AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2723496708
Éditeur : Glénat (07/05/2014)

Note moyenne : 2.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Après une bataille sans merci, les Français ont finalement pris possession de Port-Saïd. Pris au milieu de la tourmente, Samuel Prescott dit Black Crow y a perdu le Revenge et pas mal de ses amis. Dans l'ombre, il fomente sa vengeance... Alors que l état-major français se réunit, le corsaire leur lance un ultime affront sous la forme d une flèche explosive avant de prendre la fuite en leur dérobant un navire. Pourchassé par la Royale, il part se ravitailler à Cap Ve... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Alfaric
  03 janvier 2016
J’ai décidément de plus en plus de mal avec les auteurs belges de bandes dessinées, qui le cul entre la chaise du classicisme et de celle la modernité arrivent bien difficilement à les marier voire à exploiter les qualités de l’une ou de l’autre. Comme un auteur aussi doué que Jean-Yves Delitte, peintre officiel de la marine belge, parvient-il à commettre des erreurs aussi grossières ? C’est pour moi un mystère…


Dans ce tome 5, c’est en avril 1778 que la Royale débarque à Port Saïd au Maroc (mdr) avec à sa tête le bailli de Suffren, surnommé l’Amiral Satan par les Rosbeefs… Le personnage rote, pète et est d’une arrogance incommensurable : à côté de lui, Napoléon c’est un playmobil dans un lavabo ! Une fois de plus dans on tombe dans un french bashing caricatural… Black Crow exerce ce qui fait office de vengeance avant de prendre la poudre d’escampette avec un navire anglais laissé sans aucune surveillance (mdr) puisque le Revenge a été incendié suite à la colère du Sultan dans le tome précédent…
L’équipage se limitant au capitaine pirate iroquois, au Faucheux, au Géant et à quelques pièces rapportées anglaises, Black Crow fait route vers les Canaries d’abord vers l’île noire ensuite pour se refaire la cerise. Il rencontre sa vieille connaissance Michel Dumont de Saint-Tropaize qui accède à ses requêtes à condition de partir avec lui mettre la main sur le trésor jséuites enterré quelque part en Terra Australis… Mais l’ignoble bailli de Suffren a la rancune tenace que Black Crow et a envoyé le traître Lesseps à sa poursuite avec pour ordre de lui ramener sa tête où la sienne… Après une confrontation manquée en eaux espagnoles, c’est la poudre et le fer qui parle sur la côte brésilienne et dans la jungle littorale !
La série repart sur de bons rails avec des doubles pages magnifiques même si le charadesign clonesque sévit plus que jamais : j’espère que l’odyssée australienne ne terminera pas en eau de boudin comme l’odyssée africaine...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          295
tchouk-tchouk-nougat
  29 mai 2014
Black Crow a perdu son navire et une grande partie de son équipage. Ya de quoi avoir des désirs de vengeance. Lancer une petite bombe en plein Etat major français et leur voler un navire semble un bon début à notre célèbre capitaine. Mais voilà les français n'ont pas l'intention de laisser passer cet affront. Course poursuite sur les mers tandis que Black Crow se lance dans une nouvelle chasse au trésor, vers la terra australia incognita.
Un tome assez introductif au niveau de l'histoire. En dehors de quelques échaufourrées entre les français et la bande de pirate il ne se passe pas grand chose. Mais la chasse au trésor est lancée et elle nous réservera surement de belles surprises.
C'est une historie d'aventure maritime agréable. Delitte sait nous raconter de ces voyage le long des côtes et de traversées des océans. Il sait surtout déssiner de magnifiques gréments qui font voyager dans le temps où les bateaux étaient superbes. Et pour laisser exprimer ce talent il nous offre dans cet album 3 splendides doubles pages très réussies.
Une chose est sure, Delitte assure plus à dessiner les combats navals et la végétation luxuriante des mangroves que les personnages. Difficile de différencier les hommes les uns des autres. Heureusement que Black Crow échappe à ce défaut (vive les peintures tribales sur le visages!)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
TelKines
  27 mars 2016
Suite directe du tome précédent, ici la vengeance s'effectue en deux temps. D'abord notre pirate va faire sauter une partie des officiers de la Royale tandis que ses compagnons font exploser les gouvernails des navires français.
S'échappant de Port-Saïd, célèbre port égyptien se trouvant sur les côtes marocaines (si, si ! c'est possible, lisez la BD...), Black Crow décide d'armer son nouveau navire et d'augmenter son équipage. Après une pause aux Canaries, où ses projets sont contrariés par les Français, il part pour une île célèbre des pirates : l'Île Noire. Où il retrouve un ancien compagnon qui décide de l'aider à la condition d'aller à la chasse au trésor en Terra Australis.
Un nouvel échange contre les Français aura lieu dans la mangrove brésilienne. Black Crow parvient à effectuer la suite de sa vengeance...
Bon dans l'ensemble, il y a du mieux dans le scénario de cet album (enfin !). Une sympathique chasse au trésor, ça ne se refuse pas.
Une petite bizarrerie tout de même : l'amiral français surnommé "Satan" n'a rien de démoniaque pour le moment. Il se conduit comme un pourceau (le Français est sale et malpoli, on le sait !), donne des ordres (normal, il est amiral) et ne semble pas spécialement intelligent (normal aussi, il est Français).
Et niveau dessin, on en a plein les mirettes, pour le meilleur et pour le pire. Oui le pire, comment je fais pour distinguer 2/3/4 personnages, s'ils se ressemblent tous ou presque ?! Pour arriver au meilleur, il faut passer par des cases où les personnages ont des expressions figées pour contempler de superbes demies pages ou doubles pages !
J'espère que la suite sera du même tonneau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Auracan   21 mai 2014
À (re)découvrir, résolument !
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   09 janvier 2016
Doubler le Horn ? Tu te trompes, le Portugais ! Les eaux y sont tumultueuses et sournoises. Deux océans s’y font continuellement la guerre à coups de déferlantes ! J’ai en mémoire l’histoire d’un capitaine qui batailla pendant une semaine avant de renoncer ! Doubler le Horn est une folie ! Il faut être sacrément téméraire ou poursuivi par tous les démons de la terre pour s’y aventurer… On va passer par l’Estrecho de Magallanes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
AlfaricAlfaric   17 janvier 2016
- C’est un drôle celui-là !
- Ouais… On sait pas trop de quel bord il est ! Ça joue au petit noble méprisant mais ce n’est qu’un valet ! M’est avis que, comme tous les valets, il a entendu des choses et qu’il monnaie son silence…
- Moi aussi je sais des choses !
- Toi des secrets ? T’as surpris le coq à cracher dans la tambouille ou le vieux Jules occupé avec un mousse !
Commenter  J’apprécie          140
AlfaricAlfaric   04 janvier 2016
Je ne sais pas si c’est de la chance ou du malheur d’avoir un valet qui porte le titre de secrétaire et qui pense ! Le mien se contente de vider mon pot de chambre et me torcher les fesses quand je lui demande… Je trouve cela grandement suffisant et honorable !
Commenter  J’apprécie          130
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   29 mai 2014
-Terra Australia! Faudrait me payer une fortune pour que j'aille m'y perdre!
-Tu es bien perdu ici, Manuel!
-Je ne suis pas perdu! On m'a oublié! Mais je ne m'en plains pas! De temps en temps un navire mouille ses ancres et je reçois des nouvelles du monde. J'ai une vie paisible... Une vie paisible... Ca n'a pas de prix!
Commenter  J’apprécie          90
AlfaricAlfaric   07 janvier 2016
Les domestiques… Ces gens-là, vous leur donnez le doigt à sucer et ils finissent par vous ronger le bras !
Commenter  J’apprécie          120
Lire un extrait
Videos de Jean-Yves Delitte (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Yves Delitte
Dans le cadre du festival Etonnants Voyageurs 2017, nous avons rencontré Jean-Yves Delitte, peintre officiel de la marine de Belgique et directeur de la collection Les Grandes Batailles Navales chez Glénat. Entretien en dessin avec ce marin qui garde les pieds sur terres.
Retrouvez-nous sur : F A C E B O O K : Babelio T W I T T E R : @Babelio I N S T A G R A M : @babelio_ P I N T E R E S T : Babelio S N A P C H A T : babelio_off
autres livres classés : piratesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Des romans sur une ile

Roman de l'auteur anglais William Golding publié en 1954 qui montre la fragilité de la civilisation. Il décrit le parcours régressif d'enfants livrés à eux-mêmes.

L'île
Robinson Crusoé
L'Île mystérieuse
Le Comte de Monte-Cristo
Shutter Island
L'Île au trésor
L’Île du docteur Moreau
Sa Majesté des mouches
L’Île du jour d’avant
Paul et Virginie

10 questions
87 lecteurs ont répondu
Thèmes : îles , mer , navire , pirates , corsaires , marinsCréer un quiz sur ce livre