AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782818046364
Éditeur : P.O.L. (04/10/2018)

Note moyenne : 3.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Faire « effraction dans le réel » par l'écriture, cet aveu est au coeur des témoignages, récits, études, entre- tiens, rassemblés ici, pour la première fois, pour offrir un exceptionnel regard sur Emmanuel Carrère, l'écrivain, le cinéaste, scénariste, et l'ami... Des romanciers comme Michel Houellebecq, Pierre Michon, John Updike, des cinéastes, Nicole Garcia, Olivier Assayas, des journalistes et des universitaires, des proches, proposent aux lecteurs d'Emmanuel Car... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Clytemnestre
  14 février 2019
Nul doute que ce livre est réservé aux fans de l'écrivain. Son parcours littéraire, cinématographique, documentariste est disséqué, analysé par ses compagnons de route. L'homme et l'écrivain se confondent; cet un hydre à deux têtes, tel Orthos, puisant sans cesse son inspiration dans le réel, souvent plus imaginatif, plus enrichissant mais aussi parfois plus cruel que la fiction.
Commenter  J’apprécie          50
UnChercheurDOr
  20 septembre 2020
J'avoue, je me suis terriblement ennuyé en lisant (des passages seulement) ce livre...
Suite d'éloges par la coterie littéraire parisienne, ramassis d'articles et projets divers, fonds de tiroirs ou passages pour remplir le bouquin. Je n'ai pas eu le sentiment d'en découvrir davantage sur l'auteur et son écriture. Un peu plus sur son égo (en complément du travail qu'il fait lui-même dans "Yoga" son dernier roman). Je n'aime pas plus qu'avant ni l'humain ni l'auteur après ce pensum. Je retourne à ses livres qui parlent mieux de son talent...
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Lexpress   08 octobre 2018
Cela ressemble furieusement à un Cahier de L'Herne, à quelques détails près. Mais peu importe. A l'instar de Pierre Michon, d'Annie Ernaux ou de Patrick Modiano, célébrés par L'Herne, la stature d'Emmanuel Carrère justifie amplement ce "monument à la gloire de".
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   17 octobre 2018
Dans le domaine du journalisme il y a vraiment deux familles : l’une qui est du côté de l’éditorial, de la tribune, de l’opinion, et l’autre qui est du côté du reportage, de la narration. Et je n’ai aucun dédain pour la première, mais il est clair que pour ma part, j’appartiens à la seconde famille. Ce que j’aime, c’est ça. Je n’ai jamais de ma vie écrit une tribune. Ce qui est mon talent, si j’en ai un, est du côté de la narration et de ce que tu viens de dire, une espèce de déploiement de la réalité qui donne une idée de sa complexité, du fait que des gens qui pensent des choses qui nous sont extrêmement déplaisantes et contraires peuvent être des gens éminemment sympathiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   04 août 2019
Seulement, si la littérature, principalement, occupe une place plus
importante dans ma vie – et je pourrais très bien parler des livres selon le
mouvement harmonieux que je viens de décrire –, j’accorde au cinéma une
place, disons plus spécifique, qui est un peu contradictoire avec l’exercice
de la critique.
Car ce qui me fascine, au cinéma, se trouve également dans tous les
films, bons ou mauvais. Et, de cette fascination essentielle, ce n’est évidemment pas à la critique de rendre compte (c’est pourquoi je trouve un grand
plaisir à répondre à cette enquête sur mes motivations de cinéphile : pour
une fois, j’en prends acte).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   04 août 2019
Le bien existe, il existe absolument, tout autant que le mal. Et c’est cette
existence, absolument contraire à toute loi naturelle, cette existence contreproductive du point de vue biologique, qui pose réellement problème. Et
c’est ce problème du bien, le seul peut-être qui vaille, qu’Emmanuel Carrère
se pose dans les plus belles pages de ces livres.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   04 août 2019
Je pense que chaque livre impose sa forme malgré tout. Il y en a deux
qui ont une forme assez éclatée, où la chronologie de la rédaction l’emporte
un peu sur la chronologie de l’action et des événements. C’est Un roman
russe et D’autres vies que la mienne. Limonov suit plus le fil chronologique
et d’une certaine façon Le Royaume aussi. Si j’y réfléchis, les deux autres
dont je parlais suivent aussi un peu la chronologie de leur rédaction mais
c’est le cas aussi pour L’Adversaire. J’ai tendance à considérer ces cinq
livres-là, de L’Adversaire au Royaume comme formant une espèce de bloc,
des livres de non-fiction que je me suis mis à écrire. À vrai dire, je ne sais
pas du tout si j’ai envie d’autre chose ou de poursuivre dans ce registre : je
suis un peu en panne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 août 2019
Le
désir est naturel et sain, c’est la nature qui parle, il se refuse à y renoncer ;
mais aussi il aimerait tellement que les braves gens soient heureux, que leur
aspiration à l’amour soit comblée, et naturellement ce n’est pas possible,
et tout cela nous donne, notamment dans L’Envoûté et dans Le Fugitif,
quelques-unes des plus belles pages de la littérature anglaise.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Laurent Demanze (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Demanze
Dans cet épisode d'Effractions : le podcast, Laurent Demanze, spécialiste de l'écriture de soi dans la littérature contemporaine, parle du livre Saturne, de Sarah Chiche. Il analyse la vision particulière du récit de filiation et de la mélancolie comme lieu de l'écriture, développée dans le texte de Sarah Chiche.
Effractions : le podcast vous fait découvrir des livres mis à l'honneur pendant le festival Effractions, organisé par la Bpi. Migrations, deuil, révolte, gestion des déchets… Dans chaque épisode, un spécialiste en sciences humaines analyse, du point de vue de son champ de recherche, l'une des thématiques abordée par un roman.
Cet épisode a été préparé par François Patriarche. Réalisation : Michel Bourzeix et Soizic Cadio Lecture : Denis Cordazzo Extrait lu : Sarah Chiche, Saturne, p.178-179 et p.203-24 © Seuil, 2020 Musique : Thomas Boulard Ce podcast a été enregistré dans les studios du Centre Pompidou.
Suivre la bibliothèque : SITE http://www.bpi.fr/bpi BALISES http://balises.bpi.fr FACEBOOK https://www.facebook.com/bpi.pompidou TWITTER https://twitter.com/bpi_pompidou
+ Lire la suite
autres livres classés : témoignageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
179 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre