AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Alfaric


Alfaric
  10 février 2019
"The Promised Neverland" est un titre embêtant à chroniquer : de prime abord ni le titre, ni le résumé, ni la couverture ni les dessins ne permettent à la série de se distinguer du tout venant, donc tu es obligé de spoiler pour expliquer à quelle point cette série est géniale… Mais cela serait aussi gâcher un des twists les plus énormes de l'Histoire de la Planète Manga et celui-ci intervient dès la fin du chapitre 1 au bout de 60 pages !) Misère, comment vais-je faire ? Commençons par le commencement : tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes à l'Orphelinat de Grace Field House où une famille de 38 enfants choyés par Isabella la Directrice, que tout le monde appelle maman, reçoivent une éducation d'élite, et chacun d'entre eux attend avec espoir mais aussi appréhension le jour une famille de l'extérieur viendra adopter l'un des leurs… Et c'est le grand jour pour la petite Conny âgée de 6 ans, et ayant oublié sa peluche préféré (un lapin blanc évidemment ^^) c'est en voulant lui ramener que les préadolescents de presque 12 ans Emma et Ray découvrent ce qu'ils n'auraient pas dû… Pour eux rien ne sera plus jamais pareil, et le compte à rebours a commencé ! Pour teaser je dirais seulement qu'on retrouve l'ambiance angoissante, la violence pouvant surgir à tout instant et les mind games de la série "Hunter X Hunter" ^^

Pour ceux qui savent déjà entrons dans la ZONE SPOILERS :


Une série à ne pas manquer, et l'histoire de Kaiu Shirai est tellement forte qu'elle peut se passer de bons graphismes. Les dessins de Posuka Demizu sont pourtant loin de démériter, et j'ai été agréablement surpris de le voir s'améliorer de tomes en tomes. C'est un peu dommage que le tome 1 rush un peu, sans doute parce qu'il s'agit de la première série régulière des auteurs : c'est en forgeant qu'on devient forgeron, et ils ont vite trouvés les ajustement nécessaire pour exceller ! Après j'ai un peu peur car c'est très difficile de garder le bon ton et le bon rythme pour une série d'une telle intensité, et pas mal d'éléments arrivent assez rapidement au lieu d'être amenés progressivement, voire semble parfois sorti du chapeau comme un lapin blanc (encore lui, sale bête ^^) : c'est le bon vieux dilemme hitchcockien entre les 15 minutes de suspens et les 15 secondes de surprise… de plus c'est une série toujours en expansion qui évolue très vite et nous découvrons en même temps que les personnages l'immensité du monde qui les entoure, peut-être que certains/certaines seront décontenancés de passer en quelques tomes du huis-clos aux grands espaces d'un univers relevant de la Portal Fantasy la plus aboutie, ce qui renvoie encore une fois à tous ces bons vieux contes de fées !
Et je n'oublie pas de mentionner la cerise sur le gâteau : le manga a été adaptée en anime de qualité qui gomme toutes les imperfections de la version papier ! Vous n'avez plus aucune excuse : FONCEZ !!!
Commenter  J’apprécie          543



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (53)voir plus