AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791033903109
352 pages
Éditeur : Harper Collins (08/01/2020)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 102 notes)
Résumé :
Deux suspects. Deux témoignages identiques. Un seul coupable. Une petite ville perdue en Australie. Un officier de police habitué à régler des petits problèmes de vie domestique et querelles de voisinage. Un jour de canicule débarque un homme, couvert de sang. Gabriel déclare avoir été séquestré dans une cabane par un serial killer. Le dénommé Heath a déjà tué 54 personnes. Gabriel est sa prochaine victime.
Quand la chasse à l'homme commence, ce même jour de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (46) Voir plus Ajouter une critique
musemania
  06 juin 2020
Le bandeau présent sur ce livre m'a directement attirée comme une abeille sur un pot de miel : « Deux suspects. Deux versions. Un serial killer ». Par ces quelques mots, j'avais l'eau à la bouche.
En grande partie, ce bandeau donne raison à l'histoire : un jour, au fin fond de l'Australie profonde, se présente au poste de police, un homme qui dit s'appeler Gabriel, avoir été enlevé et destiné à terminer comme la 55ème victime d'un tueur en série prénommé Heath. Alors que les forces de l'ordre s'apprête à se lancer dans une chasse à l'homme, un homme du cru amène un gars qu'il a surpris en train d'essayer de lui voler sa voiture. Cet individu dit se prénommer Heath et avoir dû tenter de voler cette voiture pour échapper à un serial killer qui allait faire de lui sa 55ème victime… Qui des deux dit la vérité? Qui est le tueur? Qui est la victime?
Des bons éléments dans cette histoire, il y en a comme une atmosphère lourde sous ce climat australien, méconnu et absent des cartes postales que nous pouvons imaginer. Un autre composant original de ce thriller est une fin, bien loin d'être formelle comme nombreux romans noirs. Quand l'auteur arrive à me surprendre par un thriller ou un polar, c'est que sa mission est remplie et réussie.
Mais je dois être honnête à 100% avec vous mes lecteurs et deux éléments m'ont moins séduits. le premier est que j'ai trouvé que l'histoire présentait quelques longueurs inutiles au fil des pages. Je ne dis pas que le bouquin n'aurait dû compter que la moitié de ces pages mais certaines descriptions ou passages n'étaient absolument pas nécessaires à la bonne compréhension et à la juste appréciation du livre.
Le second élément est que malgré le pitch initial, un fort accent est mis sur l'antagonisme entre Chandler et Mitch, deux policiers en charge de l'affaire relative à ce tueur en série. Leurs passés sont intimement liés et tout s'imbriquera finalement. Mais hélas, j'ai trouvé que parfois, la trame du serial-killer était un peu trop mise en second plan.
En soit, le lecteur est tenu en haleine malgré les quelques longueurs inutiles. Pour un premier thriller, l'auteur a déjà certaines clés en sa possession. Les petits aléas pourront être améliorés et cette lecture reste malgré tout un bon moment pour un final qui ne décevra par les amateurs du genre…
Un tout grand merci aux éditions Harper Collins pour leur confiance.
Lien : https://www.musemaniasbooks...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
alexb27
  18 février 2020
Quelques longueurs et une fin des plus agaçantes pour ce roman qui malgré tout nous embarque grâce à un postulat de départ des plus intrigants : 2 victimes déclarées, une seule réelle, l'autre étant le tueur. Alors qui croire ? Avec en prime les grands espaces de l'Australie et des enquêteurs un peu troubles. De quoi se laisser tenter. À vous de voir.
Commenter  J’apprécie          340
gruz
  24 janvier 2020
En matière de pur thriller, pour réussir son coup, il faut plusieurs éléments. L'un d'eux est de trouver une idée de base qui sorte de lot. Autant dire qu'aujourd'hui c'est devenu une gageure.
James Delargy a déjà réussi ce pari-là, et c'est déjà beaucoup.
D'autant plus que c'est le tout premier roman de ce baroudeur né en Irlande, mais qui a vécu en Afrique du Sud, en Australie, en Écosse et en l'Angleterre.
Des expériences qui lui ont ouvert de nombreux terrains d'expérience. Une deuxième caractéristique qui pousse à s'intéresser à ce thriller plutôt qu'à un autre.
Le tueur en série, tarte à la crème du genre. le risque de se vautrer est grand, à vouloir répéter une recette tellement cuisinée qu'elle peut vite en devenir indigeste.
Mais avec son concept initial, l'auteur tire donc déjà son épingle du jeu. Deux hommes se font connaître à la police, à quelques heures d'intervalle, se présentant comme victime échappée d'un tueur multirécidiviste, et désignant le coupable par son nom : celui de l'autre prétendue victime. En clair, Gabriel accuse Heath d'être le tueur et Heath accuse Gabriel.
Voilà une idée très fun, mais sacrément casse-gueule. Et l'écrivain s'en sort bien, même si le roman s'avère au final très fidèle aux caractéristiques de ce style d'histoires.
Il tient bien la distance, à la manière anglo-saxonne, sans prendre trop de risques mais avec suffisamment de talent et d'imagination pour tenir le lecteur en haleine.
Un des points forts du roman est son environnement, un patelin australien. Ambiance particulière, qui donne un certain caractère à l'intrigue. La vraie originalité est là. Et dans ce contexte, du rythme, mais pas trop, juste ce qu'il faut.
Et comme, pour un premier roman, l'auteur, en plus de maîtriser les codes, a su créer des personnages qui en ont aussi (du caractère), voilà un thriller qui se lit avec intérêt.
La quête de la vérité tourne à la traque. Qui est qui ? Qui ment et pourquoi ? de l'action, des faux semblants, des retournements de situation. Ça pulse, ça bouge, sans jamais perdre de vue de donner une certaine épaisseur aux personnages.
Qu'est-ce-que Victime 55 ? Davantage qu'une accumulation de morts (vous n'imaginez pas le fin mot de l'affaire), c'est une histoire efficace, où vous ne pouvez vous fier à rien. Pour son entrée dans le monde du thriller, James Delargy montre qu'il a d'intéressantes facultés à créer une intrigue prenante et qui fonctionne.
Lien : https://gruznamur.com/2020/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          253
stokely
  24 mars 2020
Je lis beaucoup de romans policiers et polars mais je n'avais encore jamais lu de récit ayant un début comme celui-ci.
Nous sommes en Australie et dans une petite bourgade apparaît au poste de police un homme nommé Gabriel qui indique avoir été enlevé par un tueur en série se nommant Heath, Gabriel aurait dû être la 55ème victime de ce tueur mais il arrive à échapper à celui-ci.
Suite à cela Gabriel est mis sous protection dans un hôtel et la police va se lancer à la recherche de se fameux Heath, jusqu'au jour ou celui-ci va apparaître quelques jours plus tard au même poste de police indiquant le même récit à la police, il a réussi à échapper à un tueur en série se nommant Gabriel et il aurait du être la 55ème victime de celui-ci.
Les récits de Gabriel et Heath sont des copies conformes dès lors il devient plus que difficile de trouver qui ment et qui dit la vérité. Cependant l'un de ces deux protagonistes se fait plus remarquer qu'un autre faisant pencher la balance de son côté.
De bonnes idées dans ce récit mais déjà vu, des blessures remontant à l'enfance, la religion etc...
Cependant la fin ne m'a pas convaincu, dommage le récit se tenait plutôt bien jusqu'à la, cependant ce livre étant un premier roman, James Delargy sera donc un auteur à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
belette2911
  14 juillet 2020
— On demande le N°55 ! Qui porte le numéro 55 ? Allez, soyez pas timide… C'est l'heure de vous faire assassiner.
Wilbrook est petite ville perdue dans le trou du cul de l'Australie et qui subit, de plein fouet, la canicule qui l'emballe (oui, c'est cochon quand on décale les sons).
C'est le genre de petite ville où il ne se passe rien, les policiers ayant plus à faire avec l'ivresse, les bagarres ou les violences conjugales.
Alors, quand un type (Gabriel) arrive dans un sale état en disant qu'il a réussi à prendre la fuite de la cabane d'un serial-killer qui allait en faire sa 55ème victime, ça réveille tout le monde à la maison poulaga.
Je sens déjà que ça grince des dents dans les chaumières : le serial-killer, encore lui ! Un sujet facile, passe-partout, mais terriblement casse-gueule, car on peut vite se prendre les pieds dans le tapis qui entoure le corps assassiné.
Pour cela, l'auteur a été malin et est sorti des sentiers battus en introduisant le personnage de Heat, qui arrive peu après chez les flics en répétant le même laïus que Gabriel : il a failli être la 55è victime d'un serial-killer.
Deux victimes le même jour ? C'est Noël ? Non, pire car chacune des victime accuse l'autre d'être le tueur en série. Qui de Healt ou de Gabriel est le tueur en série ?
L'idée est bonne de proposer des victimes qui pourraient être tueurs en même temps mais là, un autre écueil apparaît : comment tenir la distance ? À un moment, on ne risque pas de tourner en rond ?
Et bien non, on ne tournera pas en rond car l'auteur a eu assez de ressources que pour occuper son lecteur en lui faisant fumer le cerveau avec cette énigme (QUI ?) et cette enquête étrange qui ne prendra pas la grand-route mais les petits sentiers, le tout porté par des personnages sympathiques ou au contraire, énervants…
C'est là que le bât a le plus blessé : l'antagonisme entre Chandler, policier en chef de Wilbrook et Mitchell, son ancien meilleur ami, qui va venir superviser l'opération de recherche "Qui est un serial Killer ?".
J'aurais aimé un peu plus de nuances dans ces deux personnages principaux, ces deux flics qui furent un jour des potes et qui maintenant, se déchirent.
Chandler est un personnage sympathique, un gentil (trop ?) qui doit baisser la tête devant Mitch, son supérieur hiérarchique et qui lui, est tout simplement imbuvable, à tel point qu'on aurait envie de le paumer dans le bush australien après lui avoir explosé la cervelle.
Un meilleur équilibre entre le flic sympa et le sale flic n'aurait pas été du luxe. Même si c'est un premier roman pour l'auteur, équilibrer les personnalités de ces deux policiers aurait apporté plus de nuances. Nous avons tous connu des gens imbuvables comme Mitch, mais à la fin, leurs querelles incessantes deviennent lourdes et lassantes.
Pour les ambiances de désert sous la chaleur implacable, c'est tout bon, on s'y croirait. Les grandes étendues de l'outback australien, ses coins perdus, ses dangers qui se trouvent partout sous nos pieds… Sans oublier les bas-de-plafonds qui habitent dans les fermes aux alentours. On est bien servi à ce niveau-là.
Les alternances entre le présent (avec l'enquête) et le passé (les débuts de Chandler et Mitch en tant que policiers) bétonnent l'addiction au roman et malgré l'heure qui tournait et le fait qu'il fallait se lever le lendemain, j'ai poursuivi ma lecture car je voulais savoir laquelle de mes théories la plus farfelue était la bonne. Yes, j'en avais une qui était à moitié bonne.
L'identité du coupable, je l'avais trouvée. Par contre, son mobile m'a semblé un peu léger, ou du moins, déjà-vu trop de fois. Pourtant, l'auteur avait de l'idée car j'ai été bluffée avec la numérotation des victimes. Bien vu.
Le final, bourré du suspense, est capable de faire monter la tension à un moine bouddhiste zen en pleine méditation. Et après le chapitre 55, le tout dernier, celui qui met fin à l'histoire, il faut trouver le sommeil alors que ça tourne toujours dans la tête…
Un thriller qui aurait pu se louper avec le coup du serial-killer mais qui a eu la bonne idée de jouer sur le concept de deux victimes qui s'accusent l'une l'autre d'être le tueur, sans que l'on arrive à en démarquer une plus que l'autre, tout en partant dans une direction autre que celle attendue.
Au moins, on n'a pas l'impression de manger un plat réchauffé et trop souvent cuisiné, même si les ingrédients sont des grands classiques. Faudra juste penser à nuancer tous les personnages dans le roman suivant.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Marylou26Marylou26   21 décembre 2020
La journée allait continuer, la vie aussi, le vent se glisserait encore entre les arbres comme un assassin silencieux, le soleil traverserait le ciel, dans son silence songeur.
Commenter  J’apprécie          100
galyalaingalyalain   06 mai 2020
Dans un monde où l’on était capable de localiser n’importe quoi, des plus minuscules atomes aux gigantesques supernovas à des millions d’années-lumière de nous, Martin restait tout bonnement introuvable. Les caméras thermiques n’avaient rien donné, les émetteurs non plus. Les prises de vues aériennes n’avaient rien révélé d’autre que des terres désertiques à perte de vue, et la géolocalisation de son téléphone portable avait été un fiasco, la batterie étant morte depuis longtemps. Il ne restait donc plus que les yeux, les oreilles et les pieds des hommes pour poursuivre les recherches […]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
galyalaingalyalain   04 mai 2020
- Ne t’inquiète pas pour moi.
- Le jour où une mère cesse de s'inquiéter, c'est qu'on l'a enterrée.
- Maman, fit Chandler, agacé. Ne parle pas comme ça.
- C’est juste un dicton, répondit-elle d’une voix plus calme. Ne va pas te mettre en danger, c’est tout.
Commenter  J’apprécie          30
LalitoteLalitote   02 février 2020
Certains jours, Chandler avait l’impression que ces atomes préhistoriques s’étaient infiltrés jusque dans ses os et l’avaient fait vieillir prématurément. La poussière rouge cuivré, produisait un effet similaire sur beaucoup d’habitants de la région.
Commenter  J’apprécie          20
galyalaingalyalain   04 mai 2020
[…] son pied heurta un rocher probablement enterré là depuis des siècles sans jamais avoir été dérangé jusqu’à ce jour. Perdant l’équilibre, il tendit un bras pour essayer de se rattraper, mais ne trouva rien d’autre à agripper que le vide. Son épaule alla cogner contre un tronc d’arbre, qui vacilla mais tint bon. Tout comme lui, miraculeusement.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de James Delargy (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Delargy
Victime 55 de James Delargy aux éditions Harper Collins https://www.lagriffenoire.com/1032019-meilleures-ventes-polar-victime-55.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editionsharpercollins
autres livres classés : australieVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Test sur

Dans quelle ville se passe l'action ?

Canberra
Wilbrook
Sydney
Londres

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Victime 55 de James DelargyCréer un quiz sur ce livre

.. ..