AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782756047775
192 pages
Éditeur : Delcourt (22/01/2014)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 153 notes)
Résumé :
S’acharner sur son fils pour remporter une partie de jeu vidéo. Redoubler de mauvaise foi envers sa fille de 7 ans après avoir perdu à cache-cache. Pire, inventer une histoire de tueur psychopathe à la tombée de la nuit… Guy Delisle, un mauvais père? Non, un auteur de bande dessinée qui sait puiser l’imagination là où elle se trouve, avec un sens aigu de l’observation et une bonne dose d’autodérision.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  21 octobre 2015
Voilà un papa comme un autre ou presque...
Un papa revanchard qui tente de défendre sa fille en frappant sournoisement l'un de ses camarades qui la tapait, un papa mauvais joueur devant Warcraft, un papa de mauvaise foi dès lors qu'il perd à cache-cache avec Alice, un papa pas pressé lorsqu'il s'agit d'amener Louis à l'école le matin, un papa qui cherche à tout prix à se faire aimer (préférer) de ses enfants en leur donnant à manger ce qu'ils adorent (qui plus est devant la télé) ou encore un papa glandeur devant la télé avec Louis alors qu'il devait lui faire réviser son poème...
Guy Delisle est de tous ces papas...
En seize historiettes, Guy Delisle se met en scène avec ses enfants, Louis et Alice. Sur le même principe que le premier tome, l'on suit ses petites aventures du quotidien, notamment ses déboires, certainement inspirées de sa propre histoire. Jamais méchant, bon enfant et avec une bonne dose d'auto-dérision, Guy Delisle aime s'amuser avec (ou de ?) ses gosses. Les situations prêtent à sourire. Un petit album qui se veut cocasse et décalé et qui se lit très vite malgré ses 190 pages, d'autant que l'on s'attarde peu sur le dessin épuré à la limite du croquis.
Et puis, on ne demande pas à notre papa d'être exceptionnel, juste d'être notre papa...
Le guide du mauvais père... à suivre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
Ziliz
  14 juin 2014
Ne soyez pas impressionné et découragé par les deux-cents pages annoncées. On parcourt en vingt minutes ces chroniques d'un père qui multiplie les gaffes avec ses deux jeunes enfants, si mignons pourtant...

Reprendre une recette qui a fait ses preuves, pourquoi pas ? C'est bon pour le tiroir-caisse de l'auteur et celui de l'éditeur, ventes assurées. Cela peut réjouir le lecteur aussi, à condition qu'il y trouve du sang neuf.
Le premier opus était un peu léger mais amusant. le second reprend le même type de gags : paroles irréfléchies, manque de diplomatie, égoïsme, mauvaise foi, distraction. En clair, ce père est un boulet, ascendance blaireau. Mais il est parfois tendre et touchant, quand même.
Avouons-le, on s'y reconnaît parfois, ce qui prête à la fois à sourire et à rougir de honte.
Les situations sont extrêmes, c'est le propre de la caricature... mais aussi de la facilité. On a beau savoir qu'il s'agit de second degré, on peut être agacé et gêné. Par la cruauté (involontaire, certes) du père, par le décalage entre son humour noir et le manque de recul des enfants.
Et par la redondance des situations, qui renforce ces sentiments désagréables.
J'aurais mieux fait de relire le premier, je préfère redécouvrir les mêmes gags qu'en lire des copies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
blandine5674
  20 septembre 2020
Petites rubriques humoristiques où les papas se reconnaîtront et où les mamans LES reconnaîtront.
Commenter  J’apprécie          240
Ladydede
  15 mars 2014
Guy Delisle nous offre avec ce deuxième tome ses aventures paternelles plus qu'hilarantes.
Cette fois-ci, Guy Delisle évoque en outre les devoirs, les vacances, les anniversaires de son fils et de sa fille. Comme pour le premier tome, j'ai été enchantée par la franchise de l'auteur, son "franc-parler" et par ses situations que les parents connaissent déjà.
Mais, car oui, malheureusement, il y a un petit "mais" je n'ai pas retrouvé la magie du premier tome comme si cela s'était un peu essoufflé. Je ne saurais comme l'expliquer mais malgré mes sourires, je suis restée sur la faim (fin ?). Peut-être que certains épisodes étaient trop longs, trop "répétitifs" par rapport au premier tome. Mais rien ne m'empêchera de me lire ou relire les oeuvres de Guy Delisle que j'estime être un des meilleurs auteurs francophones de bande dessinée contemporaine ! Et ce deuxième tome reste un moment livresque de détente et d'humour !
Commenter  J’apprécie          130
bilodoh
  04 mars 2014
Moment de détente avec Guy Delisle, un mauvais père qui fait sourire.

Des situations de la vie quotidienne, croquées par un crayon humoristique, mais impitoyable…

Allez, j'en fais cadeau à un futur père, ça pourra lui donner des idées!
Commenter  J’apprécie          150


critiques presse (3)
BDSelection   06 février 2014
Rares sont les séries qui manient avec autant de talent un humour décapant qui conduit à rire - parfois jaune - à partir de situations aussi familières. À quand un troisième tome ?
Lire la critique sur le site : BDSelection
Sceneario   04 février 2014
Un album à ne pas prendre au premier degré, mais qui devient vite un vrai moment de rigolade, surtout quand, progressivement, les enfants refusent d'entrer dans le jeu du père !!!
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   21 janvier 2014
Pour la deuxième fois dans la collection Shampooing, Guy Delisle met en scène un papa criant de vérité (ça ne fait pas de bruit), voire de sincérité, et qui, lui, ne se prend pas la tête.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   21 octobre 2015
- Ha ha ! On voit tes fesses ! Hi hi ! Je t'ai trouvé, tu étais trop mal caché !
- Comment ça: "trop mal caché"? Non mais je rêve ! T'as vu où tu te caches, toi ? D'abord, tu choisis toujours les deux mêmes endroits ! Aussi discutables, en termes d'efficacité, l'un que l'autre, soit dit en passant. Alors, soit derrière la porte que tu laisses ouverte... Ou soit derrière le rideau où on fait plus que te deviner parce que le tissu est trop fin. Et aussi qu'on voit tes gros pieds qui dépassent ! Et si d'aventure on était juste trop stupide ou tout simplement aveugle pour te rater, tu ne manques pas de rire assez fort pour qu'on te trouve ! Alors, hein ! J'ai pas de leçons à recevoir d'une gamine de six ans en matière de cachette, je te signale. Ça fait 47 ans que je me cache, moi ! 47 !
- Pfff !... Papa il a perdu, il est pas content. Pfff !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
marina53marina53   21 octobre 2015
- Et si je me fais mordre par un requin, est-ce que je peux mourir?
- Bien sûr que tu peux mourir. Pas plus tard que la semaine dernière, y'a un enfant qui s'est fait attaquer et il est mort. Le spectacle était pas beau à voir, il paraît. Du sang et des boyaux partout.
- Et est-ce que ça fait mal de mourir?
- Ben... Heu... Ça dépend... Ce qui ferait surtout mal, c'est s'il fallait que j'annonce ça à ta mère! Ça, ça ferait mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
orbeorbe   16 mai 2015
Tu vois, il y a deux drapeaux.
Un qui est orange, ça veut dire qu'il faut faire attention au courant. ça, ça va !
Et un deuxième drapeau avec un requin dessiné dessus. ça, c'est moins bon.
Commenter  J’apprécie          150
NievaNieva   21 janvier 2017
— Et au lieu d'aller à l'école, on va s'acheter une PS3 et on va jouer à Mario Kart toute la journée !
— Papa !
— Papa !
— Tu es le meilleur papa du monde !
— Oui.
— Le meilleur papa de toute la Terre !
— Oui.
— Oui, c'est moi le meilleur.
Commenter  J’apprécie          60
VexianaVexiana   20 février 2017
On va nager uniquement là où il y a déjà des baigneurs et on va faire gaffe à ce qu'il y ait toujours des gens devant et à côté de nous. Comme ça, si le requin arrive, il va croquer quelqu'un d'autre avant de nous croquer nous. Ça nous fera une barrière de protection.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Guy Delisle (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guy Delisle
"Être otage, c'est pire qu'être en prison, parce qu'on ne sait ni pourquoi on est là, ni quand on sortira"… Enlevé en pleine nuit en 1997, Christophe André, va rester prisonnier pendant plus de trois mois. le dessinateur Guy Delisle (Guide du mauvais père, Chroniques birmanes…) a recueilli son témoignage. Il publie "S'enfuir" chez Dargaud. Et raconte ici à Anne Douhaire comment il l'a dessiné.
Guy Delisle, invité d'Augustin Trapenard dans l'émission Boomerang : https://www.franceinter.fr/emissions/boomerang/boomerang-26-septembre-2016 et https://www.franceinter.fr/livres/430-pages-pour-emmener-le-lecteur-dans-la-tete-de-christophe-andre-otage-pendant-111-jours-le-defi-de-guy-delisle
Guy Delisle dans le Nouveau Rendez-vous : https://www.franceinter.fr/emissions/le-nouveau-rendez-vous/le-nouveau-rendez-vous-06-octobre-2016
La chronique Bulles de BD de Laetitia Gayet : https://www.franceinter.fr/emissions/bulles-de-bd/bulles-de-bd-30-septembre-2016
Et aussi : plus de "Comment j'ai dessiné... la leçon de dessin de..." par Anne Douhaire
https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
+ de BD sur le site de France Inter : https://www.franceinter.fr/theme/bande-dessinee
La sélection de la rentrée 2016 : https://www.franceinter.fr/culture/les-10-bd-de-la-rentree
+ Lire la suite
autres livres classés : paternitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Guy Delisle, vous connaissez ?

De quel nationalité est Guy Delisle ?

Suisse
Canadienne
Française
Belge

7 questions
44 lecteurs ont répondu
Thème : Guy DelisleCréer un quiz sur ce livre

.. ..