AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749119779
512 pages
Éditeur : Le Cherche midi (06/10/2011)

Note moyenne : 2.36/5 (sur 18 notes)
Résumé :

Londres. Nicholas Newman apprend la mort violente, dans des circonstances étranges, de son ami et client Antony Safft.

Nommé à sa grande surprise exécuteur testamentaire de celui-ci, Nicholas vient passer quelques jours chez Philippe, le neveu d'Antony, près d'Oradour-sur-Glane.

À la fois fasciné et horrifié par l'histoire du village, il apprend qu'Antony menait depuis longtemps de mystérieuses recherches en passe d'aboutir su... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
camati
  29 octobre 2016
Le lecteur retrouve à nouveau Nicholas Newman aux prises avec d'anciens nazis. Comme dans l'opus précédent, les choses ne sont ni très claires ni très convaincantes. le personnage principal reste aussi peu sympathique.
Je dois avouer, cependant, avoir été particulièrement touchée par deux chapitres, les numéros 17 et 18, qui sont à la limite du soutenable: Nicholas y parcourt les rues d'Oradour sur Glane avec Anthony, le neveu de son ami assassiné, et sa compagne Claire. Tous deux lui racontent ce qu'il s'y est passé le 10 Juin 1944. La puissance évocatrice est terrible. Je ferais donc la même critique que pour "Les enfants de la nuit", il y avait là matière à faire un excellent roman, mais ce n'est pas le cas. Ni le style ni l'action ne m'ont passionnée. Dommage!
Commenter  J’apprécie          40
zembla
  25 janvier 2013
Deuxième volume de la "tétralogie de la nuit" après le bon "les enfants de la nuit". Nous retrouvons le héros de cette série, Nicholas Newman, un architecte londonien qui mène une vie tranquille jusqu'à l'assassinat de son ami Anthony Safft qui plonge son existence dans la violence. Un crime marqué du sceau des nazis.
J'avais aimé le premier opus grâce a une intrigue bien ficelée et une grande habilité dans le maniement de l'Histoire nazi pour fabriquer un thriller crédible. Je partais donc confiant en débutant la lecture de ce second épisode et là patatras .... A la place d'un roman passionnant on a le droit a une grosse purge. Tout est très mauvais dans ce livre : un héros antipathique a qui on n'a qu'une envie : lui filer des beignes, une intrigue ridicule et pathétique, des dialogues sans aucune cohérence dans lesquels le lecteurs perd le fil, des scènes d'actions stéréotypées et tirée par les cheveux , une histoire qui avance a la vitesse d'un escargot et un traducteur qui se met au même niveau en nous offrant une traduction mot a mot dans lequel il nous traduit (entre autre) l'échauffement d'un footballeur par préliminaire. Je savais pas qu'il y avait des préliminaires en football ! Partir du massacre perpétué par les nazis a Oradour- sur- Glane pour nous livrer un polar de ce niveau, il y a quelque chose d'indécent. Un auteur qui ne possède pas les connaissances requises pour écrire sur un sujet qu'il aborde : le football. Son analyse et le parallèle qu'il fait entre le football et le nazisme est malsain et franchement ridicule.
En un mot : une daube. Ma note 1/10.
Lien : http://desgoutsetdeslivres.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
jeandubus
  21 décembre 2012
"Frank Delanney nous offre un des romans les plus puissant qu'il nous ait été donné à lire" prétend The Times. "Un livre qu'on oubliera jamais"
Faites l'expérience Delanney traduit par un camionneur (bon sang de bonsoir...)sans aucun scrupule , enfile des perles pendant plus de 500 pages et c'est à mourir de rire tellement c'est bête.
A lire absolument au troisième degré, pour les bourdes incroyables, le scénario mal ficelé et le héros particulièrement insupportable, architecte précieux et ridicule.
Comment en arrive-t-on à publier et traduire de pareilles sottises. Mystère.
Commenter  J’apprécie          30
kfd
  02 décembre 2017
. Ce roman reprend de vieilles antiennes, avec cette hantise cultivée de la violence des nazis et de leur survie bien cachée grâce à la complicité des pays vainqueurs intéressés par leurs compétences ou leurs secrets. C'est un roman d'initiation où le héros ouvre tardivement les yeux sur le monde réel et sur lui-même. Newman n'est vraiment pas sympathique, il est banal en fait, et confortablement calfeutré dans sa vie d'architecte à succès. Sa découverte du massacre d'Oradour est présentée comme une expérience existentielle décisive, mais en dépit des efforts de l'auteur pour camper son bouleversement, je n'ai pu y croire. J'avoue préférer sur cette trame un vieux film remarquable, Marathon Man, de Schlesinger, avec Dustin Hoffman.1,5/2
Commenter  J’apprécie          00
tetedelivres
  19 novembre 2011
En un mot : déçue
J'avais adoré " les enfants de la nuit " qui tournait parfaitement autour de la 2d guerre mondiale. Je m'attendais à retrouver cette même ambiance dans " les enfants de la peur " ... quelle déception.
J ai cherché longtemps mes sensations passées sans jamais les retrouver.
La cadence du livre était haché, elle met très longtemps à s'installer ... du coup, le livre en devient ennuyeux. D'ou ma difficulté à le finir !! j'y suis arrivée mais non sans mal
Le résumé du livre est bien alléchant en comparaison au contenu du livre
Bref, passez votre chemin !!
Lien : http://www.tetedelivres.com/..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
camaticamati   29 octobre 2016
La meilleure chose que de Gaulle ait faite pendant la guerre, me dit Claire. Il est venu ici en 1945, et il a décrété que pas une pierre ne serait déplacée. Il faut que tout reste en l'état pour toujours, a-t-il dit. Oh! et une information qui devrait vous intéresser: tous les bâtiments du nouveau village d'Oradour - c'est par là - sont peints en gris. En signe de deuil.
Commenter  J’apprécie          20
camaticamati   29 octobre 2016
Je fus debout dès six heures le lendemain matin et - toujours la concentration - me lançai dans un marathon d'activités. Histoire de tenir ma peur à distance en empruntant mon issue de secours favorite: le travail. Les débauches d'énergie ne sont jamais gratuites.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Frank Delaney (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frank Delaney
Non sous-titré.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
844 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre