrit dans les archives du monastère : tu es le septième fils d'un septième fils. »

Frère Wulf, un jeune moine, doit espionner Johnson,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
4,37

sur 45 notes
5
14 avis
4
2 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

basileusa
  04 décembre 2021
Quel plaisir de retrouver l'univers et les personnages de l'épouvanteur ! Alors certes le narrateur n'est plus Tom Ward mais un moine du nom De Wulf mais ce n'est qu'une question de point de vue. Car l'épouvanteur et deux autres personnages sont présents dans ce tome, on a l'impression pour le moment que c'est plus une suite qu'un spin off mais je pense que cet effet ne perdurera que le temps du tome 1 puisque Wulf va vivre ses propres aventures par la suite. Pour revenir à ce tome, eh bien je suis ravie de me replonger dans cet univers sombre et parfois inquiétant ! le ton est le même et ce premier tome promet un cycle encore captivant, avec de nouveaux personnages mais aussi des anciens que l'on va surement voir évoluer de loin , d'anciennes et de nouvelles menaces....Je reste flou pour ne pas gâcher les petites surprises lors de la lecture.
J'ai hâte de lire la suite, c'est presque un roman doudou ( si il n'était pas aussi sombre).
Challenge Mauvais genres 2021
Commenter  J’apprécie          180
Cyrlight
  16 juin 2021
L'enlèvement de l'Épouvanteur est le premier tome du spin-off de la célèbre saga de Joseph Delanay. Frère Wulf met en scène un personnage éponyme, un jeune moine de quatorze ans qui se retrouve au service de William Johnson en tant que secrétaire. Lorsque celui-ci tombe entre les griffes d'une sorcière, le garçon se précipite à Chipenden pour y solliciter l'aide de Tom Ward.
Merci beaucoup à Babelio et aux éditions Bayard pour l'envoi de ce livre. Même si mon rapport avec les oeuvres de Joseph Delanay est en dents de scie depuis quelque temps, je reste fidèle à cet auteur et ne manque jamais l'une de ses parutions. Néanmoins, chroniquer ce livre s'annonce assez… délicat.
Je pense qu'il faut faire la distinction entre le tome en tant que tome, et le tome à l'échelle de la saga. Dans le premier cas, je dirais que c'est une lecture correcte, même assez bonne. Elle introduit de nouveaux personnages, un nouvel antagoniste, une nouvelle intrigue… Bref, elle fait son travail et insuffle un nouveau tournant à l'oeuvre.
Mais. le problème, c'est que je reste sur la succession de déceptions que m'a causé L'Épouvanteur, et surtout sur la grosse désillusion infligée par la conclusion de l'arc Kobalos. En fait, Joseph Delanay a tendance à promettre monts et merveilles à travers certaines histoires… pour au final nous laisser choir au bas d'une colline.
Est-ce que ce roman est mauvais ? Non. Est-ce que c'était pour autant ce que je souhaitais en tant que lectrice ? Non plus. Étant donné le traitement et surtout la conclusion qu'a connu Jenny, j'ai tout sauf envie de suivre encore un apprenti Épouvanteur alors que l'auteur ne savait visiblement pas quoi faire de la précédente.
Je voudrais Sliter, je voudrais Thorne, je voudrais Mab, je voudrais même Pan, ce dieu qui m'intrigue à chacune de ses apparitions… Bref, plus de tous ces personnages qui ont tellement de potentiel, mais qui ont été négligés, en particulier le premier cité. Ou alors, que l'auteur assume ce qui crève les yeux depuis quelques tomes : qu'il ne parvient plus à écrire un protagoniste intéressant qui ne serait pas Grimalkin.
Même dans ce roman, elle n'apparaît que deux pages, et pourtant, c'est elle qui sauve (encore) la situation et se révèle plus compétente que tous les autres réunis. En deux pages ! Exactement comme dans L'héritage de l'Épouvanteur, je me suis demandé à quoi servaient Alice et surtout Tom.
Tom, qui a survécu aux situations les plus désespérées. Tom, qui a bravé et réchappé à d'immenses dangers. Tom, le meilleur apprenti de John Gregory et le fils de la Lamia originelle… Ce n'est pas possible, il a été cloné et remplacé par une copie médiocre entre le premier et le deuxième arc ?
Comment a-t-il pu tomber si facilement aux mains de la sorcière avec les talents qu'il possède ? Pourquoi ne s'est-il pas échappé ? J'aurais encore pu le comprendre s'il était resté envoûté et donc endormi tout au long de sa captivité, mais Johnson nous apprend qu'ils ont beaucoup discuté d'Alice pendant leur emprisonnement. Pourquoi n'a-t-il pas utilisé sa clé passe-partout ou sa nouvelle faculté ?
Certes, on nous donne l'excuse du « pour le moment, elle ne fonctionne que lorsque je suis vraiment en danger », mais bon… Personnellement, je ne suis pas certaine qu'être aux mains d'une sorcière dont on ne connaît pas les intentions et de ses mangeurs de cerveaux familiers soit la situation la plus sûre et la plus réconfortante qui soit…
En ce qui concerne sa relation avec Alice… Je n'accroche pas. Pas du tout. Même si j'ai pu constater que les prophéties étaient surtout là pour faire joli, dans cette saga, on a quand même eu droit à « Elle t'aimera, elle te trahira, puis elle mourra pour toi. », ce qui laissait entrevoir tout sauf… ça. Je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler, mais vraiment… vraiment, je n'adhère pas.
Ensuite, les nouveaux personnages… Pareil, je n'adhère pas non plus. J'ai trouvé frère Wulf assez creux, il m'a donné tout du long l'impression d'être spectateur bien plus qu'acteur de sa propre histoire. Quant à Johnson, son comportement est si ambivalent qu'il en paraît presque incohérent. D'une scène à l'autre, il passe de l'alcoolique incompétent au redoutable Épouvanteur aguerri. D'un individu vaniteux qui se targue d'être un expert en sorcières mais qui emprisonne des femmes à la culpabilité relative plus vite que son ombre à un homme capable de courage et d'empathie. C'en est à se demander, dans certains passages, si on nous décrit bien la même personne…
Malgré ces (nombreux) points négatifs, il y a tout de même du bon à relever. Déjà, ce tome ravive la nostalgie du début de la saga, avec un jeune garçon qui découvre l'univers des Épouvanteurs, et surtout, il met en avant un autre aspect de l'oeuvre qui avait déjà été vaguement exploré par le passé : l'Église.
Le ton est donné, celui d'une guerre que les ennemis de l'Obscur sont sur le point de livrer non pas contre leur adversaires communs, mais entre eux, et j'ai vraiment hâte de voir ce que cela va donner, parce que l'idée en elle-même est très intéressante. La seule ombre au tableau, c'est que j'ai perdu toute confiance en l'auteur, et je redoute qu'il passe une fois de plus à côté d'un thème aussi prometteur…
J'ai beaucoup hésité quant à la note que j'allais mettre à ce livre. Ou plutôt, disons que j'en ai deux en tête, comme évoqué au début de cette chronique : une à l'échelle de la saga et une pour le tome en lui-même. J'ai finalement opté pour la première (c'est ma frustration de fan de la première heure qui s'exprime), mais sachez que, dans le second cas, elle aurait été un peu plus élevée. Encore merci à Babelio et aux éditions Bayard pour cet envoi !
Lien : https://leslecturesdecyrligh..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          35
Kenehan
  04 juillet 2021
« Frère Wulf » est la nouvelle série faisant suite à la sage de « L'Épouvanteur ». D'ailleurs, le héros de cette dernière, Tom Ward, y est présent tout autant que sa compagne Alice.
Après avoir lu les trois premiers opus de la saga, le saut dans le temps s'est déroulé sans anicroche. Les évènements intermédiaires sont comblés par quelques synthèses. Donc, le présent récit peut se lire sans prendre connaissance des antécédents de la saga.
Wulf est un jeune moine qui est chargé d'accompagner un épouvanteur pour mieux en relater les faits d'armes et par la même occasion compiler un dossier à charge.
L'opposition entre christianisme et paganisme, religion vs épouvanteurs, aurait pu se nuancer grâce à Wulf mais voilà, son expérience tend à confirmer que la vie monastique est rude et que la tonsure rend méchant. Pas défenseur de la religion pour un sou, le portrait orienté inquisition laisse tout de même songeur.
En termes d'obscurantisme, les épouvanteurs sont tout aussi bien lotis. Après tout, les « gentils » de l'histoire, ceux pour qui le récit nous fait prendre fait et cause, s'en sortent assez bien en caricatures misogynes. D'accord, Tom Ward fait office de progressiste par certains points mais se loupe sur quelques autres.
Et le traitement clivé de Johnson n'aide pas : tantôt lourdaud qui condamne les femmes sans vraiment y regarder de près quant il s'agit de sorcellerie avérée ou non, tantôt combattant hors-pair qui épate par sa maîtrise dans l'art du combat… Nous voilà dubitatifs !
Merci à Babelio et aux éditions Bayard pour ce saut dans le temps au sein de la saga de Joseph Delaney. Je ne parvient pas vraiment à trancher mon opinion sur ces lectures. L'ensemble est facile d'accès et semble construire une mythologie variée. Pour autant, l'auteur pêche par une sursimplification dans son approche de certains éléments.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
l_iris_me
  05 septembre 2021
je ne me lasserai jamais je pense de le répéter : la saga de l'Épouvanteur est de loin - voire très loin - l'une de mes sagas préférées. en vérité je crois que c'est la première saga que j'ai qualifiée ainsi. c'était mon frère qui avait reçu le 1 en cadeau à un anniversaire. il ne l'a jamais lu - je le lui ai volé, et voilà où j'en suis aujourd'hui (j'aimerai beaucoup pouvoir remercié l'auteur de ce cadeau) ! j'ai lu le premier tome en CM2 ou en 6e, donc il y a près de 5 ans maintenant. mais mon avis sur cette saga (de 16 tomes, je sais) n'a pas changé.
voilà donc pour la saga principale. MAIS en ce début d'année, je découvre l'existence d'une mystérieuse nouvelle parution qui ne serait autre qu'un spin off de la saga terminée. (un spin off est un roman qui se passe dans le même univers mais l'où on ne suit pas les mêmes personnages !) j'étais aux anges. et j'ai donc finalement pu le découvrir.
sans surprises, j'ai adoré. Joseph Delaney ne m'a pour l'instant jamais déçue et j'ose espérer que cela durera. je regrette que ce premier tome ne soit pas plus long (300p, mais c'est de la jeunesse donc très aéré !). j'ai pris tellement de plaisir à retrouver cet univers. lui et celui de la saga "L'Assassin Royal" de Robin Hobb sont vraiment des univers dans lesquels je suis juste trop bien et qui sont comme des nouveaux chez moi. je pense que si vous n'avez pas d'attrait pour l'atmosphère qui se dégage dans la Comté de Joseph Delaney, vous n'allez tout simplement pas accrocher.
même si je trouvais des choses à reprocher à ce roman, elles ne compteraient pas à côté de ô combien de me sens bien dans ma lecture - sentiment que je trouve primordial.
enfin bref, tout ça pour dire que je vous recommande chaudement les oeuvres de cet auteur - certes jeunesses, mais elles n'ont rien à envier aux autres. je comprends tout de même qu'une saga de 16 tomes + 1 fasse peur...(heureusement qu'au collège le CDI les avait tous, je n'irai pas loin avec mon tome 1, 2, 14 et 16 - ça va être compliqué pour la relecture que je souhaite bientôt entamer !)
(issu de mon compte instagram @l.iris.me)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Marilyn_summariesbooks
  14 juin 2021
Après avoir dévoré les 16 tomes de la saga L'Epouvanteur, avalé ses sagas Arena 13 et Aberrations, j'étais plus qu'heureuse de découvrir Frère Wulf, la saga spin off de L'Epouvanteur, une saga prévue en 3 tomes normalement.

Dans Frère Wulf, nous découvrons un nouveau personnage, Frère Wulf (au cas où vous auriez un doute), un apprenti prêtre envoyé par son monastère auprès d'un Epouvanteur pour lui servir de secrétaire. Lorsque celui-ci est kidnappé, Wulf n'hésite pas à aller chercher secours auprès d'un autre Epouvanteur : Tom Ward ! La boucle est bouclée !
La narration se fait du point de vue De Wulf mais nous découvrons ce que sont devenus Tom et les autres personnages de la saga quelques temps après que nous les ayons quittés, et surtout comment se poursuit leur lutte contre l'obscur.
C'est ainsi que nous replongeons avec délice dans cet univers médiéval où les sorcières, gobelins, démons et autres créatures foisonnent.

J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir l'univers et les personnages. Cette nouvelle saga a la même saveur que les premiers tomes de L'Epouvanteur : on est familier de nombreux éléments mais l'auteur nous réserve des surprises autour De Wulf (qui est-il vraiment ?) et du nouvel ennemi (redoutable !) à affronter.

L'auteur est encore parvenu à enrichir son bestiaire déjà pourtant bien fourni. Il maitrise toujours aussi bien les moments de tension (et de frayeur, surtout pour les jeunes lecteurs), martyrise notre petit coeur de lecteur, et nous montre que l'ennemi se cache autant dans l'Obscur que dans l'obscurantisme des hommes d'église…

A la question "peut-on se lancer dans cette saga sans avoir lu L'Epouvanteur ?", la réponse est oui. MAIS sachez que Frère Wulf dévoile le destin de plusieurs personnages de la première saga. Donc si vous comptez la lire un jour, il y aura un peu moins de surprise...

Dans tous les cas, ce premier tome est aussi bon que le début de la saga L'Epouvanteur et il me tarde de retrouver les personnages !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Actualitte   06 avril 2021
Voici un roman qui signe le retour très attendu de Tom Ward et la naissance d'un nouvel épouvanteur ! Joseph Delaney entame un spin-off de la saga culte, avec le retour de personnages incontournables, Tom Ward et Alice, et l’arrivée de nouveaux, Frère Wulf et William Johnson.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Metisse17Metisse17   23 mai 2021
Tu as pu constater à quel point il est dangereux de m'accompagner, et il te manque certaines compétences pour rester dans une relative sécurité face à l'obscur. Par chance, tu possèdes l'essentiel de ce qu'il faut à un apprenti épouvanteur. A l'époque où je cherchais un secrétaire, le prieur m'a assuré que c'était inscrit dans les archives du monastère: tu es le septième fils d'un septième fils.
Commenter  J’apprécie          00
Metisse17Metisse17   23 mai 2021
Mon cœur rata un battement. S'agissait-il de la sorcière dont le boucher m'avait parlé? Je refusais d'y croire. Personne ne vivrait avec une sorcière, pas même un épouvanteur!
-Alice est votre gouvernante? supposai-je.
-Non, répondit-il en secouant la tête.
Il me fixa attentivement avant d'ajouter:
-C'est une excellente amie.
Commenter  J’apprécie          00
Metisse17Metisse17   23 mai 2021
Le sang d'une lamia mêlé à celui du septième fils d'un septième fils, voilà un breuvage digne d'une déesse, reprit Circé en élevant la voix. Un rouge nectar de pouvoir. C'est pourquoi je le veux. Donne-moi donc ce qui me revient!
Commenter  J’apprécie          00
pommerougepommerouge   20 juin 2021
Il y eut un long silence, et je ne trouvai rien à dire pour le briser. Pourquoi n'avais-je pas tenu ma langue ?
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-FlorePixie-Flore   16 août 2021
Tu incarnes quelque chose de nouveau, Wulf. Je ne sais pas quoi, mais je trouverai. Il est bon de savoir qui on est pour ne pas s'égarer...

[p295]
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Joseph Delaney (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joseph Delaney
À l'occasion du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil 2018, Joseph Delaney vous présente sa collection "L' Epouvanteur." aux éditions Bayard Jeunesse .
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/recherche?requete=Joseph%20Delaney
Notes de Musique : Free music archives.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : sorcièresVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

L'Épouvanteur

Pour devenir épouvanteur, il faut d'abord être :

Le fils d'un épouvanteur
Le fils du Diable
Le septième fils d'un septième fils
Le dernier fils d'une sorcière
Orphelin

11 questions
116 lecteurs ont répondu
Thème : Joseph DelaneyCréer un quiz sur ce livre

.. ..