AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2277279439
Éditeur : J'ai Lu (08/01/1997)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 20 notes)
Résumé :
2020 : Le «chaos américain». Au sortir des deux guerres, l'Europe est néo-socialiste. Des vaisseaux mus par la lumière partent pour les étoiles.

2060 : Les royalistes prennent le pouvoir en France.

2075 : La Sainte Église de l'Expansion supplante le Vatican et prêche le triomphe de l'homme sur le Temps et l'Espace par la grâce de la Transmission instantanée.

2080 : Vénus devient une planète indépendante après la bataille ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
finitysend
  11 août 2016
Une histoire du futur en deux tomes .
C'était initialement un projet d'envergure cherchant à projeter dans le futur et dans l'espace , de l'histoire , de la géopolitique tout en mobilisant plusieurs sous genres de la SF , allants du space opera au courant post apocalyptique ...
Les différents personnages de cette suite de nouvelles parviennent incontestablement à une sorte de crédibilité assez solide . Il y a de bonnes descriptions « flash « avec des dialogues qui sont globalement assez «bof « souvent , qui viennent entacher à mon humble avis , la crédibilité fondamentale de cette suite de nouvelles .
L'univers est assez atypique du fait des idées en vogues dans certaines parties du roman , royalisme vague , église et autel , bon bref : on est en 1976 et le texte doit à l'époque qui est celle de sa rédaction une patine qui n'est pas désagréable et qui affiche aujourd'hui une grande originalité ...
Malgré un long espacement et une courageuse répartition dans le temps et dans un futur assez lointain , l'univers conserve incontestablement une cohérence globale qui est assez séduisante .
Sauf exception , ce n'est pas un récit de SF militaire stricto sensu , c'est par contre une geste géopolitique presque épique . C'est une joute continuelle entre différentes logiques de dominations assez totalitaires et normatives .
Chaque nouvelles se pose quelque part et donne des nouvelles de l'humanité , avec globalement : une unité de temps , une unité de lieux et des intervenants spécifiques cette époque . Chaque nouvelle est un récit autonome et chaque fois se pose le risque que l'on aime ou pas tel ou tel texte au grès de la lecture .
Des textes assez courts qui manquent de développements suffisants , de solidités globales mais un texte assez agréable à parcourir malgré un gout de précipitation qui laisse voir ce qui manque et c'est très regrettable car c'est suffisamment bon , pour que l'on regrette ces manquements trop incontournables car trop visibles .
Dommage ...
Le quatrième de couverture du tome un :
2020 : le « chaos américain ». Au sortir des deux guerres, l'Europe est néo-socialiste. Des vaisseaux mus par la lumière partent pour les étoiles. 2060 : Les royalistes prennent le pouvoir en France. 2075 : La Sainte Église de l'Expansion supplante le Vatican et prêche le triomphe de l'homme sur le Temps et l'Espace par la grâce de la Transmission instantanée. 2080 : Vénus devient une planète indépendante après la bataille de la Grande-Neige... Des hommes connaissent des symbioses bizarres, sur un monde appelé Aphrodite sous les rayons de Sirius. 2095 : L'Europe entre en guerre avec l'Empire du Pacifique. Telle est l'histoire de ce futur dans lequel nous venons d'entrer et qui conduira l'homme à la transfiguration et à l'oubli.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
lokipg
  25 juin 2018
Le livre s'ouvre sur une frise chronologique allant de l'an 2020 à l'an 4000 et détaillant les grands évènements scientifiques, religieux et politiques de l'humanité. Il s'agit en fait d'un sommaire habilement déguisé : à chaque année correspond le titre d'une nouvelle. Les Galaxiales ressemble, dans sa structure, au tome 1 du cycle des Robots, d'Isaac Asimov. Il s'agit d'un recueil où chaque nouvelle peut être considérée comme le chapitre d'un roman.
C'est à ce moment que j'ai découvert que j'avais entre les mains le premier tome d'une série (rien ne l'indique sur la couverture). Ce tome 1 couvre, en neuf nouvelles, les années 2020 à 2114. Une période qui verra l'homme partir à la conquête de l'espace, d'abord en colonisant les autres planètes du système solaire, puis en partant vers les étoiles les plus lointaines. Chaque nouvelle raconte une étape-clé dans l'histoire de l'humanité, souvent liée à une découverte scientifique.
Dès la lecture de la première nouvelle (L'été étranger), qui repose sur une idée si simple que je ne peux rien en dire sans spoiler, on comprend que la route des étoiles sera semées d'embûches, et que le principal ennemi de l'homme sera l'homme. Soit l'autre : de nombreuses guerres jalonnent l'avenir ; soit lui-même : il faudra s'adapter psychologiquement, le temps et l'espace séparant les systèmes stellaires prennent des dimensions incommensurables pour l'esprit humain.
Les nouvelles couvrent des genres très variés. J'ai moins aimé celles principalement portées sur la politique ou la religion (Mantes ; Les Tambours d'Australie) et préféré celles plus centrées sur les technologies (Les Grands équipages de lumière ; Gamma-sud ; le Rivage bleu). Certaines histoires jouent la carte de l'exotisme (L'été étranger ; Aphrodite 2080), une autre est plus intimiste (Le Fief du félon) et la dernière nous plonge dans l'horreur (Haine-Lune).
Comme toujours dans un recueil, certaines histoires m'ont moins plu que d'autres' mais même celles que j'ai le moins aimé contenaient des idées intéressantss. Dans l'ensemble, j'ai trouvé très bonnes la plupart des histoires. Et il y en a une que j'ai carrément trouvée excellente, au point que mon premier réflexe à été de la relire une fois le livre terminé.
- Un rivage bleu :
J'ai adoré cette nouvelle. Au début, elle semble confuse, et c'est voulu, ensuite elle donne le vertige. C'est comme regarder une adaptation de Philip K. Dick par Christopher Nolan au travers d'une lentille kaléidoscopique, pour vous donner une idée. L'éternité en une fraction de seconde... Juste génial.
Rien que pour cette nouvelle, ce recueil vaut le coup d'être lu, mais les autres sont franchement pas mal aussi. Un ouvrage de science-fiction qui a très bien vieilli selon moi.
Lien : http://lenainloki2.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          154
amazon02
  05 décembre 2015
Ce livre est plus qu'un livre.C'est l'épopée d'une humanité transformée, éclatée parmi les étoiles dont les racines conflictuelles sont sur cette Terre, emportée par les conflits continentaux puis stellaires, conflits dont la racine est toujours dans le coeur tourmenté des hommes, à la recherche d'une vérité peut-être spirituelle, peut-être dominatrice, peut-être dans l'abandon à l'autre.
Une suite de nouvelles bouleversantes que je racontais à un petit garçon alors que j'étais cet adolescent qui découvrait cette science-fiction si enthousiasmante, si pleine d'enjeux dépassant nos médiocres horizons
Un astronaute perdu, un enfant qui était le seul à pouvoir sauver un équipage, un être égaré , son âme scindée en deux lui-même, une église qui peut être ne sauve pas, un homme échoué si loin de son amour, un guerrier errant au bout du monde, un cauchemar si loin de la Terre et qui n'est même pas celui des hommes qui le vivent.
Laissez vous emporter par ce grand souffle que nous a légué Michel Demuth dont j'ai vainement attendu le retour à l'écriture pour clore son dernier cycle dont il avait pourtant pavé les titres très tôt, les lettres d'encouragement n'y ont pas suffit mais merci à lui. Où qu'il soit, une part de lui est dans tous ses lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
gill
  05 avril 2012
2020 Au sortir de deux guerres l'Europe est néo-socialiste, des vaisseaux mus par la lumière partent pour les étoiles
2060 Les royalistes accèdent au pouvoir en France
2075 La sainte église de l'expansion supplante le Vatican et prêche la transmission instantanée
2080 Vénus devient indépendante
2095 L'Europe entre à nouveau en guerre
Telle est l'histoire de ce futur dans lequel Michel Demuth nous fait entrer et qui conduit l'homme vers la transfiguration et l'oubli du vieux monde.
Articulé en une suite de nouvelles placées chronologiquement dans le recueil, cet ouvrage brillant de SF est intelligent, bien écrit et passionnant.
Il est divisé en 2 tomes dont celui est le premier.
Commenter  J’apprécie          31
Vermer
  27 septembre 2016
Je termine ça : c'est une fresque de nouvelles couvrant l'histoire de la terre et la conquête spatiale au cours de siècles.
Bon, c'est moyen plus. L'originalité est une perspective et Européenne et religieuse de la conquête spatiale, c'est rafraîchissant. le tout est un peu daté au niveau Sf, ça fait un peu Empire Galactique bas de gamme. Aussi, les nouvelles sont toutes un peu construites sur le même schéma narratif et avec le même style - on voit l'histoire par la perspective d'un gars in media res et de ses petits problèmes alors que l'on comprend la situation globale au fur et à mesure.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
gillgill   08 avril 2012
Il s'éveilla du néant et ouvrit les yeux sur un ciel où défilaient des nuages blancs. Un souffle tiède balaya son visage et il sentit battre une mèche de cheveux sur son front. Il frissonna puis passa la langue sur ses lèvres. Elles étaient sèches, craquelées. Sa bouche était pâteuse et avait un goût de sang. Ses mâchoires étaient endolories comme s'il avait mastiqué durant des jours.
Un moment encore, il resta étendu, percevant la fraîcheur du sol sous son dos et la caresse furtive des brins d'herbe contre ses mains.
En lui, il n'y avait que de l'étonnement et une vague frayeur.
Puis il bougea la tête et ses pensées parurent se déclencher. Elles arrivèrent en vagues chaudes, pressantes, et il en fut comme ébloui. Il ferma les yeux, les rouvrit pour voir passer, très haut, un point noir qui pouvait être un oiseau....
(extrait de "L'été étranger (2020)" - premier chapitre)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lokipglokipg   22 juin 2018
Le voyage avait été si long, si long... Il aurait voulu se rappeler quelques détails, mais sa tête lui semblait vide. Il n'y avait là rien d'étonnant, après le fantastique sommeil du voyage. Sur Terre, on leur avait expliqué ce phénomène. Du moins, il en était certain... Mais il ne se souvenait même plus de la Terre. Il tournait et retournait ce mot dans son esprit jusqu'à en éprouver une vague douleur.
Il ne fallait plus penser à la Terre. Il ne fallait penser qu'à survivre.
« Même seul, se dit-il. Même seul ! »

[extrait de : L'été étranger (2020)]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lokipglokipg   22 juin 2018
« Les démarches de l'homme furent toujours frappées au coin de l'incertitude et du hasard, et cela contre son absurde volonté de planification.
» Son courage était fait d'acharnement orgueilleux et son triomphe n'était qu'aboutissement douloureux. Au Premier Siècle de l'Expansion Stellaire, au temps des Grands Équipages de Lumière, les humains s'avançaient encore à tâtons entre les soleils, et qui sait si leur ignorance, parfois, ne les aida pas à vaincre et si leur triomphes, souvent, ne leur restèrent pas ignorés ?... »

[Les grands équipages de lumière (2030) - introduction]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lokipglokipg   24 juin 2018
La Terre est le berceau de l'humanité, mais l'on ne passe pas sa vie au berceau.
Commenter  J’apprécie          30
Video de Michel Demuth (1) Voir plusAjouter une vidéo

La science fiction : le monde demain et après
Emission consacrée à la vision du futur imaginée par les auteurs de sciences fiction.
- Michel DEMUTH, directeur littéraire aux éditions "OPTA" ; Jacques GOIMARD, professeur de science fiction ; Jacques SADOUL, directeur littéraire aux Editions "J'ai lu" ; Jacques VAN HERP, critique : les thèmes de la surpopulation et du pouvoir ; les structures des villes et des sociétés ; la lutte...
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2745 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre