AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782012357877
295 pages
Éditeur : Hachette Littératures (12/01/2005)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Août est une femme supérieure, conseillère écoutée de l'Elysée, alliant le charme au courage. Elle est nommée par le président de la République à la tête des services secrets français. Elle va être en charge de dossiers délicats - otages du Liban, affaire Bousquet, putsch soviétique, etc. - pour lesquels elle fait appel aux membres du Cercle des douze Mois, anciens baroudeurs à la jeunesse aventureuse. Et notamment au narrateur, un de ses soupirants. Les pouvoirs s'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Pat0212
  16 mai 2018
Je croyais avoir lu tous les livres de mon auteur favori, mais en fait je me trompais. J'ai vu l'autre jour que le troisième et dernier volume des aventures commencées avec Tadjoura et l'Ile-Madame m'avait échappé… et ce depuis 2006. Donc je me suis jetée sur ce livre et je l'ai dévoré en quelques jours.
J'ai vu sur le net (ma résidence secondaire) que ce livre a reçu un accueil mitigé par les fans de Deniau, du moins ceux qui ont publié un avis sur Babélio ou un autre forum littéraire. mais il en fallait plus pour me décourager, bien entendu.
Ce volume qui constitue la suite et la fin des aventures du Cercle des douze mois est un peu différent des deux premiers où chaque Mois racontait une histoire extraordinaire et vraie dans un lieu symbolique. Là tous les personnages n'apparaissent pas. le focus est mis sur le narrateur Octobre et sur Août.
Le livre se déroule sur deux plans. On assiste à la fois à des aventures dans le monde des années 80, vécues par l'un ou l'autre des personnages et auxquelles le narrateur participe très souvent. L'autre fil rouge du livre est la relation amoureuse qu'Octobre entretient avec Août et qui n'a rien d'un roman à l'eau de rose.
On avait appris dans les volumes précédents que ces deux personnages avaient eu une relation amoureuse, sans qu'elle soit au centre des romans.
Au début du livre Août est nommée chef des services secrets français. Octobre vit avec elle et en très amoureux, mais peu à peu le travail les sépare, puisqu'il est grand reporter et travaille parfois pour les services secrets. Tout le monde sait qu'il n'est pas aisé d'entretenir une relation de couple au bureau et encore moins quand sa compagne devient sa patronne. Août utilise son ami quand elle a besoin de lui, le repousse quand il ne lui est plus utile alors qu'il s'accroche désespérément à elle. C'est assez navrant et ça ne peut que mal finir.
Les aventures des héros permettent à Deniau de donner sa version de certaines affaires qui ont marqué les années 80 comme les otages au Liban avec une libération ratée, l'évacuation par les Soviétiques d'Aden au Yémen, quelques faits de résistance etc.
Cet aspect du livre est vraiment passionnant au contraire de l'histoire d'amour. Deniau précise qu'il s'agit d'un roman et qu'il ne faut pas chercher les identités réelles des personnages, mais on sent le vécu. Il connaît son sujet, il s'agit très certainement d'histoires vraies. Deniau connaissait bien le dessous des cartes et ce livre fait penser au bureau des secrets perdus, un autre ouvrage qui porte sur la guerre et raconte quelques secrets peu connus. Nous revisitons sans polémique quelques affaires qui se sont déroulées à la fin des années 80. On peut situer l'action du roman entre 1988 et 1992 d'après certains indices.
Nous voyageons ainsi au Liban, au Yémen, à Socotra (une île du Yémen), nous assistons au putsch raté des généraux à Moscou et nous en apprenons plus sur les affaires d'espionnage, que ce soit au profit du KGB ou du fait de la CIA, sans oublier bien sûr le Mossad. Les dessous de Mai 68 ou de la réunification allemande sont particulièrement édifiants par exemple.
Je n'ai pas résisté à la tentation de vérifier certaines assertions de Deniau sur quelques affaires, aujourd'hui anciennes, donc plus si secrètes et comme je m'en doutais, j'ai trouvé les mêmes versions à quelques petits détails près. Donc le fond n'est pas tellement un roman. Il est bien sûr inutile de chercher qui se cache derrière les héros de cette trilogie portant chacun le nom d'un mois, il s'agit sans doute d'un mix de personnes réelles que l'auteur a connu dans sa vie, mais il a certainement brouillé les pistes par respect envers ses modèles.
Donc un livre tout à fait passionnant avec un gros bémol sur l'histoire d'amour. Août est absolument odieuse, utilisant son ami comme un pantin à son service et Octobre se conduit comme un imbécile qui prend plaisir à faire le paillasson aux pieds de son Adorée, par moment on croirait même Don Quichotte amoureux de Dulcinéa, on a envie de le secouer par le col et de lui dire de se réveiller. Cette histoire d'amour, finalement peu crédible est le point faible du roman. On doute qu'il puisse exister sur cette terre un homme assez bête pour se laisser traiter ainsi et en redemander. Quant aux femmes carriéristes et prêtes à sacrifier leur amour à leur métier, je crains que ça existe bel et bien, ce qui ne nous fait pas honneur.
A la toute fin du roman, Août s'est fait virer de son poste et fait un appel du pied à Octobre. On n'a pas sa réponse, mais sans doute qu'il va accourir comme un fidèle toutou.

Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BVIALLET
  30 avril 2012
Conseillère écoutée de l'Elysée, Août se retrouve placée par le Président à la tête des services secrets français. Chargée de nombreux dossiers délicats, elle fait appel à quelques agents très spéciaux, tous membres du cercle des douze Mois, anciens baroudeurs aux palmarès impressionnants parmi lesquels le narrateur, toujours éperdument amoureux de sa patronne.
Ce livre est présenté comme un roman type espionnage alors que c'est plutôt une suite de nouvelles ou d'anecdotes sur des évènements qui défrayèrent la chronique à leur époque. Bien sûr, J.F. Deniau prend la peine de préciser : « Inutile de chercher à savoir qui se cacherait derrière les initiales ou les fonctions. Comme il est inutile de vouloir y trouver la description du fonctionnement d'un Service et ses rapports avec l'Elysée il y a vingt ans. » Et pourtant le lecteur ne peut s'empêcher de ne pas en croire un mot. En réalité, l'auteur nous fait pénétrer dans les coulisses du pouvoir, dans les arrière-cuisines de la haute politique, lieux qu'il a bien connu comme ministre et conseiller. Il nous raconte comment les Russes ont bénéficié de l'aide discrète de la France pour se sortir du bourbier dans lequel ils s'enlisaient au Yémen, comment un bateau affrété par une ONG a pu disparaître en mer Rouge avec toute sa cargaison, comment la France armait les deux camps pendant la guerre Irak-Iran ou comment elle n'a pas daigné rembourser le milliards de dollars d'Eurodif que le Shah lui avait prêté pour son programme nucléaire. Autant de vieilles histoires comme celles de Bousquet, de Maxwell et autres mafieux d'Antigua se servant du tourisme comme paravent au trafic de drogue, plus ou moins connues ou révélées à l'époque et pas tellement plus éclairées par ce livre faussement informatif, très vaguement romancé, dont les personnages sont sans épaisseur et dont la bluette entre Août et le narrateur reste sans grand intérêt. Un grand Jeu bien décevant au bout du compte...
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pbazile
  31 mars 2009
La suite et fin ratée de "Tadjoura" et de "L'île Madame".
Seule la première "histoire vraie" est aussi fascinante que celles des 2 premiers tomes (voir plus!) et semble avoir poussé Deniau à écrire le livre.
La suite est insipide.
Commenter  J’apprécie          10
krash
  17 février 2009
Troisième volet du Cercle des douze mois; c'est le sommet du genre
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
lecassinlecassin   31 janvier 2014
La timidité est l'autre nom de la peur quand on ose pas l'appeler par son grand nom.
Commenter  J’apprécie          220
CornelioCornelio   22 avril 2020
Peut-être est-elle incapable d'aimer ? Pas parce qu’elle est incapable de donner. Non. Parce qu'elle n'est pas capable de devoir.
Commenter  J’apprécie          10
lecassinlecassin   31 janvier 2014
Le moment le plus délicieux de la vie est d'être déjà amoureux alors qu'on ne le sait pas encore.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Jean-François Deniau (70) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-François Deniau
"Un héros très discret" adapté du livre homonyme de Jean-François Deniau (bande-annonce) 1996
autres livres classés : diplomatieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3927 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre