AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de virginie-musarde


virginie-musarde
  03 septembre 2017
Voila l'un des romans qui me faisait très envie pour cette rentrée littéraire chez Albin Michel.
Je me réjouissais, supposant que j'allais y trouver ce que j'aime dans la littérature française contemporaine : pas d'autofiction, un peu de ruralité et de drame, un regard sociétal...et comme l'auteur s'était fait remarquer pour Madame Diogène, son premier roman, cet opus me semblait incontournable...

Sauf que..

C'est quand même un sacré bordel, un indescriptible bordel !
Parce que le lecteur, qui comprend vite que c'est Matthias le noeud de l'intrigue (le premier enfant de la Grosse avant qu'elle ne rencontre Germain la brute, qui, pas de bol, est bien noir de peau et adore lire, apprendre par coeur les vers du Cid - la tare absolue dans la campagne lyonnaise !), se perd un peu dans ces histoires enchevêtrées (parfois au coeur d'un même chapitre).

Ça parle -évidemment !- de chasse au sanglier, mais aussi de religion, de politique (montée du FN), de différence (noir/blanc, "crétin des Alpes"/amateur de poésie, etc..).

Sans doute y avait-il une morale, une idée de génie à saisir, un regard étourdissant sur la France actuelle, mais on perd le tout dans le méli-mélo des portraits, parfois sans liens entre eux...et que finalement s'ajoute à ça un style que je n'ai pas aimé (phrases construites à l'envers en mode ultra-vintage et parler populaire alternés, je n'ai pas compris l'intérêt !) .

Tant pis ! J'ai abandonné à la page 197 .
Commenter  J’apprécie          43



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus