AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782344019528
56 pages
Glénat (21/03/2018)
3.93/5   21 notes
Résumé :
« L'Histoire me sera indulgente, car j'ai l'intention de l'écrire. »

1880. Descendant d’une famille aristocratique de seconde classe, le jeune Winston Churchill grandit dans l’ombre de son père, le député conservateur Randolph Churchill. Passionné de stratégie militaire, Winston entame une carrière dans l’armée pour y briller et, un jour, siéger au Parlement aux côtés de son père. Ses exploits en campagne et sa personnalité très marquée lui valent aut... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Alfaric
  28 mars 2018
Ce nouveau tome de la série « Ils ont fait l'histoire », collection de bandes dessinées qui prend la forme de biographies historiques présentant une dimension pédagogique car à destination du grand public, et qui espèrent vraiment que le public scolaire se prêtera au jeu, est consacré à une réalité qui a dépassé la fiction : la réalité dépasse la fiction : si on avait inventé de toutes pièces un personnage « bigger than life », pas sûr que sa vie aurait été aussi incroyable que celle de Winston Leonard Spencer-Churchill...

J'attendais beaucoup de cette biographie en bande dessinée, et je n'ai pas été déçu ! Les similitudes avec Jaurès et Clemenceau sont intéressants (Churchill combinant le lyrisme du premier et les punchlines du second), mais le personnage qui est un pur produit de l'aristocratie anglais n'a pas échappé pas à un romantisme flamboyant... Les trois personnages ont été élevé dans une culture faisant la part belle aux humanités antiques, donc on retrouve des liens entre eux et des grands figures de l'Antiquité (ici forcément populares) : dans le cas de Churchill le mimétisme avec Jules César interroge... Élevé comme les nobles famille romaines dans le culte des ancêtres, Churchill doit tenir son rang et être digne de tous ceux qui l'ont précédé, mais il a aussi soif de reconnaissance et en trouve davantage dans l'amour de sa nurse Mrs Everest dans l'affection de ses parents (qui étaient déjà en soi d'incroyables personnages). Il a beaucoup de rêves et n'a jamais renoncé à eux : il veut combattre aux côtés de son père, et bien conscient de ses qualités et de ses défauts il veut faire carrière dans l'armée avant de faire carrière dans la politique... La chance sourit aux audacieux certes, mais quelle baraka pour celui qui ressemble carrément à un aventurier de pulp ! et comme il a la double casquette militaire et journaliste on dirait Tintin chez les tuniques rouges ^^ (aussi critique comme militaire que comme journaliste envers les hiérarchies incompétentes et bouffies d'orgueil, on a voté une loi spécialement contre lui car il était à l'abri des homines crevarices en tant que héros de guerre et fils de la maîtresse du futur Édouard VII ^^)
Sa carrière politique est encore plus incroyable : fidèle à son héritage il commence chez les Tories, mais fidèle à ses convictions il change de parti comme de chemise pour faire triompher les idées qu'il a choisi de défendre... Il passe ainsi par tous les ministères avant de se retrouver ministre de la marine durant la WWI et de devoir assumer le désastre des Dardanelles face à tous les ceux qui lui ont savonné la planche, mais l'animal politique se défend bec et ongles et rebondit comme ministre de l'Armement puis de la Guerre où il joue à fond la carte de la modernité avec les avions et les chars !
Le Traité de Versailles (avec le double jeu des USA qui ont demandé la clémence pour les vaincus mais serrent la gorge des vainqueurs pour récupérer l'argent prêté, qui fatalement serre la gorge des vaincus à leur tour pour sauver leur peau), la Crise de 1929 (avec des USA pompiers pyromanes, et un Churchill au sang bouillant qui ne comprend rien à rien au monde des animaux à sang froids du financiarisme), l'ascension des totalitarismes (avec des USA qui se disaient isolationnistes mais qui furent d'une grande bienveillance avec le IIIe Reich et d'une grande malveillance entre l'URSS)... Churchill devient l'homme le plus impopulaire d'Angleterre, carrément qualifié d'alcoolique has-been, quand démarre la WWII : les politiciens sans aucune imagination parce qu'ils ne connaissent pas la maxime « gouverner c'est prévoir » se tournent alors vers le mouton noir qui connaît la guerre mieux qu'eux tous réunis... To Be Continued : alors que certains continuent de croire au mythe de l'homme providentiel, d'autres croient au proverbe « celui qui est au sommet de la montagne n'est pas descendu du ciel » !
Avec un personnage aussi truculent, Vincent Delmas ne peut que s'éclater en nous éclatant, et les graphismes assurés par le story-board de Christophe Regnault, les dessins d'Alessio Cammardella et les couleurs d'Alessia Nocera m'ont bien plu (décidément le vivier des artistes italiens est inépuisable !). La fine équipe est chapeautée par l'historien François Kersaudy qui nous livre des appendices passionnants, mais des choix ont été réalisés : le personnage est dépeint comme un héros romantique... Donc on oublie qu'il n'a pas été fils unique et son frère John Strange passe à la trappe, on passe rapidement sur son narcissisme et sur son alcoolisme, et on passe outre ses opinions négatives voire insultantes contre les Français, les Juifs, les libres penseurs, mais aussi contre la plèbe trop teubé pour se gouverner elle-même car trop teubé pour savoir ce qui est bien pour elle... Au final, envers et contre tout un pur produit de l'aristocratie anglaise !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
bibiouest
  23 avril 2018
Dans la série « ils ont fait l'histoire » un nouvel opus consacré à l'immense Wisnston Churchill. Un destin romanesque, retranscrit avec talent dans ce premier tome, car le personnage est multiple, courageux, généreux, ambitieux il a beaucoup de facettes et une riche vie politique. Il fallait bien deux tomes pour développer cette biographie. C'est agréable à lire et très documenté, ajouter à cela quelques « bons mots » du grand homme, ce « Churchill » s'achevant à la veille de la Seconde Guerre mondiale est une réussite.
Commenter  J’apprécie          412
Davalian
  25 février 2019
Comment est-ce qu'un enfant de l'aristocratie qui recherche désespérément à attirer l'attention de ses parents, devient tout à la fois l'un des plus célèbres alcooliques et l'une des plus grandes figures du XXème siècle ? C'est à cette question que se propose de répondre ce première volume de la collection Ils ont fait l'histoire…
Nous allons donc ici découvrir la vie du jeune Churchill ou plus exactement la transformation du jeune Winston, en Churchill. Comme l'indique la quatrième de couverture, sa vie fut un roman, ce qui ne laisse guère de place à l'ennui. La politique tiendra une place grandissante bien sûr et servira de fil rouge, mais il sera également question d'un jeune homme qui recherche des sensations fortes, ce qui donne lieu à de nombreuses scènes d'action sur des territoires variés : l'Inde, l'Afrique du Sud… Il y a ensuite les passages consacrés à la Grande Guerre puis à l‘Entre Deux Guerre.
Malgré ce programme chargé, le texte ne tient jamais plus de place que nécessaire. L'effort de synthèse est ici exceptionnel ! D'autant que les auteurs nous laissent avec de nombreux bons mots, dont Churchill était coutumier…
Les planches sont de toute beauté. A l'image de l'histoire, les théâtres d'opérations et les thèmes sont nombreux (batailles, négociations, scènes politiques, discours)… Mais ce qui retient ici l'attention c'est le principal intéressé. Nous le voyons vieillir progressivement et cette transformation est des plus réussies.
Le cahier scientifique apporte de nombreuses explications et parvient à s'accorder pleinement avec son sujet, notamment en expliquant les choix qui ont été faits. Il serait vraiment dommage de faire l'impasse sur cette partie, tout aussi intéressante que ce qui précède…
Cette première partie est une réussite totale, un petit chef d'oeuvre qui mérite d'être lu de toute urgence. Il s'agit d'un belle oeuvre de vulgarisation mais également d'une bande dessinée authentique (et pas seulement une simple mise en image d'un travail indigeste). Vivement la seconde partie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
aarrnn
  08 décembre 2019
Dans ce premier tome qui a fait l'objet d'une suite raconte l'histoire de ce grand homme de la politique anglaise qu'est Winston Churchill depuis son enfance et ses débuts en politique jusqu'à son retour en tant que premier lord de l'amirauté après le traité de Versailles en 1919.
Cette bd est très bien dessiné avec des connaissances historiques bien placés donc ah bon humble avis c'est une des meilleurs bd historiques que j'ai lu (pour l'instant qui sait).
Commenter  J’apprécie          20
gege255
  14 mai 2019
Une très belle bande dessinée, très documentées quoiqu'un peu courte. le dessin est magnifique et ce roman permet de mieux appréhender la personnalité ambitieuse de Churchill.
Belle découverte.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
BDGest   20 mars 2018
Alessio Camardella donne vie à cette biographie d'assez belle manière. Sans se démarquer particulièrement, son style réaliste se révèle cependant de bonne facture et sans fausse note.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   26 mars 2018
Si les gens les plus fortunés de Grande-Bretagne sont les plus heureux au monde, les millions de délaissés y sont également les plus misérables...
Commenter  J’apprécie          341
AlfaricAlfaric   10 avril 2018
L'Accord de Munich est une lâche capitulation. Le Premier Ministre s'est comporté en petit conciliateur, qui nourrit le crocodile en espérant être mangé le dernier. Car croyez-moi, le crocodile compte bien croquer l'Europe toute entière !
Commenter  J’apprécie          200
AlfaricAlfaric   27 mars 2018
Je trouve le Traité de Versailles absurde et pervers ! Absurde, parce que condamner l'Allemagne à payer un tribu qui compense les coûts d'une guerre moderne est illusoire. Et pervers parce qu'il ne peut aboutir qu'à un seul sentiment ! La rancœur !
Commenter  J’apprécie          170
AlfaricAlfaric   07 avril 2018
[Churchill] Certains hommes changent d'opinion par amour pour leur parti. Moi, j’ai trouvé plus cohérent de changer de parti par amour de mes opinions !
Commenter  J’apprécie          190
AlfaricAlfaric   05 avril 2018
N'importe qui peut retourner sa veste, mais il faut une certaine adresse pour la remettre à l'endroit !
Commenter  J’apprécie          180

Lire un extrait
Videos de Vincent Delmas (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Delmas
Dans le 120e épisode du podcast Le bulleur, on vous présente la première partie d'Harlem, album qui sera décliné en deux parties, que l’on doit à Mikaël, édité chez Dargaud. Cette semaine aussi, on revient sur l’actualité de la bande dessinée et des sorties avec : - La sortie de l’album Amalia que l'on doit à Aude Picault et aux éditions Dargaud - La sortie du premier tome d'un triptyque baptisé Molière, premier tome qui s'intitule À l'école des femmes, que l'on doit au scénario de Vincent Delmas, au dessin de Sergio Gerasi et c'est édité chez Glénat - La sortie de l'album Crushing que l'on doit à Sophie Burrows et aux éditions Gallimard - La sortie du second tome de la série Karmela Krimm baptisé Neige écarlate, que l'on doit au scénario de Lewis Trondheim, au dessin de Franck Biancarelli et c'est édité chez le Lombard - La sortie de l'album Je suis toujours vivant que l'on doit au scénario conjoint de Roberto Saviano et Asaf Hanuka, au dessin de ce dernier et c'est édité conjointement chez Steinkis et Gallimard - La sortie en intégrale de Moi, René Tardi, prisonnier au stalag IIB que l'on doit à Jacques Tardi et aux éditions Casterman Dans une troisième partie, retrouvez un entretien avec Mikaël à l'occasion de la sortie de son album Harlem.
+ Lire la suite
autres livres classés : personnalitéVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2676 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre