AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791096237005
352 pages
Éditeur : NaOH (31/05/2017)

Note moyenne : 4.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
France, fin du 20ème siècle.

Faulque Desanges, jeune SDF, remonte le fil de son existence brisée.
Enfance meurtrie, incapacité à s’insérer dans la société, errance dans les limbes chimiques des fêtes tekno clandestines qui drainent des milliers de teuffeurs. Un voyage comme un compte à rebours inexorable.

Emmanuel Delporte est né en 1979 et partage son temps entre son métier d’infirmier et l’écriture. En 2017, il remporte le pr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
marishpa
  14 août 2017
À DÉCOUVRIR
UN TRÈS GROS COUP DE COeUR !!!
Deuxième roman de cet auteur que je lis et première parution de ce roman dans une toute jeune maison d'édition NaoH. Et ce roman définit bien cette maison d'édition qui se veut différente, différente dans ces styles de romans : des romans dérangeants, qui font réagir. Avec cette première parution, ils ont fait un choix magistral car la plume d'Emmanuel est magistrale !!!
Emmanuel nous emmène dans l'âme de Faulque, surnommé Icare. Ce jeune homme qui s'est brûle les ailes :
« Fais gaffe à tes ailes, Icare. La vérité c'est comme le soleil, ça t'attire,
ça t'éblouit, ça t'aveugle et ça te crame. Et toi mon pote, il restera
que tes cendres. Toi et ton nom de tocard. »
Un roman très fort, corrosif ,qui déchaîne les zones d'ombre. Évoluant dans un Monde où sa quête de la vérité l'a bouffé.
« Tu cherches la vérité, ce pont
Trop loin, trop proche,
Trop indispensable,
Et chaque pas qui t'en rapproche te mène un peu plus près
du gouffre. »
Pour être franche, au départ j'ai eu peur de ne pas aimer car ce roman est anti-chronologique, on part de la déchéance pour revenir aux premiers cris, l'histoire est montée à l'envers... Mais ce ne fut pas le cas, Emmanuel a réussi son pari, celui de nous faire remonter à reculons le temps et j'ai été captivée. Chaque chapitre dévoile une partie du passé de Faulque. Au fur et à mesure que l'on remonte le fil, on remonte jusqu'à la source de cette chute et j'ai adoré !  On plonge direct dans l'âme de Faulque pour découvrir comment il est devenu comme cela !Nous nous approchons peu à peu du véritable visage de ce jeune homme, sa descente en enfers, ses désillusions.
J'adore la façon dont Emmanuel nous raconte cette histoire : pour moi elle sonne poétique avec des mots, des situations dures mais qui reflètent l'âme de ce personnage avec tellement de réalisme que s'en est déstabilisant! Un roman qui m'a ému, ébranlé, m'a fait entrer dans un Monde inconnu !
J'aime ce genre de roman qui ne cache pas les mots, les événements mais les décrit avec un réalisme saisissant ! Car la vie n'est pas un Monde de bisounours.
 « Il n'y avait rien de plus beau ; devenir un être libéré des totalitarismes politiques et de toutes les tyrannies, intellectuelles, morales, économiques, esthétiques, artistiques, m'apparaissait comme la quête ultime. »
Chaque être cherche sa place dans ce Monde, malheureusement Faulque ne l'a pas trouvé :
« J'avais rejoint un monde parallèle pour me sauver, pour
aimer, pour vivre. J'y ai perdu mon amour, ma rédemption, mes
espoirs. J'ai commencé à haïr. La seule cible possible : moi-même. »
Cet homme repasse sa vie à l'envers, il est au bout du gouffre . Il revoit toute sa vie, tous les choix qu'il a fait avant de disparaître à jamais!
Émouvant, fort, ce roman ne vous laissera pas de marbre!

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
pixtonpixton   04 octobre 2018
J'avais rejoint un monde parallèle pour me sauver, pour
aimer, pour vivre. J'y ai perdu mon amour, ma rédemption, mes
espoirs. J'ai commencé à haïr. La seule cible possible : moi-même.
Commenter  J’apprécie          10
pixtonpixton   04 octobre 2018
Il n'y avait rien de plus beau ; devenir un être libéré des totalitarismes politiques et de toutes les tyrannies, intellectuelles, morales, économiques, esthétiques, artistiques, m'apparaissait comme la quête ultime.
Commenter  J’apprécie          00
pixtonpixton   04 octobre 2018
Fais gaffe à tes ailes, Icare. La vérité c'est comme le soleil, ça t'attire,
ça t'éblouit, ça t'aveugle et ça te crame. Et toi mon pote, il restera
que tes cendres. Toi et ton nom de tocard.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : punkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3440 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre