AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782203356221
56 pages
Éditeur : Casterman (08/04/2004)

Note moyenne : 3.15/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Stuart Parkinson, ancien Premier ministre, a pris ses distances vis-à-vis de son parti qui l'avait évincé, depuis quelques années.
Un jour, il décide de donner à un journaliste réputé une longue interview dans laquelle il pourfend la politique du gouvernement Benson et dénonce les agissements de certains membres du parti. L'interview fait grand bruit. Quinze jours plus tard, il est retrouvé mort. Une mort qui a toutes les apparences d'un suicide. Mais le comm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Toocha
  11 février 2018
Mort d'un ministre campe le décor du premier cycle des Coulisses du pouvoir (qui couvre les 4 premiers opus de la série).
Stuart Parkinson, ancien premier ministre, est retrouvé mort quinze jours après avoir donné une interview choc dans laquelle il fustige sa propre classe politique : suicide ou suicidé ? Ça ne va pas fort pour ladite classe politique, en tout cas, car le ministre des affaires sociales est secoué par un scandale et périt dans un accident de la route quelques jours plus tard... mêmes questions.
Clive Baker, un jeune attaché parlementaire ambitieux, un peu m'as-tu-vu, qui travaillait pour Parkinson, trouve à se recaser auprès d'un autre député, John Watson.
Dans des cercles plus interlopes, on rencontre Sammy et Murphy, braqueur à la petite semaine et vraisemblable tueur à gages, sans pouvoir faire le lien avec les autres personnages, tout en se doutant qu'il y en aura forcément un.
Le défaut de ce premier tome est d'être exclusivement introductif, prologue de l'intrigue qui se déroule dans les trois opus suivants, et, à cet égard, un peu fastidieux dans la mise en place.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Allantvers
  05 janvier 2015
Premier opus d'une série de huit, "Mort d'un ministre" pose le décor et initie l'intrigue c'un scandale politico-financier dans le milieu politique britannique.
Peu de surprises voire un peu d'ennui à la lecture de ce premier volet : Scénario et protagonistes assez convenus... je n'ai pas reconnu la patte et la finesse habituelle de Richelle.
Espérons que la suite sera plus palpitante.
Commenter  J’apprécie          60
Erik_
  01 septembre 2020
J'ai bien aimé explorer ces enquêtes policières dans le milieu de la politique. le scénario est signé Philippe Richelle (déjà auteur de l'excellent Amours fragiles qui m'avait convaincu). Les personnages ont réellement une consistance actuelle qui sonne juste. Ils sont traités avec beaucoup de justesse. C'est l'un des grands points forts de cette bd où l'ambiance est légèrement glauque.
Nous explorons à travers cette série les arcanes du monde politique, en ce qu'elles ont de plus pourri : chantage, malversations diverses, meurtres...
On retrouve une critique à peine déguisée de notre vie politique française à travers une histoire située en Angleterre, puis à Bruxelles. L'intrigue réserve bien des surprises. Un des thrillers politico-financiers les plus complexes mais palpitants pour peu qu'on s'accroche.
Le dessin est également très efficace jusqu'au tome 7 où Delitte ne dessine plus (et cela se voit). Il y a comme une espèce de décrochage qui se confirme sérieusement au tome 8. Je n'ai pas trop apprécié ces deux derniers volumes. La déception est telle que je ne continuerai pas à investir dans une série où il manque manifestement un bon dessinateur. Et puis, inutile de sa voiler la face, je le dis tout fort : il y a des série qui au bout de 7 ou 8 tomes vous endorment et vous lassent ...
Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4/5 – Note Globale : 4/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pilou62200
  05 décembre 2014
Un ancien ministre meure, après avoir annoncé qu'il viderait son sac....
Ce premier tome met en place l'histoire, les protagonistes, le policier.
Sans être surprenant, c'est plutôt bien fait.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
pilou62200pilou62200   05 décembre 2014
Commandant, vous croyez que Mac Luhan avait quelque chose à voir avec la mort de Sir Parkinson ?
Évidemment que non. On ne tue pas sans avoir un sérieux mobile....
Cette histoire de prêt m'apparait comme un mobile tout à fait acceptable.
Ne dites donc pas de bêtises, Burkinshaw ! Mac Luhan n'était pas le commanditaire du meurtre de Parkinson....car c'était un meurtre, j'en suis de plus en plus convaincu....
Je mettrai tout en œuvre pour découvrir les assassins, Burkinshaw...et vous me connaissez : je déteste l'échec !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   07 juillet 2016
- Je vais devoir vous laisser, Sir Stuart... Je dois reprendre mon fils aîné à son cours de violon !...
- Votre fils fait du violon ? Quelle idée saugrenue ! Je ne connais rien de plus exaspérant que le son du violon !...
Commenter  J’apprécie          60
mandrake17mandrake17   12 septembre 2017
- Ne craignez- vous pas de porter un coup fatal à votre parti? La politique gouvernementale n'a jamais été aussi impopulaire, les sondages sont calamiteux...
- Le parti! Adams!... Il n'y a plus que des hommes, qui s'engagent en politique comme on vend des voitures: peu importe la marque, pourvu qu'on vende... C'est une tragique évolution, devant laquelle je refuse de m'incliner...
Commenter  J’apprécie          00
mandrake17mandrake17   12 septembre 2017
- Aussi horripilant que ses bouquins...
- Il fait partie de ces gens qui croient qu'il suffit d'avoir lu les livres des autres pour être écrivain. Il n'a aucun talent, mais il vend...
Commenter  J’apprécie          10
mandrake17mandrake17   12 septembre 2017
Tu viens ce soir au journal, tu t'expliques. Tu coupes les ailes aux ragots... Ça passe ou ça casse... Tu dois le faire, Malcolm, sinon la presse va te prendre de vitesse, et tout le monde en rajoutera... L'histoire sortira par petits bouts. Déformée. Chaque jour, tu perdras un peu de ta crédibilité, un peu de ton poids politique, un peu de toi-même...
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jean-Yves Delitte (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Yves Delitte
Dans le cadre du festival Etonnants Voyageurs 2017, nous avons rencontré Jean-Yves Delitte, peintre officiel de la marine de Belgique et directeur de la collection Les Grandes Batailles Navales chez Glénat. Entretien en dessin avec ce marin qui garde les pieds sur terres.
Retrouvez-nous sur : F A C E B O O K : Babelio T W I T T E R : @Babelio I N S T A G R A M : @babelio_ P I N T E R E S T : Babelio S N A P C H A T : babelio_off
autres livres classés : politiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3844 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre