AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2021056503
Éditeur : Seuil (20/08/2015)

Note moyenne : 3.26/5 (sur 207 notes)
Résumé :
Un recueil de nouvelles sur les plaisir transgressif du mojito, la surprise provoquée par l'averse, la perfection de la pastèque, la nostalgie, l'amour et le bonheur.
Elles sont nombreuses, les belles raisons d’habiter sur terre. On les connaît, on sait qu’elles existent. Mais elles n’apparaissent jamais aussi fortes et claires que lorsque Philippe Delerm nous les donne à lire.
Goûter aux plaisirs ambigus du mojito, se faire surprendre par une averse e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (76) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  16 septembre 2015
Regarder remuer les lèvres d'un petit garçon qui apprend tout juste à lire tout seul, se lancer au centre de la piste alors qu'on ne sait pas danser, s'improviser un apéro avec les voisins, s'abriter de la pluie, une soirée d'été qui s'éternise sur la plage, le pique-nique sur une aire d'autoroute, des cheveux relevés qui dévoilent une belle nuque, le goût transparent de la pastèque... et les eaux troubles du mojito.
Tous ces moments du quotidien, à la fois sucrés et salés, mélodieux, d'une infinie tendresse et empreints d'une certaine nostalgie, se rappellent à nous. Philippe Delerm nous offre un petit cocktail mélancolique, à la fois doux-amer et pétillant. Ce petit recueil d'une quarantaine de textes se picore, se déguste et se ressent à l'envi. Une écriture savoureuse, poétique et élégante qui dessert à merveille ces belles raisons d'habiter sur terre...
Commenter  J’apprécie          664
cicou45
  26 novembre 2015
"Souvenons-nous du présent. Vivons dans le présent. Avec le sentiment que c'est presque impossible". Je crois que si il n'y avait qu'une seule citation que je retiendrais pour résumer cet ouvrage, c'est bien celle-ci. Vivons la vue au jour le jour, sans ne penser ni à hier ni à demain, savourons chaque petit plaisir de la vie tel qu'il nous est donné de les voire, de les entendre ou encore de les partager. le plaisir d'être en vie tout simplement, le bonheur qui va plus ou moins avec , s'émerveiller d'un petit rien...chose que l'on a trop tendance à oublier (moi la première), obnubilés que nous sommes par chaque petit tracas du quotidien. Et si nous vivions tout simplement pour commencer ? le reste suivra...assez tôt pour que l'on s'en préoccupe !
Philippe Delerm possède cet art de nous éblouir avec ses petits riens du quotidien, qui, noyés dans l'horreur de le monde environnant (et l'on peut dire que c'est on ne peut plus d'actualité en ce moment) peuvent encore, si l'on s'en donne la peine, nous éblouir et nous montrer que la vie sait être belle quand on sait la regarder !
Un petit bijou qui se lit très rapidement et qui nous fait beaucoup de bien ! Vous vous demanderez probablement pourquoi je n'ai pas mis la note maximale à cet ouvrage dans ce cas-là ? Tout simplement parce qu'il y a certains passages, qui, au vu de ma génération décalée avec celle de l'auteur, ne m'ont pas parlés et dans lesquels je me suis sentie un peu perdue. Je vous rassure cependant, ces derniers sont extrêmement rares et c'est la raison pour laquelle je ne peux que vous recommander cette lecture, quel que soit l'âge que vous ayez !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Bazart
  12 février 2016
Si je vous ai plusieurs fois parlé sur mon blog de son fils Vincent Delerm, que j'apprécie tout particulièrement, je connais moins l'oeuvre de son père qui n'est pas forcément de ma génération, et sa dernière parution, est visiblement assez fidèle à l'ensemble de son oeuvre, tant Delerm sénior aime décortiquer les menus détails qui nous dévoilent un monde.
Malheureusement dans sa dernière oeuvre à ce jour, on sent que Philippe Delerm atteint les limites de l'exercice : à force de compiler ces petits riens qui contribuent au bonheur de l'être humain, on a l'impression de toujours lire le même ouvrage.
On se demande un peu comment il peut exploiter ce filon de ces moments du quotidien qui marquent,
Même si peut parfois arracher un sourire sur ces moments de vie qu'on peut reconnaitre comme étant les notres, cet ouvrage manque un peu de passion pour nous toucher durablement...
Commenter  J’apprécie          290
jeunejane
  24 septembre 2015
Petit livre glané en tête de banc dans ma librairie qui m'a permis de faire connaissance avec l'écrivain Philippe Delerm.
Je ne l'ai pas regretté.
Je croyais lire une réflexion par- ci par- là, au hasard des jours, des heures.
Pas du tout, j'ai lu ce petit recueil en une fois et je replongerai encore dedans, comme on relit un poème.
J'ai adoré les réflexions d'un homme qui a atteint l'âge pour observer les choses avec profondeur et en même temps avec la distance nécessaire pour ne pas s'emporter.
C'est calme, doux, poétique, magnifiquement bien écrit.
Mes deux chapitres préférés sont "Les cadenas sont d'or" et "Tendre est la vie cruelle".
Commenter  J’apprécie          280
tynn
  06 novembre 2015
L'art d'écrire les petits "riens" de la vie... Philippe Delerm écrit les ressentis, les tranches de vie banales, insolites, humoristiques, les moments fugaces et futiles du quotidien qui ont du l'interpeller, l'amuser, le faire réagir...et fait le constat que la vie est belle...
Ca donne un joli petit bouquin à glisser dans un sac ou une poche pour combler des moments de vacuité. Ca s'oublie vite mais c'est utile et bien fait...
On a l'impression que c'est facile d'écrire cela, que ça doit sortir tout seul du porte plume.
Essayez pour voir!... Moi j'y arriverai pas!
Mention spéciale pour le Spritz que pour ma part, je préfère au Campari.
Commenter  J’apprécie          250
Citations et extraits (65) Voir plus Ajouter une citation
SdaenerisSdaeneris   23 août 2015
On fête la convivialité de se retrouver en terrasse, de parler sans restriction. Prendre un cocktail c'est chaud. Il y a souvent des couleurs d'îles, des rouges tropicaux, des saveurs de noix de coco, un petit côté soleil club med à boire au deuxième degré, en se moquant de sa propre soif, d'une gourmandise enfantine que le rhum va créoliser.
Et puis il y a le mojito. Trrrrrr ouille ouille ! Le mot est sud américain . Mais on attend bien autre chose. On a beau continuer à suivre la conversation, feindre l'indifférence, quand le serveur dépose le verre sur la table, on sent qu'une aventure commence.
C'est tellement pervers, tellement trouble. D'emblée, une invit à plonger, à s'embarquer vers des fonds sous marins qu'on aura bien du mal à maîtriser. On va nager à la recherche d'une épave, peut être, ou bien pour caresser des algues étranges , qui veulent emprisonner ou caresser, l'équivoque est tentante.
Le mojito, c'est à la fois opaque et transparent. Dans les verts bien sur mais dans les noirs aussi, avec des zones un peu plus claires, à la surface et des mystères insondables tout au fond de l'apnée. On y trempe les lèvres, surpris de cette fraîcheur qui sait prendre les oripeaux d'une moiteur de marigot. Tout cocktail impose une consommation lente, entrecoupée de pauses, d'abandons et de retours. Avec le mojito on ne domine rien. La dégustation devient fascination et c'est lui qui commande. Le plus étonnant est cette persistance du sucre dans une mangrove aux tons si vénéneux. On se laisse pénétrer par une fièvre froide, on s'abandonne.
Au bout de cette errance glauque on sait que vont venir une chaleur et une euphorie. Mais il faut dériver dans la forêt de feuilles de menthe ne pas craindre de s'engloutir, abandonner l'espoir de la lumière. Nager toutes les transgressions , se perdre, s'abîmer, chercher infiniment, descendre. Alors montera le plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
littlecatlittlecat   09 septembre 2015
Parfois, elles nouent leurs cheveux dans une salle de café, ou sur la plage. Elles ont le temps de préparer une épingle, et elles la gardent pincée dans leurs lèvres pendant qu'elles disciplinent leur coiffure. Il y a alors un joli décalage entre l'expression de leur bouche, tendue dans une moue presque grimacière, et la solennité royale de leur port de tête, de leur offrande à l'espace.
Rien de naturel dans tout cela. Elles font ce qu'elles veulent de leurs cheveux, et plus encore de nous, prisonniers éblouis. Elles savent.
Page 80 "elles savent"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
marina53marina53   16 septembre 2015
La fraîcheur tombe. Ils se blottissent dos à dos, il reste encore des abricots. Des silences s’installent. C’était un beau dimanche, oui. Attendre que les derniers bouchons aient disparu avant le pont de Nantes. Attendre, reculer demain. Attendre que les joies dispersées laissent la place à l’idée du bonheur, qui donne le frisson.
Commenter  J’apprécie          200
cicou45cicou45   26 novembre 2015
"Oui, la vie est une comédie légère, avec des gags, beaucoup de ridicules sociaux et de la solitude. Oui, les gens se dévoilent et ne commencent à s'aimer qu'à la fin [...]."
Commenter  J’apprécie          340
marina53marina53   17 septembre 2015
C’est incroyable, mais pour profiter vraiment du soir d’été, il faut que vienne au cœur l’idée de sa fragilité, la sensation qu’on le vit pour la dernière fois. (...) Souvenons-nous du présent. Vivons dans le présent. Avec le sentiment que c’est presque impossible.
Commenter  J’apprécie          190
Videos de Philippe Delerm (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Delerm
« Pierre Arditi lit ce qu'il aime ». C?est le titre du spectacle que cet amoureux des mots donne actuellement au Théâtre du Rond-Point et jusqu?au 28 avril 2018. Une pièce dans laquelle le comédien aborde trois grands cycles de lectures consacrés à Jean-Michel Ribes, Yasmina Reza, Philippe Delerm et Michel Onfray, justement, à ses côtés.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Delerm - La Première Gorgée de bière …

Complétez le titre : Les loukoums chez ….

L'Arabe
Madame Rosières

10 questions
45 lecteurs ont répondu
Thème : La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de Philippe DelermCréer un quiz sur ce livre
.. ..