AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de traversay


traversay
  02 janvier 2016
Bâtisseurs de l'oubli est une sorte de fresque en creux, l'histoire d'un entrepreneur venu d'Algérie et qui s'est fait sa place au soleil en bâtissant dans le Languedoc à grand renfort de béton. Mais la narration n'est pas vraiment ce qui intéresse Nathalie Démoulin qui enchaîne les monologues en alternant les voix, d'où d'ailleurs la principale difficulté du roman qui se situe plus dans le domaine du descriptif que du récit linéaire, le lecteur devant se contenter de bribes d'histoire, à charge pour lui de reconstituer le puzzle. de Sète à la Grande-Motte, ce livre, très méditerranéen, plonge aussi dans le passé de cette région, marqué notamment par l'Empire romain et s'attarde sur le personnage de la belle-fille du héros, femme endurcie et désabusée par ses amours et la fin de son groupe de musique. le parallèle est là entre le grignotage des illusions de l'une et la mer qui attaque les constructions du littoral désormais menacées. Comme si tout, nos vies et la trace que l'on essaie de laisser, n'étaient bâties que sur du sable. le style de Nathalie Démoulin est souvent étouffant, avec de belles phrases un brin emphatiques où des mots savants apparaissent soudain. La romancière a certes le mérite de persévérer dans un mode de récit exigeant mais on a le droit de le trouver parfois redondant et sans progression suffisante pour ne pas s'y ennuyer quelque peu.


Lien : http://cin-phile-m-----tait-..
Commenter  J’apprécie          130



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (9)voir plus