AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2764406061
Éditeur : Québec Amérique (01/09/2008)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 41 notes)
Résumé :
À défaut de pouvoir aller au camp de vacances, Jacob s’invite chez son oncle, un éminent scientifique spécialiste des fées et des autres créatures peuplant le monde caché. Il sera appelé à y jouer son destin, et bien plus encore...

L’Élu, le premier tome de la trilogie a reçu les prix suivants :

Prix jeunesse des univers parallèles 2010
Prix Québec/Wal... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
isallysun
  11 janvier 2012
Fin novembre ou début décembre, voilà que je vois un coffret sur la saga Jacob Jobin en magasin. Intriguée, car j'adore Dominique DEMERS, je lis le résumé. Cependant, je n'achète pas tout de suite et je vagabonde sur différents forums afin de me faire une idée si la saga vaut le coup. La blogueuse Lau1307 m'affirme que cette saga est pour elle un coup de coeur. Bref, je tente le coup et je dois dire que ce premier tome n'est pas un coup de coeur.
J'avais précédemment lu Dominique DEMERS avec les versions adultes de Marie-Tempête et sa suite, Pour rallumer les étoiles, tout comme j'avais lu Là où la mer commence qui est une réécriture du conte La Belle et la Bête, réécriture de son livre jeunesse Anabel et la Bête. Donc, vous comprendrez que je suis habituée aux versions adultes que Dominique DEMERS a écrit.
Alors, qu'est-ce qui m'a déplu dans ce tome pour ne pas qu'il soit un coup de coeur. J'avais lu peu avant L'histoire sans fin de Michael ENDE et j'ai remarqué bien des similitudes entre les deux; certaines créatures fantastiques se ressemblaient beaucoup, la quête dans le royaume imaginaire, la façon de tomber dans l'univers fantastique. Bref, ces ressemblances semblaient ne m'apporter rien de nouveau et me donnaient parfois le goût de fermer le livre.
Cependant, la plume de DEMERS est encore aussi excellente qu'elle l'était dans les versions adultes que j'ai lues et c'est cela qui m'empêchait de fermer le livre. de plus, j'avais l'habitude de me dire que je refermais le livre après tant de chapitres, mais dans ce tome, je ne pouvais le faire, car il arrivait souvent que l'auteure finisse ses chapitres sur une note qui nous incitait à poursuivre notre lecture coûte que coûte. Également, en tant que lectrice assidue (enfin, je le suis redevenue), j'aimais également voir la place que l'écrivaine accordait aux conceptions de la lecture pour certains jeunes comme le montre l'extrait suivant:
« — Tu as déjà lu un livre? demanda-t-il.
La question agressa Jacob. Tous les adultes vantant les mérites de la lecture l'énervaient prodigieusement. Chaque fois que l'un d'eux lui servait son discours sur les bienfaits de la lecture, le bonheur d'évasion par les mots ou la richesse de voyages littéraires, Jacob avait envie de répliquer que c'est normal de penser comme ça quand on n'a jamais connu l'excitation d'un voyage sur l'écran. Comment des pages noircies de mots pouvaient-elles rivaliser avec les courses folles, les batailles épiques et les affrontements spectaculaires des meilleurs jeux électroniques?»
Également, j'aimais aussi les leçons de courage que l'auteure laissait face à la perte du frère de Jacob et dans les péripéties de sa quête. Bien sûr, j'aurais aimé que les passages sur son frère soient plus intenses, mais je suis consciente que c'est une saga jeunesse, et c'est la même chose sur son oncle.
J'hésite sur le passage à vous mettre pour vous montrer le talent de la plume de Dominique et le courage, car j'en ai mis d'autres sur la fiche du livre de Babelio, mais je crois que la citation la plus explicite est :
« C'était une question de foi. de foi en soi. Il n'existait pas d'autre arme. Il devait croire en lui-même et décider de vivre. le décider férocement, sans aucune hésitation. Puis vaincre la peur. Sans crier, sans bouger, dans le terrible silence de cette trop longue nuit. Refuser d'être une victime. Croire en ses forces vives enfouies au fond de lui. Et les utiliser pour abolir la peur et faire fuir l'ennemi. »
Bref, j'ai plutôt l'impression que ce tome est, à l'instar du premier tome des Chevaliers d'Émeraude, une simple mise en place, et c'est ce qui est confirmé dans certaines critiques que je viens d'aller lire où il est dit que le coeur de la quête se trouve dans les autres tomes.
Alors, ce livre ne fut pas un coup de coeur pour moi, mais m'a somme toute permis d'apprécier la plume de Dominique DEMERS. J'ignore quand je poursuivrai la saga, car j'ai bien des lectures à venir, et j'ignore si ce sera la version jeunesse ou s'il y aura une version adulte. Quoiqu'il en soit, je poursuivrai cette saga puisqu'elle est là
« [p]our nous rappeler que le merveilleux palpite tout autour de nous et que derrière le voile du réel grouillent des royaumes insoupçonnés.»

Ce livre a été lu dans le cadre des challenges Littérature Jeunesse/ Young Adult (4e contribution) et D'un océan à l'autre (6e contribution).

Lien : http://paysdecoeuretpassions..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Cielvariable
  15 mars 2013
Je n'ai pas été particulièrement emballée par ce premier tome de la trilogie de Dominique Demers. Disons que j'ai lu des oeuvres beaucoup plus intéressantes de cette auteure.
Premièrement, cette histoire fait beaucoup penser à "L'histoire sans fin", mais sans l'originalilté ni la magie de ce dernier roman. Aussi, je trouve que le début du roman était plus prometteur que sa deuxième partie. le mystère entourant la maison de l'oncle, où se retrouve Jacob, ainsi que ses occupants est plus intrigant et plus intéressant que le monde merveilleux dans lequel Jacob se retrouve par la suite. Les créatures imaginaires ne m'ont pas particulièrement impressionnée ni par leur originalité ni par l'intérêt qu'elles suscitent.
Sans être ennuyant (j'ai tout de même passé un bon moment lors de ma lecture, particulièrement lors de la première partie de l'oeuvre qui est mieux réussie), ce premier tome de la trilogie ne m'a pas donné envie de poursuivre ma lecture. Je ne saurai jamais comment se terminent les aventures de Jacob ni se qu'il découvrira et je ne m'en porterai pas plus mal.
Par contre, le récit est bien écrit et le niveau de difficulté de lecture est minime, ce qui fait que je n'hésiterais pas à le recommander à des élèves du premier cycle du secondaire qui sont des mordus de récits merveilleux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
justinep
  26 février 2013
Quel bonheur que de lire ce livre! Dominique Demers écrit très bien et ceci permet une fluidité dans le roman. C'est encore une histoire de monde parallèle où le héros est l'élu alors qu'il avait une vie normale avant. Même si ce sont des thèmes qui ont déjà été exploités, nous n'avons pas l'impression de lire la même histoire. Je n'avais pas non plus l'impression de lire un livre pour les adolescents, ce n'est pas enfantin. Quelle belle oeuvre québécoise! C'est une série à découvrir pour ceux qui aiment la fantasy.
Commenter  J’apprécie          10
Jessoya
  31 mai 2011
Après que Dominique Demers ait fait partie des auteurs fétiches de mon adolescence, j'étais curieuse de voir ce qu'elle offrait aux adolescents d'aujourd'hui. On ne peut pas dire qu'elle se copie, parce qu'on est dans un univers très éloigné des Maïna et Marie-Tempête. Jacob est d'un tout autre genre et vit des aventures un peu plus loin de la vie réelle. Bien que j'aie trouvé la mise en contexte un peu longue, puisque ce n'est qu'à un peu moins des deux tiers du livre qu'il se passe réellement quelque chose, j'ai rapidement compris cette mise en contexte une fois que les éléments ont commencé à se mettre en place. L'univers dans lequel nous amène Dominique Demers est très riche et j'ai apprécié son utilisation des diverses créatures magiques des contes et légendes. Bon, on voit un peu la morale à travers l'histoire (crois en toi et le reste suivra), ce qui ne gâche toutefois pas la lecture.
Il y a déjà deux autres tomes qui sont sortis et j'ai bien hâte de voir où va nous mener la grande quête de Jacob.
Lien : http://www.libellul.com/?p=2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sunflo
  11 février 2011
[...]
On voit rapidement le talent de l'auteure, qui réussit à donner de la crédibilité à cet univers et à nous rendre Jacob Jobin réel. Toute la mise en situation à l'histoire est bien rendue, on saisit rapidement les personnages principaux, ainsi que les émotions du héros. le monde imaginaire et ces peuples, imaginés par Dominique Demers, sont très bien décrits. le lecteur parvient à s'imaginer le monde tel que vu par l'auteure.
L'histoire est intéressante également, mais nécessite réellement de lire tous les tomes. En fait, il n'y a aucune conclusion à ce tome. Il s'agit que d'une mise en place, avec une première aventure, le morceau important de l'histoire se trouvant dans les prochains tomes.
[...]

Lien : http://sunflo.eklablog.com/l..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
isallysunisallysun   11 janvier 2012
-Comme vous voyez, mes connaissances féeriques ne sont pas totalement nulles. Ma soeur, qui est un peu stupide- désolé, mais c'est la pure vérité - a vu le dessin animé de Cendrillon au moins cent fois quand elle était petite. Alors, forcément, j'en ai visionné des bouts moi aussi. Il était quand même fort, ce monsieur Disney, non? C'est sûr que c'est une histoire de filles, mais... ça se tient quand même.
- Une histoire de filles! Inventée par monsieur Disney! Tu le fais exprès ou tu es vraiment aussi bête que ça? L'histoire de Cendrillon est née dans la nuit des temps et si Disney a pu en faire un dégât, c'est parce qu'avant lui, quelqu'un de pas si mal l'avait couchée sur papier. Il s'appelle Charles Perrault et il est né trois siècles avant ton monsieur Disney.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SunfloSunflo   11 février 2011
— Tu as déjà lu un livre? demanda-t-il.
La question agressa Jacob. Tous les adultes vantant les mérites de la lecture l’énervaient prodigieusement. Chaque fois que l’un d’eux lui servait son discours sur les bienfaits de la lecture, le bonheur d’évasion par les mots ou la richesse de voyages littéraires, Jacob avait envie de répliquer que c’est normal de penser comme ça quand on n’a jamais connu l’excitation d’un voyage sur l’écran. Comment des pages noircies de mots pouvaient-elles rivaliser avec les courses folles, les batailles épiques et les affrontements spectaculaires des meilleurs jeux électroniques?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LiliGalipetteLiliGalipette   15 mai 2011
C'était une toute petite clé accrochée à une fine cordelette suspendue à un des poteaux du lit et à moitié dissimulée par un fil muni d'une sonnette, sans doute pour alerter Léonie en cas d'urgence. Jacob devina immédiatement à quoi servait cette clé. Comme il sut qu'il allait repartir avec. Ses arguments étaient déjà choisis. Léonie l'avait en quelque sorte nommé gardien des lieux. C'est lui qui devait veiller sur son parrain et non le contraire, lui qui détenait l'autorité donc, d'une certaine manière. Et puis, n'était-il pas un peu prisonnier dans cette vieille demeure? Si l'oncle ou quelqu'un d'autre dissimulait quelque chose de répréhensible ou de dangereux dans ce sous-sol secret, il devait être au courant. Qui sait? Sa vie était peut-être en danger... Et si elle ne l'était pas, alors pourquoi faire tant de simagrées pour lui interdire l'accès des lieux?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
isallysunisallysun   05 janvier 2012
[...]Une énergie nouvelle bouillonnait dans son ventre. Elle fusait de ses entrailles, indomptée, indomptable, et irriguait tous ses membres.

- Je veux vivre, s'entendit-il murmure.

Parce qu'il n'avait pas atteint le bout de sa route. Parce que Youriana l'attendait quelque part. Parce qu'elle avait besoin de lui pour revenir à la vie. Et parce qu'avant, il devait sauver Petit Poilu. Sa vie avait un sens. Il ne pouvait plus s'abandonner à la peur ou au désespoir. Il devait absolument survivre à cette nuit. [p.218]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
isallysunisallysun   05 janvier 2012
Jacob resta longtemps recroquevillé, entièrement occupé à nourrir le brasier dans son ventre.Un feu de foi et de résistance. Une ardeur secrète, mais extraordinairement puissante. La peur sommeillait toujours en lui et le désespoir le guettait encore, mais Jacob les repoussait avec vigueur.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Dominique Demers (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dominique Demers
Plus de 125 livres dédicacés à l'intention des usagers de la Grande Bibliothèque
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Une aventure de Mlle Charlotte - La nouvelle maîtresse - Les CM1deNY

Comment s'appelle le caillou de Mlle Charlotte ?

Domitille
Gertrude

5 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Une Aventure de Mlle Charlotte, Tome 1 : La nouvelle maîtresse de Dominique DemersCréer un quiz sur ce livre