AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de carre


carre
  29 mai 2012
1945. Albert Dehousse, vit avec sa mère dans le nord de la France. Sa vie est terne, et même cette seconde guerre mondiale qui s'achève, il l'a vécut de façon passive.Mais Albert rève d'une vie pleine, d'être un homme reconnu et aimé. Il décide de monter à Paris et de devenir quelqu'un dans cette période trouble. Formidable mystificateur, il s'invente un passé glorieux. Son charisme et sa discrétion vont lui permettre de tutoyer son rêve.
La grande force du roman de Jean-François Deniau est de faire du mensonge le coeur de son roman à la fin d'une période ou toutes les impostures pouvaient trouver crédit.
La supercherie de Dehousse est tellement énorme qu'elle fonctionne au delà de ces espérances. Deniau rend parfaitement l'ambiguité du mensonge, notamment dans le cynisme, il décrit l'état de doute et de trouble qui permirent à certaines personnes un retournement de veste spectaculaire. Deniau dresse le portrait d'un homme affabulateur avec un sens de romanesque de réalisme et de justesse subtilement dosé. Et pose une question intéressante : jusqu'ou peut-on aller dans le mensonge ? Chacun apportera sa réponse.
Commenter  J’apprécie          250



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (22)voir plus