AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070426171
224 pages
Éditeur : Gallimard (23/10/2003)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Voyez-vous, avant, j'étais prostituée. Depuis, j'ai passé mon Capes. Histoire d'avoir une protection sociale. J'ai eu l'enfance des orphelines. On ne peut pas dire que ce soit gai. Le bonheur non plus, remarquez. Ça dépend d'où vient le plaisir. Mais tout ça reste relatif. Moi j'en aurais des choses à dire sur l'innocence écrabouillée le manque d'amour vrillant l'ulcère l'éternel retour suicidaire la crainte irrationnelle des hommes et l'influence du CAC 40 sur le p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
MarianneDesroziers
  25 avril 2010
Ce premier roman de Chloé Delaume écrit à 25 ans m'a époustouflée, tant il y avait déjà tout ce qu'on trouve dans son oeuvre future : l'humour, la cruauté … et surtout le style que je trouve inimitable. Même si je n'ai pas essayé de lire beaucoup de femmes écrivains françaises, j'ai bien l'impression qu'elle est très très au-dessus du lot, tant au niveau de l'ambition littéraire, du talent de romancière que dans les thèmes abordés(folie, mort, deuil mais aussi critique d'une société de consommation et d'une bureaucratie déshumanisante, un féminisme revendiqué surtout dans ce roman, etc.). Bref, on est bien loin des livres gentillets, inoffensifs et insipides d'Anna Gavalda et autres Alice Ferney, et c'est tant mieux.
Commenter  J’apprécie          90
Flocava1
  27 février 2020
Voici une lecture Pour le moins déconcertante . Il faut ainsi accepter d'abdiquer de ce que l'on connaît et s'ouvrir à une langue, à des mots, à la parole débridée crue et acerbe, sexuelle et âpre, poétique et bouleversante, agaçante et intellectuelle... je suis tombée dedans j'ai beaucoup aimé mais c'est une écriture difficile que l'on peut détester.
Commenter  J’apprécie          10
decloitrecynthiaz
  24 mai 2015
Je ne suis pas arrivée à la fin. L'écriture m a semblé bien trop complexe et parfois très crue. Je n'ai pas pu m'accrocher à quoi que ce soit. Indigestion.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
brigetounbrigetoun   24 novembre 2009
C'est amusant la haine quand même. ça crée des liens. ça va faire un vide quand on vous aura finie. C'est étonnant aussi la haine, voyez-vous. Moi j'ai tellement de haine. Tellement de haine à l'intérieur. Que je me demande souvent comment un si petit corps peut en contenir autant. C'est vrai. Combien elle peut bien peser toute cette haine. Je me demande souvent. Alors je monte sur ma balance. Et je lis 54 kg. Et je me dis que c'est bien peu 54 kg, pour toute cette haine. Pour toute cette haine si lourde. Tellement plus lourde que ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
brigetounbrigetoun   24 novembre 2009
Possession éreintante infinie. Pérennité de la souffrance. Cristaux déliquescents de rage. Acuité des mouvements accrue. Mécanique moribonde du coït annoncé. Chronique rut barbare virité-jacule. Rejet Marie-Madeleine. Combien de sourires sycophantes. Comme la fourchette d'argent que la Merteuil s'enfonçait sous les ongles en crânant. Combien de supplices Ultrz Brite. Combien de fossettes fossoyeur. Non ça ne peut pas se calculer. Calculez, putains, calculez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
babassbabass   30 juillet 2015
Elle s'intégra dans une sympathique communauté beatnik du Lubéron, dont les principales activités consistent en la concoction de fromages de brebis, la fabrication de tongs en osier, l'apprentissage de l'art complexe du macramé, et le culte du dieu Zorglobe, entité crystoastrale de la planète Xyploub, venue sur terre afin de sauver une poignée d'élus de l'Apocalypse, grâce à un rituel de purification intertemporel, résidant en l'introduction quotidienne d'une botte de poireaux transgéniques dans l'orifice anal des fidèles
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
armand7000armand7000   21 juin 2019
Il a il a il a dit il y a plusieurs amours possibles. Il a dit des différentes sphères satellitaires des diffusions éparses complexes et ramifiées. Aussi. Mais moi je n’y crois pas. Mais alors pas du tout. Moi non plus au cas où ça intéresse quelqu’un. Il croit qu’il va noyer le poisson. La baleine. Avec ses théories foireuses. Il nous prend pour des courges. Je vous l’avait bien DIT. Alors voilà. C’est comme ça. Il a il a il a il a il a il A TA PLACE. Maintenant on y est. Mais j’aimerais tant savoir. Calculer. Putain. Calculer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
babassbabass   30 juillet 2015
Le pire n'est donc plus à venir, puisqu'il est déjà arrivé
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Chloé Delaume (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chloé Delaume
Chloé Delaume Mes bien chères soeurs
Dans ce texte incisif, Chloé Delaume aborde la question du renouvellement du féminisme, de l'extinction en cours du patriarcat, de ce qu'il se passe, et peut se passer, depuis le mouvement #metoo. C'est a grands traits une histoire de la femme, du feminisme ; c'est un recit qui rappelle des donnees autobiographiques de l'autrice, en particulier l'assassinat de sa mere par son pere, devant elle alors qu'elle etait enfant. En France, la quatrieme vague feministe a fait son entree : non plus des militantes, mais des femmes ordinaires. Qui remettent en cause les us et les coutumes du pays de la gaudriole, ou une femme sur dix est violee au cours de sa vie. Retour sur un parcours personnel pour une reflexion collective, ce livre est une prise de parole qui prone la sororite comme outil de puissance virale.

À lire – Chloé Delaume, Mes bien chères soeurs, coll. « Fiction & Cie », Seuil, 2019.
Le Vendredi 8 mars 2019 - 21H00
+ Lire la suite
autres livres classés : trashVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2267 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre