AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Nikouette


Nikouette
  16 avril 2020
Laurel a perdu sa soeur, May, qui avait trois ans de plus qu'elle il y a quelques mois. Cette année elle rentre au lycée et ne peut pas s'empêcher de se comparer à sa soeur qui avait l'air d'être tellement cool et d'avoir tellement profité du lycée. Alors elle essaie de se construire un autre personnage, plus proche du courage et de la magie de sa soeur, même si elle reste malgré tout mal dans sa peau. Ses parents ont divorcé depuis déjà trois ans, Laurel et May vivaient une semaine chez l'un et une semaine chez l'autre, mais avec le décès de May sa mère est partie en Californie. du coup Laurel alterne une semaine chez son père et une autre chez sa tante Amy, la soeur de sa mère. On sent que quelque chose pèse à Laurel, qu'elle ne peut pas dire, auquel elle refuse même de penser, mais qui la fait se sentir coupable de la mort de May.
Suite à un devoir d'anglais où la professeure leur a demandé d'écrire à une personnalité décédée Laurel commence à écrire des lettres à des célébrités, surtout des chanteurs comme Kurt Kobain, Jim Morrisson ou Amy Whinehouse, mais aussi l'acteur River Phoenix et la pilote d'avion Amélie... ? Elle admire leur personnalité, leur courage, elle est fascinée par tout ce qu'ils ont réussi à donner aux gens, mais aussi par leur histoire intime, leur souffrance et leur soif de liberté. c'est ainsi que l'on suit pas à pas son parcours : sa rencontre avec ses nouveaux amis, son histoire d'amour, sa vie de famille, l'idolâtrie pour sa soeur, ses souvenirs qui remontent, sa colère qui point,etc
Le récit est assez éprouvant, car l'héroïne est à fleur de peau, elle a beaucoup de mal à se confier et a vécu tant de petits ou de grands drames. C'est émouvant, mais malgré l'imagination des deux soeurs et la joie simple de certains souvenirs de l'héroïne, le sordide et une chape poisseuse de culpabilité prennent parfois le dessus. Il y a donc de la poésie dans ce roman. Mais en revanche je n'ai pas complètement réussi à m'attacher à l'héroïne. On s'intéresse aussi aux personnes à qui Laurel adresse ses lettres, à leur histoire et à leur oeuvre.
Malgré tout je n'ai pas réussi à être vraiment touchée, je suis souvent restée comme à distance de toute cette émotion. Un joli roman, pas mal écrit, mais qui ne sort pas forcément du lot (Mes étoiles contraires, Vous parler de ça, etc).

Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox