AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782729828455
188 pages
Éditeur : Ellipses (15/06/2006)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :

Depuis les années 1950, le tourisme international connaît une croissance soutenue : 700 millions de personnes ont voyagé à travers le monde en 2000 contre 25 millions en 1950. Avant les attentats du 11 septembre 2001,l'industrie touristique était en passe de devenir la première activité économique mondiale. Depuis cette crise, la situation a changé et les voyages présentent des risques réels : les actes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
YvesParis
  09 octobre 2012
L'élévation du niveau de vie, la place grandissante accordée aux loisirs et les progrès du transport aérien ont provoqué une croissance exponentielle du nombre de touristes : quelques 700 millions de touristes ont voyagé dans le monde en 2000 alors qu'ils n'étaient que 25 millions en 1950 (p. 5). Cette croissance est aujourd'hui menacée par la montée du terrorisme. Où qu'ils se trouvent, les touristes occidentaux peuvent être l'objet d'une action terroriste : kidnappés au large de Jolo (avril 2000) ou dans le Sahara algérien (février 2003) ou fauchés par une bombe dans une discothèque balinaise (octobre 2002) ou dans le Tube londonien (juillet 2005).
Eric Dénécé, spécialiste réputé des questions de renseignement, s'est associé à une jeune professionnelle du tourisme, Sabine Meyer, pour brosser le tableau des menaces qui pèsent sur le voyage. Si les accidents cardiovasculaires restent, et de loin, la cause la plus fréquente de décès chez les touristes (p. 149), la violence s'est brutalement immiscée dans le désir de détente et de loisirs. Les touristes constituent en effet des cibles de choix pour les terroristes. Alors que les sites officiels (bâtiments publics, garnisons militaires, ambassades ...) se protègent de plus en plus, les touristes sont des cibles "molles" d'autant plus vulnérables que les vacances encouragent l'insouciance. Frapper des touristes porte, pour les terroristes islamiques, une charge symbolique forte : cela permet de toucher des ressortissants de puissances ennemies dont le comportement sur leur lieu de villégiature est jugé immoral et dont l'étalage ostentatoire de leur richesse suscite désapprobation et jalousie.

L'ouvrage de E. Dénécé et S. Meyer présente, dans une seconde partie, les mesures prises par les gouvernements et par les professionnels du secteur pour assurer la sécurité de leurs ressortissants et de leurs clients. La tâche est immense. Comment garantir aux touristes leur sécurité sans gâcher leurs vacances par la multiplication de contrôles tatillons ? Les transports aériens montrent combien le renforcement des contrôles de sécurité peut préjudicier à l'agrément du voyage (attente prolongée, inspections redondantes, fouilles répétées ...) pour une efficacité marginale faible. La difficulté est d'autant plus grande que le touriste, dans un contexte de judiciarisation croissante, ne veut courir aucun risque, alors que le risque zéro n'existe plus. Comment fournir une information qui ne soit pas systématiquement alarmiste si l'on craint que le touriste victime d'un acte terroriste dans une zone répétée "sûre" n'engage une action en responsabilité contre la puissance publique et/ou le voyagiste ? Ainsi depuis quelques années trouve-t-on sur le site Internet du ministère des affaires étrangères des "conseils aux voyageurs" signalant aux touristes les dangers à visiter tel ou tel pays. Mais l'établissement de ces conseils est pollué par des considérations diplomatiques : l'intensité des relations franco-marocaines rendra plus difficile de déconseiller cette destination aux touristes français que, disons, l'Indonésie ou les Philippines. Aussi la profession gagnerait-elle à développer un outil spécifique d'évaluation du "risque voyage".

La bonne nouvelle semble être que la multiplication des attentats terroristes depuis 2001 n'a pas freiné la croissance du secteur. Les touristes sont devenus fatalistes : "ils savent qu'ils prennent désormais les mêmes risques en prenant le chemin des pyramides égyptiennes qu'en allant à Bali ou en demeurant à Paris en prenant le RER à Châtelet" (p. 151). C'est une conclusion heureuse et paradoxale : la fréquence et la dispersion des attentats ont engendré leur banalisation depuis 2001 et conduit les touristes à une "étonnante maturité teintée de fatalisme" (p. 163).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
johnowen9
  18 août 2016
Quelque peu déçu après la lecture de ce livre qui dresse malgré tout une relativement bonne analyse de l'impact du terrorisme sur le tourisme. La plupart des préoccupations actuelles des touristes et citoyens occidentaux, mais aussi des différents acteurs de la branche sont relativement exhaustives, et l'ouvrage reste relativement d'actualité pour qui a envie d'avoir un panel relativement étendu du sujet.
Cependant, j'aimerais dresser un certain nombre de critiques à l'encontre du livre et de son auteur.
Tout d'abord, en tant qu'ancien académicien et docteur en Science politique, Eric Denécé devrait savoir qu'il convient ABSOLUMENT et EN TOUT TEMPS de citer ses sources! Combien de fois, l'auteur sort des chiffres de son chapeau magique, en ne référençant absolument rien ou à moitié uniquement. Cela est très dommageable pour un ouvrage qui se veut exhaustif sur le sujet (ou du moins une bonne introduction), puisque l'on a constamment envie d'aller creuser les informations afin de mieux comprendre ou approfondir le sujet par simple curiosité. Pareillement, aucune bibliographie n'est fournie à la fin, uniquement quelques annexes qui, à mon sens, sont superflues.
Par ailleurs, une réédition se doit d'être envisagée. Certes, le terrorisme est un objet social (et donc changeant), mais ce livre a déjà 10 ans aujourd'hui, et les évènements cités à titre d'exemple sont déjà pour la plupart obsolètes (en effet, où en est actuellement le risque d'attentat en Indonésie, qui était à l'époque de la sortie du livre, un des pays les plus dangereux, du fait des attentats de Bali de 2002). Cela est très dommageable, puisque certaines analyses, notamment sur la France, paraissent totalement illuminées au vu du lecteur actuel, puisque le risque d'attentat était alors, il n'y a de cela que 10 ans, vu comme "modéré" par l'auteur. Je suppose qu'une mise à jour ne serait donc pas de refus afin d'éviter de telles coquilles... Et il en va de même d'ailleurs, pour les nombreuses fautes d'édition, allant de l'orthographe, au manquement d'un mot, jusqu'aux répétitions complètes d'un ou deux plusieurs paragraphes entre deux chapitres. Fort dommage pour un des seuls ouvrages francophone dressant le parallèle entre deux sujets qui, comme nous le rappelle l'auteur, sont intrinsèquement liés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Videos de Eric Denécé (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric Denécé
L'occident ne donne t'il pas des raisons aux terroristes de se battre ?
>Problèmes et services sociaux. Associations>Autres problèmes et services sociaux>Censure, lutte contre le terrorisme (35)
autres livres classés : terrorismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox