AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782873403218
256 pages
Éditeur : Yellow Now (23/02/2013)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
Après des poèmes remarqués et des scénarios pour Andzej Wajda et Roman Polanski (Les Innocents charmeurs, Le Couteau dans l’eau), Jerzy Skolimoski a été le représentant le plus talentueux du jeune cinéma polonais des années 60 avec Signes particuliers : néant, Walkover et Le Départ, salués alors avec admiration par Jean-Luc Godard. […]

[…] En 1967, Haut les mains ! lui vaut de graves problèmes de censure qui le forcent à s’exiler ; il entame une nouv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
dbacquet
  26 septembre 2019
Jerzy Skolimowski a d'abord été boxeur et poète : "Celui qui dit : "Je ne sais pas pourquoi je suis ici", quand il aura tué les années ou fait fi de la jeunesse ou de l'amour, la gorge serrée, il voudra tout refaire et il ne refera que le noeud de sa cravate." Il devient en 1960 acteur et scénariste grâce à Andrzej Wajda sur "Les innocents charmeurs". Skolimowski entre ensuite à l'école de Lodz où l'avait précédé Roman Polanski avec qui il écrit "Le couteau dans l'eau". Il passe ensuite à la réalisation avec des premiers films inventifs et intenses qui s'inscrivent dans le mouvement de la "Nouvelle Vague" (Il tourne "Le départ" avec Jean-Pierre Léaud). Ses personnages, qu'il incarne parfois, représentent le plus souvent une jeunesse instable et explosive. Skolimowski semble toujours être sur un ring ou sur un fil. S'il échappe d'abord à la censure, "Haut les mains!" sera interdit et c'est à Londres qu'il poursuit sa carrière. Ces années d'exil sont difficiles. Il réalise alors des films qu'il rejettera ensuite en même temps que ses oeuvres les plus marquantes : "Deep End", "Le Cri du sorcier", "Travail au noir", "Le Bateau phare". Après l'échec de "Ferdydurke" il se consacre surtout à la peinture en Californie où il vit. Ce livre consacre un chapitre à quelques uns de ses tableaux que je ne connaissais pas. j'ai été surpris par la force qu'ils dégagent. Après une pause de 17 ans, Skolimowski, revenu en Pologne, revient à la réalisation avec "Quatre nuits avec Anna" et "Essential Killing". Cet ouvrage collectif retrace le parcours du cinéaste et présente plusieurs entretiens de Skolimowski ou de ses collaborateurs. le cinéaste évoque par exemple son enfance marquée par l'occupation Nazie à Varsovie. Son père, résistant, meurt en déportation. Sa mère, malgré le danger, poursuit leurs activités illicites. Après la guerre il part en Tchécoslovaquie où il se lie avec Milos Forman et Vaclav Havel qui étudiaient dans la même école à côté de Prague. Il y évoque aussi son amitié avec le musicien de Jazz Krzysztof Komeda. Je terminerai simplement en évoquant la bande son de "Deep End" qui est exceptionnelle avec un morceau de Cat Stevens et un autre de Can, le très psychédélique "Mother Sky".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280


autres livres classés : cinemaVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
6163 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre