AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Mille soleils (18)

hcdahlem
hcdahlem   11 janvier 2018
C’est la fin du voyage. La voiture bondit. Elle sort de la piste, elle pulvérise des cailloux sur le bas-côté et le choc brutal renverse instantanément le Suzuki. Il part en tonneaux. A l’instant qui précède le premier impact, Alexandre essaie de se tenir à la poignée du plafonnier et Wolfgang et Simon sont suspendus, en lévitation au-dessus de leurs sièges, les yeux mirés sur la trajectoire erratique de la voiture. Personne ne prononce le moinde son, pas de houlà, pas d’insulte, pas de putain, pas de merde, pas le temps.
Après le premier choc d’une violence extrême, la voiture se met à tourner sur elle-même dans le sens des aiguilles d’une montre. Elle frappe d’abord sur le côté droit de l’habitacle, du côté d’Alexandre et de Wolfgang. Dans un bruit de tôle froissée, elle cogne cinq, six, sept fois le sol désertique.
Commenter  J’apprécie          90
motspourmots
motspourmots   12 janvier 2018
Les mystères de ceux que l'on croise un instant dans la rue, dans le métro, dans une station-service ou dans le désert nous sont inaccessibles ; nos vies se croisent, se toisent, s'effleurent, la plupart du temps s'ignorent, nous mourons les uns pour les autres une seconde après la rencontre et chacun fait tous les jours l'expérience de ces milliers de deuils instantanés sans jamais verser une larme.
Commenter  J’apprécie          80
Olivia-A
Olivia-A   09 janvier 2018
On ne peut pas se coucher tous les soirs en se disant que c'est le dernier. On ne peut pas vivre chaque instant comme si on allait mourir dans l'heure suivante. C'est un idéal de cinéma, de littérature ou d'adolescent. Ce n'est pas la vie. La vie est fatigante. Il faut aller se coucher.
Commenter  J’apprécie          40
Biblioroz
Biblioroz   25 décembre 2018
La route vient de laisser place à une piste. De chaque côté de la voiture défile à l'infini un paysage mort, piqué d'herbes jaunes, de buissons secs et de cailloux roses et ocre, la planète Mars après deux arrosages.
Commenter  J’apprécie          20
bookworm23
bookworm23   15 janvier 2018
La mort est un étron, un paquet de merde, on voudrait tourner le regard, se boucher le nez, s'enfuir le plus loin possible, et pourtant elle est en nous, elle sort de nos tripes. (p. 93)
Commenter  J’apprécie          20
Laurie_lucas
Laurie_lucas   18 février 2018
Les hommes tombent parfois de la toile qu'ils ont passé leur vie à tisser et, dans leur chute, agissent exactement contre ce qu'ils sont.
Commenter  J’apprécie          10
Olivia-A
Olivia-A   09 janvier 2018
Les hommes tombent parfois de la toile qu'ils ont passé leur vie à tisser et, dans leur chute, agissent exactement contre ce qu'ils sont.
Commenter  J’apprécie          10
bibliobleue
bibliobleue   07 janvier 2018
Elle est tiède, cela ne veut rien dire du tout, mais cela le rassure un peu, cette chaleur, ce n’est peut-être plus de la vie, mais ça y ressemble, c’est une empreinte sur le sable qui va bientôt s’effacer, mais c’est encore quelque chose et ça lui donne un peu de courage. Il ne trouve rien, rien du tout, aucune pulsation, alors il se ment encore un peu, le déni a ses charmes que la lucidité ne connaît pas, il se fait croire que le pouls est peut-être trop faible, il se rappelle qu’il a du mal à trouver ses propres pulsations quand il vient de finir un footing, alors peut-être, pourquoi pas, Wolfgang est-il vivant, plongé dans un coma profond, mais vivant.
Commenter  J’apprécie          10
MarieKey
MarieKey   27 décembre 2017
Est-ce que ça compte de ne jamais avoir appris à piloter un avion ? À faire du pain tout seul ? Boxer ? Jongler avec six quilles ? Jouer du piano ? Est-ce que ça compte de n'avoir jamais mangé de cuisses de grenouille ? Appris à sauver des gens ? Changé la vie des autres ? Connu la honte et la culpabilité face à une injustice qui ne paraissait pourtant pas dépendre de soi ? Est-ce que ça joue de ne pas avoir su être heureux pour les autres, vivre pour eux et s'effacer ? Posé sa pierre et sentir que l'on contribue à construire le monde ? Est-ce que ça compte de n'avoir jamais vraiment osé parler de sa grande soeur avec ses parents ? Et que pèsent le passé, l'avenir et les questions à l'instant où la seule chose qui existe, c'est la prochaine seconde ?
Commenter  J’apprécie          10
ILLE
ILLE   05 août 2018
Elle est partie parce qu'elle est vieille,parce qu'elle a eu honte,honte d'être vieille,elle a honte d'avoir honte d'être vieille.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

    Présent - 1ère personne du pluriel :

    Nous savons.
    Nous savonnons (surtout à Marseille).

    10 questions
    307 lecteurs ont répondu
    Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre