AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2353570305
Éditeur : Chasse-Marée (25/03/2009)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 20 notes)
Résumé :

À travers l’histoire d’une frégate, devenez le témoin de l’indépendance du peuple américain au siècle des lumières.En 1778, dans l'arsenal de Rochefort la frégate l’Hermione est mise en chantier d’après les plans de l’ingénieur Chevillard Aîné. Pendant près d’un an, charpentiers, perceurs, calfats, forgerons et bagnards se relaient pour construire ce navire de près de 45 mètres, doté d’une voilure de 1500 m2, de 26 canons pouvant tirer des boulets de 12 ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Eric75
  19 août 2012
Si vous passez par Rochefort, ne manquez surtout pas le chantier de l'Hermione ; ce magnifique voilier du XVIIIème siècle est en cours de reconstruction depuis 1997 et prendra la mer pour son voyage inaugural vers Boston en 2015.
Jean-Yves Delitte, « peintre officiel de la Marine » et dessinateur émérite de bandes dessinées, connu notamment pour sa série Belem, ne pouvait pas passer à côté d'un tel sujet. Imaginée par Jean-Yves Delitte lors d'une visite du chantier de reconstruction de l'Hermione, la bédé L'Hermione est le premier tome d'une série intitulée « Black Crow raconte », qui devrait être consacrée à des histoires one-shot de vieux gréements. le corsaire Black Crow signe donc la préface de cet album, dans lequel il fait d'ailleurs une brève apparition, et sera désormais également le héros de sa propre série (3 albums à ce jour).
Cette bédé n'est pas seulement un épisode historique racontée en images – les préparatifs du départ du marquis De La Fayette chargé d'aller prêter main forte aux « insurgents » américains – elle est infiniment plus que cela !
Jean-Yves Delitte installe un vrai scénario digne des thrillers les plus échevelés. Tout d'abord, la véritable mission de l'Hermione, en cours de construction, est un secret bien gardé. Mais les espions anglais rôdent, et l'un d'entre eux, particulièrement bien infiltré, est prêt à tout pour découvrir ce qui se trame, voire empêcher le départ de la frégate. le Chevalier Charles-Henri de Fresnes, officier des services de sécurité du Roi, pourra-t-il déjouer le complot ? le jeune lieutenant de vaisseau Louis-René-Madeleine de Latouche-Tréville, sera-t-il à la hauteur de l'enjeu de sa mission ? Quel est le but poursuivi par le mystérieux marquis de Saint-Vincent et pourquoi veut-il rencontrer Beaumarchais ? Voici quelques questions qui tiennent le lecteur en haleine, au risque de passer à côté, lors d'une première lecture, de la somptuosité des dessins (mais ce type de BD mérite d'être lu plusieurs fois).
Scénario habile, suspense décoiffant, dessins superbes, y compris dans les scènes nocturnes (pages 14-17, 27-29, 35-37, 40-42) dont les images sont astucieusement présentées sur fond noir. le lecteur, en plein XVIIIème siècle, parcourt les rues et les quais de Rochefort, embarque pour l'île d'Aix, s'aventure sur les remparts et dans les fossés de Brouage, et, bien entendu, voyage et combat à bord de l'Hermione, fabuleusement reconstituée également sur le papier ! Avec un souci du détail, qui n'a rien à envier à François Bourgeon, le précurseur, le trait de Jean-Yves Delitte nous entraîne loin, très loin, dans le passé et sur les mers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
MissG
  11 novembre 2014
En cette année de mise à l'eau de L'Hermione après des années de reconstruction, je ne pouvais pas ne pas lire cette bande dessinée consacrée à ce navire mythique.
Jean-Yves Delitte s'est spécialisé dans la bande dessinée racontant une frégate célèbre, il a donc placé son histoire en 1779, année de la fin de construction de L'Hermione qui bientôt partira avec le marquis De La Fayette vers les Etats-Unis, déclenchant ainsi la colère de l'Angleterre qui envoie un espion se renseigner à Rochefort que l'existence de ce navire et son but : "Ces gesticulations dans l'arsenal ne sont pas le fruit de mon imagination, quelque chose se prépare ... On m'a rapporté que le marquis De La Fayette serait dans la région et qu'une frégate devrait servir pour ses projets. On m'a parlé de L'Hermione.".
La présence du marquis De La Fayette et la raison de sa présence dans l'arsenal de Rochefort doit rester secrète : "Tout le monde se renseigne sur tout le monde dans cette ville, mon cher ... ne seriez-vous pas en train de cultiver votre paranoïa ?", il en va de la sécurité de la mission qui lui a été confiée.
Il est amusant de revivre à travers l'histoire romancée de cette bande dessinée la construction de L'Hermione qui à l'époque n'avait pris qu'un an, la réplique aujourd'hui mise à l'eau a pris des années à reconstruire.
Il est intéressant de se plonger dans l'histoire et de voir l'arsenal de Rochefort au temps de sa splendeur, le côté documentaire de la bande dessinée ressort bien et c'est à mes yeux là que réside son principal intérêt.
Car il faut bien reconnaître que l'intrigue ne vient qu'au second plan et ne sert qu'à mettre en valeur L'Hermione.
Je retiens par contre la vision malheureusement réaliste des Anglais quant à l'attitude de la France : "Une royauté qui vient au secours de révolutionnaires ! Votre roi est foi ! Il est aussi inconscient que dangereux pour une monarchie absolue de croire en une révolution !", propos ô combien funestes lorsque l'on sait que dix ans plus tard le Roi de France Louis XVI ne croira pas à une Révolution qui finira par avoir sa tête, celle de sa femme et de tant d'autres personnes et mettra fin à la royauté en France.
Si j'ai bien aimé le coup de crayon, j'ai parfois regretté que les bulles soient aussi chargées de détails dans les dessins, les rendant parfois difficiles à appréhender.
L'autre point négatif, c'est le choix de la police d'écriture qui ne m'a pas du tout plu, voire même qui a freiné ma lecture.
Quelque fois le classique et le simple font bien meilleur effet qu'une espèce de police gothique recherchée m'obligeant à plisser les yeux pour comprendre ce que je lisais.
Dommage car cela a quelque peu terni ma bonne impression d'ensemble.
"L'Hermione" reste une bande dessinée ludique et historique permettant de découvrir sous un nouveau jour l'histoire de cette frégate qui vit aujourd'hui ses derniers essais en mer avant de prendre le large pour rallier les Etats-Unis.
Je garde en mémoire également cette collection de bandes dessinées s'attachant à l'histoire d'un navire, j'en ai déjà repéré quelques unes susceptibles de m'intéresser.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          73
Mangouste86
  18 septembre 2013
C'est avec cet album que j'ai fait la connaissance des pinceaux de Jean-Yves Delitte. le prix de la Marine qui lui a été décerné, à sa sortie en 2009, est amplement mérité.
S'il y avait un bémol à apporter, cela toucherait au scénario. On peut en effet regretter qu'il ne soit pas exactement à la hauteur du dessin qui est absolument superbe. En même temps, l'objectif de cet album était surtout de mettre en scène l'épisode qui a fait entrer l'Hermione dans l'Histoire : le transport vers les insurgents américains de Lafayette.
Delitte s'est très agréablement acquitté de sa tâche. Son dessin rend particulièrement bien les ambiances. Certaines vignettes en deviennent de véritables tableaux. On s'attend à tout moment à entendre le cri des mouettes porté par les humeurs iodées du vent du large. C'est assurément une BD à lire par un soir de tempête, au coin du feu, un verre de vieux rhum à portée de main.
Commenter  J’apprécie          50
misschoum
  27 juin 2016
J'ai particulièrement apprécié l'esthétique de cette BD de grand format. le dessin présente de très nombreux détails, d'une précision démontrant une connaissance intime du monde de la marine et des bateaux. L'illustrateur joue véritablement avec les éléments : la pluie, les marais stagnants, la nuit, la pleine mer. Son choix de couleurs nous plonge dans chaque univers et renforce les péripéties du scénario. le choix d'un récit en flashback est excellente. Il nous invite à revenir aux origines de l'aménagement de l'Hermione et aux intrigues internationales qui se nouent autour de la mission qui lui est désignée. Cette BD est construite comme une porte ouverte vers la grande Histoire.
Commenter  J’apprécie          00
beauscoop
  01 septembre 2017
Une histoire de corsaire partisan anglais contre la traversée de Lafayette; une façon de faire traverser l'Hermione qui aurait pu être bien meilleure. Les dessins sont superbes et le navire bien détaillé.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Eric75Eric75   19 août 2012
- Personne ne doit trahir ma nouvelle identité ...
- Gnnn ...
- C'est que ça pisse du sang bien rouge cette saloperie de noblesse ...
- Du sang rouge ! De quelle couleur tu pensais qu'il serait, leur sang ?
- Bleu, Pardi ! ...
- Vous disserterez plus tard d'anatomie. Balancez-moi ces corps dans le fossé ! ...
- La vermine qui grouille dans ces eaux aura vite fait de ronger leurs corps, et comme rares sont les péquenots à s'aventurer dans ces marais, il faudra des lustres avant que quiconque ne découvre leurs éventuels restes, hihihi...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
beauscoopbeauscoop   01 septembre 2017
L'amirauté veut faire gagner à cette corvette de précieux noeuds en doublant sa carène avec des feuilles de cuivre. Ces messieurs de la haute n'aiment plus s'entendre dire que les vaisseaux anglais sont plus fins marcheurs et que les nôtres sont doublés d'huitres !
Commenter  J’apprécie          10
MissGMissG   11 novembre 2014
Une royauté qui vient au secours de révolutionnaires ! Votre roi est foi ! Il est aussi inconscient que dangereux pour une monarchie absolue de croire en une révolution !
Commenter  J’apprécie          10
Mangouste86Mangouste86   18 septembre 2013
Il est aussi inconscient que dangereux pour une monarchie absolue de croire à une révolution.
Commenter  J’apprécie          20
MissGMissG   11 novembre 2014
Ces gesticulations dans l'arsenal ne sont pas le fruit de mon imagination, quelque chose se prépare ... On m'a rapporté que le marquis de La Fayette serait dans la région et qu'une frégate devrait servir pour ses projets. On m'a parlé de L'Hermione.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jean-Yves Delitte (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Yves Delitte
Dans le cadre du festival Etonnants Voyageurs 2017, nous avons rencontré Jean-Yves Delitte, peintre officiel de la marine de Belgique et directeur de la collection Les Grandes Batailles Navales chez Glénat. Entretien en dessin avec ce marin qui garde les pieds sur terres.
Retrouvez-nous sur : F A C E B O O K : Babelio T W I T T E R : @Babelio I N S T A G R A M : @babelio_ P I N T E R E S T : Babelio S N A P C H A T : babelio_off
autres livres classés : merVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3065 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre