AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782707327840
206 pages
Éditeur : Editions de Minuit (17/10/2013)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 58 notes)
Résumé :
La question est paradoxale. Nul ne peut comprendre ce qu'est la philosophie qu'après l'avoir longtemps pratiquée. On aborde donc toujours de manière incertaine cette discipline. Car il s'agit bien d'une discipline à part entière, qui certes entre en résonance avec les autres disciplines, mais non pas d'une matière interdisciplinaire, comme le soulignent ici Deleuze et Guattari. Loin des poncifs au goût du jour sur la spontan&... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
chartel
  20 septembre 2014
Je le dis d'emblée : il faut être un philosophe aguerri pour comprendre clairement l'ensemble de l'exposé de Gilles Deleuze et Félix Guattari dans cet essai, "Qu'est-ce que la philosophie ?" Si certains chapitres peuvent être lus sans trop de difficultés, d'autres, notamment celui sur la différenciation de résolution des problèmes entre la philosophie et la science, sont extrêmement complexes. Cette sorte de manifeste est donc destiné à ceux qui maîtrisent déjà les grands principes philosophiques et ont une réceptivité particulière à l'abstraction. Car bien que les auteurs s'appliquent à géométriser les notions exposées, à tenter de structurer leurs pensées, tout reste vigoureusement abstrait. Cependant, je peux, malgré mes limites, indiquer les réponses développées par les philosophes à la question-titre : la philosophie est un constructivisme ; la philosophie est l'art de former, d'inventer, de fabriquer des concepts, de tracer un plan. Mais qu'est-ce qu'un concept ? A quoi sert un concept ? Qu'est-ce qu'un plan d'immanence ? C'est là que tout se complique… Lorsque je lis, par exemple, que « le plan d'immanence aide à penser le multiple dans l'unité mais sans réduction », qu'il est « stratifié en une multitude de coupes dans l'embrouillé du réel »… ben… c'est moi qui m'embrouille !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
Fx1
  13 avril 2014
Une question fondamentale a laquelle Deleuze tente de répondre au travers d'un texte qui représente la quintessence de l'art philosophique . Une jubilation intenseattrape le lecteuqui malgré l'aspect ardu du tout ne peut délaisser un seul instant cette lecture qui s'avére hautement addictive . Une puissance rare pour un sujet trés complexe .
Commenter  J’apprécie          20
Colonel
  29 octobre 2010
"Le concept se définit par l'inséparabilité d'un nombre fini de composantes hétérogènes parcourues par un point en survol absolu, à vitesse infinie."
Outre le fait de répondre à la question que pose son titre (philosopher c'est créer des concepts), l'ouvrage énonce la structure et des mécanismes mis en oeuvre dans l'action de philosopher : le concept, le plan d'immanence, les personnages conceptuels, ...
Un ouvrage très dense, très complexe, très riche. Une sorte d'ontologie-épistémologie de la Philosophie elle-même. L'admiration précède presque la jubilation intellectuelle lors de la lecture...
N'hésitez pas même une seconde à l'acquérir ou l'emprunter, faites chauffer vos neurones et régalez-vous comme rarement !
Lien : http://www.amazon.fr/review/..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Jean-DanielJean-Daniel   14 janvier 2021
L'opinion dans son essence est volonté de majorité, et parle déjà au nom d'une majorité.
Commenter  J’apprécie          150
moklosmoklos   30 septembre 2007
Nous demandons seulement un peu d’ordre pour nous protéger du chaos. Rien n’est plus douloureux, plus angoissant qu’une pensée qui s’échappe à elle-même, des idées qui fuient, qui disparaissent à peine ébauchées,… Nous perdons sans cesse nos idées. C’est pourquoi nous voulons tant nous accrocher à des opinions arrêtées… Mais l’art, la science, la philosophie exigent davantage : ils tirent des plans sur le chaos. Ces trois disciplines ne sont pas comme les religions qui invoquent des dynasties de dieux, ou l’épiphanie d’un seul dieu pour peindre sur l’ombrelle un firmament d’où dériveraient nos opinions. La philosophie, la science et l’art veulent que nous déchirions le firmament et que nous plongions dans le chaos. Nous ne le vaincrons qu’à ce prix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
PingouinPingouin   03 août 2012
Le jeune homme sourira sur la toile autant que celle-ci durera. Le sang bat sous la peau de ce visage de femme, et le vent agite une branche, un groupe d'hommes s'apprête à partir. Dans un roman ou dans un film, le jeune homme cessera de sourire, mais recommencera si l'on se reporte à telle page ou à tel moment. L'art conserve, et c'est la seule chose au monde qui se conserve.
Commenter  J’apprécie          120
PingouinPingouin   02 août 2012
Ce qui ne peut pas être pensé, et pourtant doit être pensé, cela fut pensé une fois, comme le Christ s'est incarné une fois, pour montrer cette fois la possibilité de l'impossible. Aussi Spinoza est-il le Christ des philosophes, et les plus grands philosophes ne sont guère que des apôtres, qui s'éloignent ou se rapprochent de ce mystère. Spinoza, le devenir-philosophe infini. Il a montré, dressé, pensé le plan d'immanence "le meilleur", c'est-à-dire le plus pur, celui qui ne se donne pas au transcendant ni ne redonne du transcendant, celui qui inspire le moins d'illusions, de mauvais sentiments et de perceptions erronées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
blanchenoirblanchenoir   05 novembre 2015
Nous demandons seulement un peu d’ordre pour nous protéger du chaos. Rien n’est plus douloureux, plus angoissant qu’une pensée qui s’échappe à elle-même, des idées qui fuient, qui disparaissent à peine ébauchées,… Nous perdons sans cesse nos idées. C’est pourquoi nous voulons tant nous accrocher à des opinions arrêtées… Mais l’art, la science, la philosophie exigent davantage : ils tirent des plans sur le chaos.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Gilles Deleuze (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Deleuze
Frédérique Berthet Never(s) éditions P.O.L : où Frédérique Berthet tente de dire de quoi et comment est composé son nouveau livre "Never(s)" et où il est notamment question de Casablanca et de Saint-Benin-des-Bois, entre 1942 et 1948, de la libération de la France et de l'Indochine, de Gilles Deleuze et de Marguerite Duras, d'amour et d'éloignement, de jamais et de toujours, de correspondance et de parenthèses, de la différence entre écrire, écrire des lettres et faire des écritures, et de Nevers, à l'occasion de la parution aux éditions P.O.L de" Never(s)", à Paris le 4 juin 2020 "un jour vous avez sorti la valisette de l'ombre de la chambre toutes les disparitions étaient envisageables même la vôtre, que vous avez vue venir toutes, sauf ces efforts ces élans inspirés avec plume encrier papier – vos écritures je vous ai lue, j'ai nagé de Saint-Benin à Saïgon il se pourrait donc bien que ce livre ait commencé de s'écrire un été 42, dans une caserne de l'infanterie coloniale de Casa."
+ Lire la suite
>Philosophie et disciplines connexes>Philosophie : généralités>Théorie de la philosophie (27)
autres livres classés : conceptVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
332 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre