AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782072278341
224 pages
Gallimard (01/04/2016)
4.17/5   3 notes
Résumé :
" On m'a appris à regarder et à écouter. Et comme depuis le lycée j'ai un souci d'excellence, je regarde et j'écoute excellemment. Mes misères viennent de là. Lorsque j'écoute on dirait que ma vie tout entière dépend de mon interlocuteur. Petit à petit son discours lui apparaît du plus grand intérêt, et cette bouffée de confiance en soi le conduit assez naturellement au désir. Mes problèmes viennent de là. La courtoisie doit-elle satisfaire au désir qu'elle a provoq... >Voir plus
Que lire après Minuit sur les jeuxVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
🕛 Tout d'abord, une petite histoire. Je me promenais l'été dernier à Colmar lorsque tout à coup je tombai sur cette petite librairie merveilleuse qui, à ma grande surprise d'abord et immense joie ensuite, s'avérait déborder de rayons, d'étagères, de bibliothèques, qui eux-mêmes croulaient sous le poids des livres. J'allais au fond de la boutique et fouillais, à la recherche d'un coup du hasard, d'un coup de foudre littéraire quand je tombais sur ce roman : Minuit sur les jeux, qui résonna en moi comme « Les jeux sont faits, rien ne va plus ». Je l'embarquais sans avoir la moindre idée de son sujet.

🕛 Hier, je décidais enfin de l'entamer. Et quelle découverte ! Il s'agit de la vie de Julie, son adolescence plutôt, depuis son entrée au collège et jusqu'à l'université, et le rapport que, en tant que femme, elle entretient avec l'Education, à travers ses professeurs, avec l'Art, avec ses paires et enfin ses pairs. On lui apprend à écouter, et à regarder, à contempler, et elle fera de cet enseignement son modus operando. Elle ne sera jamais elle-même, mais plutôt le miroir de ses interlocuteurs, les flattant de son attention, et nourrira son existence de la pluralité de ses rencontres ; elle n'est pas une, mais plusieurs. A travers ses expériences, amoureuses, sensuelles ou sexuelles, elle dénigrera l'importance de l'homme, incapable de révéler à la Femme sa nature, que seule une semblable serait capable de faire jaillir, de sublimer.

🕛 A travers différentes péripéties, une vieille espagnole qui la prend pour son amour perdu, un homme qui la désire au détriment de sa propre femme, un amant qui deviendra arroseur arrosé, Julie dépeint un monde indissociable de l'expérience, de la pluralité, de l'égotisme, car en chacune de ses rencontres elle a puisé et trouvé un peu d'elle-même. Voici quelques merveilles que j'ai puisées dans ce roman :

🕛 « le temps me faisait peur car, s'il est la liberté de ceux qui ne bougent pas, il est la prison de ceux qui changent. »

🕛 « Ce monde est sans façon. On passe de la nourriture au lit sans délai, sans l'ébauche même d'une cour, d'un service à récompenser. »

« Je savais maintenant, j'étais grande, que ce trait d'union est un piège pour rapprocher la femme de l'homme, qu'ainsi ralliée elle est occupée par les armes, par cette arme que je voyais pour la première fois, qui fait gémir, pleurer, couler le sang et dont la balle est l'enfant. »

« L'amour n'est pas une patrie, pensai-je. On y part n'importe quand, n'importe comment, dans l'urgence, sur un propos, un silence ou la lancée du regard. »

Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Il est franc, pensai-je, c’est peut-être ça la vulgarité.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Florence Delay (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florence Delay
https://www.laprocure.com/product/933081/jodelle-etienne-comme-un-qui-s-est-perdu-dans-la-foret-profonde-sonnets
Comme un qui s'est perdu dans la forêt profonde : sonnets Étienne Jodelle Édition d'Agnès Rees Préface de Florence Delay Éditeur Gallimard Collection Poésie, n° 574
« Étienne Jodelle, ce nom ne vous dit sans doute pas grand-chose et pourtant il s'agit d'un des sept membres de la Pléiade, ce groupe de poètes constitué autour de Pierre de Ronsard et Joachim du Bellay. Un des derniers numéros de la collection Poésie chez Gallimard nous donne à le découvrir avec ce très beau recueil de sonnets avec ce titre superbe : Comme un qui s'est perdu dans la forêt profonde. Ce sont des sonnets, surtout des sonnets d'amour, mais aussi des sonnets politiques, des sonnets religieux... » Guillaume, libraire à La Procure de Paris
+ Lire la suite
autres livres classés : égotisteVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (6) Voir plus



Quiz Voir plus

Les emmerdeuses de la littérature

Les femmes écrivains ont souvent rencontré l'hostilité de leurs confrères. Mais il y a une exception parmi eux, un homme qui les a défendues, lequel?

Houellebecq
Flaubert
Edmond de Goncourt
Maupassant
Eric Zemmour

10 questions
552 lecteurs ont répondu
Thèmes : écriture , féminisme , luttes politiquesCréer un quiz sur ce livre

{* *}