AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782070137558
96 pages
Gallimard (29/03/2012)
3.5/5   4 notes
Résumé :
Les trente et une pièces de ce livre,écrites dans le style Renaissance,reconstituent l'histoire du chateau de Fontainebleau de François 1° à Henri IV.Elles donnent vie et parole aux déesses, dianes chasseresses et autres nymphes dénudées qui ornent les murs. A ces dames imaginaires et à celles qui y vécurent, le lecteur est invité à rendre visite.
Que lire après Il me semble, mesdamesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Trente et une nouvelles, sous le signe de la confidence entre belles dames du temps jadis.
"Il me semble, mesdames" potine allègrement Florence Delay (écrivaine de l'Académie française, prix Fémina 1983 pour Riche et légère, scénariste), dont le goût du théâtre transparait entre les lignes. Epoque historique. de tableau en tableau, la "forêt giboyeuse et sauvage" de Fontainebleau retentit de cors de chasse, les rois (de François I° à Henri II) amateurs de femmes sourient, "lutinent" dans les alcoves du chateau, "les dieux et les déesses bocagères dansent", les élégantes courtisanes se baignent, distribuent des baisers, se jalousent, se jouent des miroirs,s'épient, échangent des secrets ou des vers suaves...
C'est dans une langue chatiée, désuette, délicate, que ces dames, "tétins" parfois dénudés, s' échappent des tableaux pour confier leurs "folatreries", leur "songerie"...Entre préciosité et léger érotisme, les nouvelles de Florence Delay se murmurent sur fond de jupons de gaze froissée ou de fleurs dépliées de ceintures de chasteté qui n'ont de prude que leur nom.
De la belle ouvrage... Il me semble...Madame !
Commenter  J’apprécie          30
Ce petit livre de 84 pages comporte 31 "nouvelles" très courtes qui illustrent l'histoire du château de Fontainebleau au travers d'anecdotes ou portraits de femmes qui y ont séjourné plus ou moins longtemps, ou des personnages (féminins) imaginaires représentés par des sculptures ou des peintures.
Cet opus est paru en 2012 mais il a été écrit dans le style Renaissance. Florence Delay s'est plongée dans la littérature de Marguerite de Navarre, soeur de François 1er, pour imiter son style. C'est pour cela que dans la postface, l'auteure cherche à se prémunir des critiques que l'on pourrait lui adresser en justifiant le rôle de l'imitation.
"Il me semble, mesdames" est donc un petit livre d'Histoire romancée, pourrait-on dire, tout à fait anachronique, aux dires-mêmes de son auteur. Alors, si, comme moi, vous n'êtes ni amateur d'histoire ni amoureux de langue recherchée voire précieuse et quelque peu désuette, passez votre chemin.
Je vous offre tout de même un joli aperçu avec la très courte nouvelle (numéro 31) avec laquelle Florence Delay clôt son livre.
http://www.babelio.com/auteur/Florence-Delay/12484/citations/801286
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
LeFigaro
26 avril 2012
À lire ce ravissant petit livre, on se dit qu'en effet, c'est en se délivrant du désir d'être original qu'on trouve sa voix.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
...Marguerite de Navarre. "Corps féminin, coeur d'homme et tête d'ange", ainsi la décrivait Clément Marot qu'elle protégea.C'est grâce à elle que j'ai pu jouer une fille de la Renaissance,et me glisser parmi les dames vivantes ou peintes du château de Fontainebleau.
Commenter  J’apprécie          60
Considérez combien vivement se séparent les quatrains et les tercets par la seule inversion du genre et comme s'échange le couple des mots-rimes! Ce qui était FEU masculin en haut se faisant FLAMME en bas, et le féminin NEIGE se transformant en GEL. Sans ce combat où ils s'opposent et s'échangent, l'existence même de l'art, de l'amour et du monde serait compromise.
Commenter  J’apprécie          30
Il me semble, mesdames, qu'impatientes de vous voir dans d'autres miroirs que celui que vous tend ma main vous regardez l'Heure. Adieu donc. Je prends congé sur la pointe des pieds et vous rends votre liberté sans y croire.
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Videos de Florence Delay (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florence Delay
https://www.laprocure.com/product/933081/jodelle-etienne-comme-un-qui-s-est-perdu-dans-la-foret-profonde-sonnets
Comme un qui s'est perdu dans la forêt profonde : sonnets Étienne Jodelle Édition d'Agnès Rees Préface de Florence Delay Éditeur Gallimard Collection Poésie, n° 574
« Étienne Jodelle, ce nom ne vous dit sans doute pas grand-chose et pourtant il s'agit d'un des sept membres de la Pléiade, ce groupe de poètes constitué autour de Pierre de Ronsard et Joachim du Bellay. Un des derniers numéros de la collection Poésie chez Gallimard nous donne à le découvrir avec ce très beau recueil de sonnets avec ce titre superbe : Comme un qui s'est perdu dans la forêt profonde. Ce sont des sonnets, surtout des sonnets d'amour, mais aussi des sonnets politiques, des sonnets religieux... » Guillaume, libraire à La Procure de Paris
+ Lire la suite
Les plus populaires : Littérature française Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus


Lecteurs (15) Voir plus



Quiz Voir plus

On ne badine pas avec l'amour

Qui est l'auteur de On ne badine pas avec l'amour?

Alfred de Musset
Steven Spielberg
Jane Austen
Molière

10 questions
495 lecteurs ont répondu
Thèmes : amours impossibles , amour interdit , valeurs , jalousie , amour , fatalitéCréer un quiz sur ce livre

{* *}