AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Nos plus belles histoires d'amour tome 69 sur 16
EAN : 9782355906961
107 pages
reworld media (06/11/2023)
1.5/5   1 notes
Résumé :
Aimer, enfin – Christine Delfosse (2013)
Deux ans de patience et d'amour (1980)
L'amour, en quelques escales (1982)
Papillon de nuit – Emmanuelle Sandre (2013)
Un jardin de roses (1982)
Une goutte de vinaigre (1978)
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après Nos plus belles histoires d'amour, tome 69Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Ce 69e tome de « Nos plus belles histoires d'amour » devrait plutôt s'intituler « Nos plus belles histoires de tromperies », thème récurrent dans pas moins de quatre des six histoires.

Et ça commence extrêmement mal avec la première, dont le héros se tape une fille de l'âge de la sienne, ne cessant de souhaiter se débarrasser d'elle (mais sans rien faire pour la chasser non plus), tout en bavant sur une collègue de boulot à qui il n'a pour ainsi dire jamais adressé la parole. A la seconde où ça se produit, il ghoste sa copine et court derrière sa collègue. WOW. La dernière fois qu'un personnage de roman s'était montré à ce point imbuvable, à me donner des envies de jeter le livre, le brûler et l'exorciser, c'était dans Bel-Ami. Fort heureusement, Marc restera lui un sombre inconnu.

« L'amour en quelques escales » vaut à peine mieux, avec le Don Juan du village épousant la meilleure amie de l'héroïne, la mettant enceinte, puis l'abandonnant comme une vieille chaussette. Quelques années plus tard, l'héroïne le recroise et... tombe dans ses bras, ben oui. Alors il y a quelques petites subtilités dans l'histoire, mais bien un adultère derrière.

Pas mieux dans « Un jardin de roses » où l'héroïne s'entiche d'un homme alors qu'elle est déjà en couple avec un autre... qui tarde trop à lui demander sa main. On apprend à la fin qu'il attendait d'avoir une situation stable, et si ce qu'on aperçoit de sa personnalité ne fait pas rêver, ça n'est pas une excuse. D'autant que la romance aurait pu s'en passer et être adorable sans !

Dans « Une goutte de vinaigre », Jo n'est pas le seul à courtiser Marianne, mais c'est tout de même bien dans le but de le retenir qu'elle engage Amaury pour le rendre jaloux. Tout ça pour se rendre compte que son fake boyfriend est bien mieux. Pas vraiment de la tromperie donc, mais reste que le coeur de Marianne appartient à un autre au début de l'histoire.

Restent les deux autres récits. « Deux ans de patience et d'amour », avec deux jeunes étudiants eux pressés de se marier, force un peu dans le ton mélodramatique, mais ça se lit et c'est de saison.

Cependant... il y a une histoire, une seule, qui relève le niveau : « Papillon de nuit ». Une histoire mignonne, un héros patient et respectueux, une romance toute douce qui se développe par toutes petites touches, une héroïne touchante, un thème qui dépasse, de loin, la simple histoire d'amour. Un énorme coup de coeur. La raison pour laquelle je conserverai le livre.

Vous l'aurez compris, ce 69e opus est, de loin, le pire des recueils vintage de l'éditeur à être passés entre mes mains. Et pourtant, l'une des meilleures histoires s'y trouve. Est-ce que « Papillon de nuit » justifie de s'infliger le reste ? Pas sûr. L'achat ? Peut-être. A vous de voir si vous avez envie d'investir pour une histoire de dix-huit pages...
Commenter  J’apprécie          10


autres livres classés : infidélitéVoir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs (1) Voir plus



Quiz Voir plus

Un titre = un auteur

Si je vous dis "Histoires extraordinaires"

Edgar Allan Poe
Honoré de Balzac
Agatha Christie

7 questions
11055 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre

{* *}