AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782203081499
48 pages
Éditeur : Casterman (28/05/2014)
3.45/5   10 notes
Résumé :
Angleterre, Yorkshire, 1663. Flanqué du fidèle sergent Andover, une fine lame au langage fleuri, Arthur J. Joyce Byron Pike, major de la police du roi en poste à York, débute une enquête qui s’annonce aussi difficile que sinistre : identifier les trois victimes dont on vient de retrouver les restes démembrés, et arrêter leurs assassins. Au même moment, son fils William découvre, dans le grenier du manoir familial, le journal vieux de vingt ans d’un certain James Edd... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
tchouk-tchouk-nougat
  03 octobre 2014
1641 dans les Indes Orientales tout un campement anglais est massacré.
20 ans plus tard en Angleterre plusieurs corps en morceaux sont retrouvés.
A priori rien ne relie c'est deux boucheries sauf peut être un nom qui revient. La VOC, la très influente compagnie néerlandaise des Indes Orientales.
Jean Yves Delitte nous propose de suivre ces deux enquêtes en parallèle que pas grand chose semble relier mais qui sauront très probablement se retrouver. Un premier tome réussi avec une intrigue qui se met en place de façon efficace. Pas tout à fait haletant encore mais les bases sont posées et les questions amènent le suspence. On attend donc le prochain tome avec impatience.
Les personnages manquent peut être un peu de ce petit chose qui les rend attachant. Quoi que le sergent secondant le major Arthur Pike est assez drole.
Jean-Yves Delitte livre des pages au découpage varié. Cases de différentes tailles, doubles pages incroyables, fond noir alternant avec les fonds blancs, sujets ou bulles sortant de leur cases. Il y a des décors soignés, des détails dans les arrières plans, et un sacré talent pour reproduire les vieux navires. Par contre je ferais toujours la même remarque concernant les personnages. Des traits tous superposables (même pour les femmes!!) et pas forcément élégant de plus. Il peut donc y avoir des difficultés pour identifier les différents protagonistes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Axelinou
  01 février 2018
Il y avait longtemps que je n'avais plus lu du Delitte. Il s'améliore !
La mise en page : fond noir, fond blanc, personnages ou bulles en dehors des cases, les cases aussi débordent du cadre, et puis hop! une double page sans bord avec des cases intégrées, et même utilisation de l'aquarelle. Il réinvente presque la mise en page.
Son dessin est parfois trop précis – on n'est pas Peintre Officiel de la Marine pour rien – mais ses visages se reconnaissent entre mille. Certain-e-s n'aiment pas, moi j'adooore.
Le scénario est plus classique : deux histoires parallèles avec la VOC comme lien commun. La VOC, c'est, d'après Wikipedia : « La Compagnie néerlandaise des Indes orientales (connue en néerlandais sous le nom de Vereenigde Oostindische Compagnie, dans sa graphie moderne Vereenigde Oost-Indische Compagnie, ou VOC, littéralement « Compagnie unie des Indes Orientales ») est une compagnie de commerce créée par les Provinces-Unies en 1602. » D'où l'intervention de Delitte qui a l'occasion de dessiner des bateaux.
Une histoire se déroule en Indonésie et l'autre en Angleterre. L'auteur était déjà allé en Asie avec ‘Venturi' en 1990, mais les lecteurs n'avaient pas suivi.
J'attends avec impatience que le lecteur rende le second tome à la bibliothèque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pilou62200
  16 septembre 2018
Le premier tome de ce diptyque met en place les protagonistes et l'intrigue de cette histoire, que l'on pourrait qualifier de polar historique.
L'auteur va naviguer entre deux périodes distinctes pour lier l'intrigue du moment, à une autre plus ancienne qui s'est déroulée à l'autre bout du monde.
C'est plutôt réussi, avec une envie d'aller voir la conclusion dans le second tome.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
Bedeo   16 juillet 2014
Comme les enquêteurs, le lecteur avance pas à pas, et on a bien sûr hâte de lire la suite. Ce travail minutieux de recherche, cette volonté de plier les difficultés (époques, trames), tout cela donne à voir une bande dessinée complète, plaisante et captivante.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Auracan   13 juin 2014
On attendra donc le tome 2 avec intérêt et impatience, l'histoire devrait en effet y trouver un rythme qui manque quelque peu à cette grandiose mise en place. Et on s'interrogera encore sur la formidable capacité qu'a Jean-Yves Delitte à produire des planches d'un tel niveau de détail à un rythme aussi élevé. Impressionnant !
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   03 octobre 2014
-L'on peut déjà dire que nos victimes sont des hommes! Leur pilosité le démontre! Même ma tante qui avait de la barbe, n'avait pas autant de poils sur le corps!
-Segent, est-il utile de donner de telles précisions sur l'un des membres de voter famille?
-C'est que je voulais éviter de parler de l'engin qui pendouille au bas du tronc! A vue d'oeil deux pouces de long tout au plus. C'est ridicule hein?
-On vous dit fine lame mais de toute évidence votre esprit ne peut pas se vanter d'avoir le même raffinement...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Lire un extrait
Videos de Jean-Yves Delitte (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Yves Delitte
Dans le cadre du festival Etonnants Voyageurs 2017, nous avons rencontré Jean-Yves Delitte, peintre officiel de la marine de Belgique et directeur de la collection Les Grandes Batailles Navales chez Glénat. Entretien en dessin avec ce marin qui garde les pieds sur terres.
Retrouvez-nous sur : F A C E B O O K : Babelio T W I T T E R : @Babelio I N S T A G R A M : @babelio_ P I N T E R E S T : Babelio S N A P C H A T : babelio_off
autres livres classés : indeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2142 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre