AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Nadael


Nadael
  19 octobre 2018
Ce matin, elle ne prend pas le chemin de l'école, la petite fille à la salopette bleue. Ses pas l'emmènent ailleurs, sur les traces de souvenirs anciens. Sur les sentiers perdus… Des sentiers qu'elle porte dans son coeur, dans sa tête, dans son corps tout entier. Elle marche, court, sautille, ouvre grand les yeux, inspire fort, reprend son souffle, s'assoupit, grimpe. Elle se remplit de tout ce qui l'entoure. Son imagination débordante la porte, la nature généreuse l'enveloppe. le parfum des fleurs embaume, le vent fait danser les herbes hautes, les couleurs de l'automne éclairent de mille feux les champs et les collines, la rivière jaillit comme par enchantement et lance ses joyeux clapotis, les grands arbres offrent leurs branches, les oiseaux chantent de douces mélodies, la fillette chemine à travers les paysages, escortée d'un ours brun d'un renard d'un lynx et d'un loup… Alors elle se souvient de leurs balades, de leurs éclats de rire, de sa voix, de sa douceur, de tout ce que lui a appris, son grand-père. Les sentiments confus liés à sa disparition, tristesse chagrin colère, prennent de la hauteur. La nature harmonieuse a fait resurgir la tendresse des moments heureux. Des instants inoubliables, impérissables.

Les liens ne se rompent pas comme ça, ils perdurent à travers le temps si l'on sait nourrir les souvenirs. Apaisée, la petite fille à la salopette bleue peut rentrer à la maison, retrouver ses parents. Désormais, elle ne sera plus jamais seule, son grand-père l'accompagne pour toujours et n'importe où.

La simplicité et la limpidité des mots s'enroulent avec délicatesse autour de dessins flamboyants et envoûtants. Un album intense où l'émotion affleure à chaque page.
Lien : https://lesmotsdelafin.wordp..
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus