AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782501006477
Éditeur : Marabout (31/12/1990)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Combattant dans les rangs républicains pendant la guerre civile espagnole, les Brigades Internationales ont alimenté une légende, illustrée notamment par Hemingway (Pour qui sonne le glas) et Malraux (L'Espoir). Voici leur histoire.
Engagés pour la première fois dans la défense de Madrid, puis à Malaga, Guadalajara, Brunete et Teruel, leurs effectifs ne dépassent pas 40 000 hommes. Elles sont composées essentiellement d'antifascistes allemands (bataillon Thae... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Hulot
  03 juillet 2020
Après nous avoir rappelé "les pourquoi et les comment" de la Guerre Civile Espagnole, l'auteur nous présente ces hommes de plus de cinquante pays qui ont tout quitté pour venir combattre le fascisme par idéal républicain.
Il va nous faire vivre de façon très détaillée et très précise toutes les batailles dans lesquelles les Brigades Internationales seront engagées.
Du fait d'être prises en main par les communistes, ces brigades deviendront très disciplinées et ses hommes de formidables combattants qui seront souvent employés comme troupes de choc.
La dernière partie du livre est consacrée au parcours de ces hommes "purs" comme aime à les appeler l'auteur, à leur devenir qui sera souvent très sombre.
J'aurais aimé moins de détails techniques sur les batailles mais qu'une plus grande place soit accordée au portrait de ces hommes qui souvent continuèrent leurs combats en participant à la Seconde Guerre Mondiale et payèrent un lourd tribut à leur idéal sans qu'après les honneurs qui leurs étaient dus ne leurs soient rendus.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          233
andreepierrette
  09 octobre 2015
Elles sont composées essentiellement d'antifascistes allemands,italiens,..
Combattant dans les rangs républicains pendant la guerre civile espagnole, les Brigades Internationales ont alimenté une légende, ,illustrées notamment par Hemingway (pour qui sonne le glas) et Malraux, (l'Espoir).
Grâce à un constant effort d'objectivité, en dehors de toute passion partisane ou polémique, J.Delperré de Bayac retrace avec exactitude et ferveur l'épopée de ces hommes qui se sacrifièrent pour que vive la République espagnole
Une guerre civile épouvantable précédée par un manque d'organisation totale,
.ou ont participé 35.000 étrangers, 54.000 nations.
Un livre très dense, qui demande du temps et beaucoup d'attention bien que les faits soient connus depuis longtemps; mais il est bon de ne pas oublier, , si cela pouvait servir de leçons.....
Commenter  J’apprécie          92

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
HulotHulot   29 juin 2020
Toujours au plus dur des combats, animés d'un esprit de sacrifice incontestable, les volontaires étrangers ne furent pas tous des chevaliers sans peur et sans reproche, et leur histoire est une histoire d'hommes;

mais pour la cause malheureuse dont ils avaient choisi d'assumer les risques, ils dépensèrent sans compter leur vie et leurs efforts, sans l'espoir d'autre récompense que la conscience de servir,

et c'est pourquoi les Brigades Internationales furent une épopée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
HulotHulot   28 juin 2020
Depuis le début de la guerre, l'opposition reste inconciliable entre ceux qui disent, avec les communistes et les modérés :
" Gagnons d'abord la guerre, et ensuite nous verrons "

et ceux qui répondent, avec le gros des anarchistes et avec le POUM :
" Faisons d'abord le révolution et alors nous gagnerons la guerre. "
Commenter  J’apprécie          140
HulotHulot   26 juin 2020
Chez les nationalistes, on ne fait pas de prisonniers, on n'accorde aucun pardon.


Ces massacres se font avec la caution morale de l'Eglise, qui recommande seulement que ceux qui vont mourir aient la faculté de se confesser.
Commenter  J’apprécie          190
zenzibarzenzibar   10 août 2015
Ce dilemme tragique, bien peu de dirigeants républicains sont préparés à l'assumer.

Ils n'ont pas été capables de briser les résistances à ce qui était nécessaire. Ils n'ont pas su se faire respecter et obéir, pas plus de la droite que de la gauche,
Ils sont des tribuns, des parlementaires, des hommes politiques - bien molns des hommes d'Etat
Ils ont manqué souvent et manqueront encore de l'énergie, du froid réalisme, de la cruauté nécessaires à ceux qui commandent et qui sont responsables dans un grand péril.

La guerre d1Espagne sera une guerre de religions, le choc de fanatismes antagonistes, et ils sont hostiles à tous les fanatismes ; ils sont anticléricaux, antimilitaristes : eux aussi sont d'un autre âge, et la République espagnole n'aura ni son Robespierre, ni son Lazare Carnot, ni son Clémenceau, ni son Lénine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
andreepierretteandreepierrette   09 octobre 2015
On fusille ici comme on déboise" dit Saint Exupéry. On tue énormément. On a bonne conscience. On a la vérité, chacun ses évangiles. Aussi, on y va carrément. C'est le temps des "grands cimetières sous la Lune" et des fosses communes creusées au bulldozer. page 29.
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : guerre civile espagnoleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
938 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre