AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213020213
Éditeur : Fayard (23/10/1996)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Gestapo, ces trois syllabes ont, pendant douze années, fait trembler l'Allemagne, puis l'Europe entière. Des centaines de milliers d'hommes ont été traqués par les agents qui opéraient sous le couvert de cette "raison sociale", des millions d'êtres humains ont souffert et sont morts sous leurs coups ou sous ceux de leurs frères, les SS.
Jamais, dans aucun pays et à aucune époque, une organisation n'atteignit cette complexité, ne détint un tel pouvoir, ne pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
Nikoz
  17 janvier 2014
Finalement texte peu vieilli et qui demeure pertinent, principalement sur les débuts et la fin de cette organisation crapoteuse et délirante.
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
JcequejelisJcequejelis   14 février 2013
Cette jeune république, enfantée dans le désastre, devint très vite la bête noire des militaires qui remâchaient l'amère saveur de la défaite et commençaient à parler de trahison.
(...)
(les militaires) avaient constitués de curieuses formations, les " corps-francs", les "groupes de combat", sorte d'armées personnelles ne reconnaissant d'autres chefs que l'officiers qui les commandait. Ces groupes réduisirent les tentatives locales d'insurrection, prenant ainsi une hypothèque sur le régime, quand ils formèrent peu après les cadres de la nouvelle armée.
En même temps, les militaires découvrirent la politique, ou ce qu'ils crurent être la politique, et créèrent une sorte de service d'action psychologique qui organisa des "cours de pensée civique". L'un des animateurs de cette institution fut le capitaine Ernst Roehm.
Au début de l'été 1919, un nouveau Bildungsdoffizier sortit de ces cours. Il s'appelait Adolf Hitler et venait d'y recevoir les rudiments de la future doctrine nationale-socialiste. Tout a été dit sur le rôle déterminant des militaires allemands dans la naissance du nazisme. Alliés à certains industriels, ils créèrent ou soutinrent les groupuscules qui partageaient les idées antidémocratiques, prônaient le militarisme, relançaient l'antisémistime qui avait alors complètement disparu.

747 - [Le Livre de Poche n°2392, p. 19-20] Préambule
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
JcequejelisJcequejelis   07 février 2013
Le nazisme est né du complexe de la défaite. Quand l'Allemagne dut s'avouer vaincue en novembre 1918, ses militaires refusèrent d'admettre cette défaite qu'ils pensaient ne pas avoir méritée.
Les cadres traditionnels de l'armée impériale allemande, dominée par la caste des officiers prussiens cultivaient depuis toujours les habitudes et les sentiments militaristes qu'ils développaient jusqu'à l'hypertrophie. Se considérant comme les seuls maîtres de l'Allemagne et des peuples de serfs qu'ils persistaient à y voir, ils ne purent accepter l'idée de leur capitulation et en tirer des enseignements. Ils commencèrent à répandre la version d'une armée invaincue mais victime d'une trahison. Ils oubliaient de dire qu'en novembre 1918 les troupes allemandes avaient encore 184 divisions en ligne, mais n'en avaient plus que 17 de réserve et 2 fraiches seulement, alors que les alliées (en) alignaient 205, mais disposaient de 103 divisions de réserve dont 60 fraîches, que les renforts américains venaient grossir chaque jour.

742 - [Le Livre de Poche n°2392, p. 15-16]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lire un extrait
Video de Jacques Delarue (2) Voir plusAjouter une vidéo

La violence dans l'histoire
A propos de leurs livres respectifs "les conquêtes d'ALEXANDRE", "la grande armée", "la révolution qui lève", "le métier de bourreau", Roger PEYREFITTE, Georges BLOND, Claude MANCERON, Jacques DELARUE débattent sur les thèmes de la violence et des violences, qui sévirent du temps de l'armée d'ALEXANDRE LE GRAND, de la grande armée, de La Révolution française, ainsi que de celle...
Dans la catégorie : PoliceVoir plus
>Problèmes et services sociaux. Associations>Autres problèmes et services sociaux>Police (38)
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
787 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre