AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Chambre Noire (Autre)
EAN : 9791095383017
301 pages
Éditeur : Chambre Noire (15/06/2021)
4.2/5   47 notes
Résumé :
Une jeune fille disparaît sans laisser aucune trace. Onze plus tard, elle réapparaît mystérieusement.

À l'époque, l'évènement tragique met en émoi toute la région et Maxime Monceau, alors jeune gendarme, s'en souvient encore. Aujourd'hui adjudant-chef, il est affecté à l'enquête et doit tenter de répondre aux nombreuses questions qui entourent l'affaire. Qu'a subi Victoria Savigny pendant ces onze années ? Où était-elle ? D'autres filles sont elles en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
4,2

sur 47 notes
5
14 avis
4
16 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

lenoute
  23 août 2021
Une jeune fille disparaît sans laisser aucune trace. Onze ans plus tard, elle réapparaît mystérieusement.
À l'époque, l'évènement tragique avait mis en émoi toute la région. Aujourd'hui l'adjudant-chef Maxime Monceau, va tenter de répondre aux nombreuses questions qui entourent l'affaire.
Les secondes, heures tournent, les jours passent. le kidnappeur court toujours. La progression de l'enquête est difficile. Elle est ancienne et les journalistes s'en mêlent. Cette enquête va dévoiler bien des secrets.
Lu en 1 journée. J'ai apprécié découvrir ce thriller à l'écriture fluide et prenante.. Malgré le fait que j'avais découvert certains éléments important de l'enquête avant le dénouement. Les personnages sont intéressants, tout comme l'histoire .
Commenter  J’apprécie          490
Eve-Yeshe
  10 juillet 2021
J'ai eu la chance de découvrir ce roman en avant-première, en accès direct via NetGalley et cela a été une grande et bonne surprise. le résumé était prometteur, la couverture intrigante à souhait, alors pourquoi hésiter ?
Victoria Savigny a disparu, il y a onze ans. Les recherches ont été peu à peu abandonnées devant l'absence d'indices et l'enquête supplantées par une autre affaire tristement célèbre, qu'on a appelé « la tuerie de Chevaline ».
Chaque année, à la date anniversaire, la mère de Victoria a reçu une lettre cruelle :
« Madame, votre fille va bien. Cette année encore, elle fêtera son anniversaire en ma compagnie. Ayez une pensée pour elle, car vous ne la reverrez jamais. »
Victoria réapparait brusquement ; après avoir échappé à son ou ses ravisseurs, une course effrénée en forêt, elle est prise en stop par un pervers, elle provoque un accident de la voie publique, et se retrouve sous les projecteurs les gendarmes. Elle va leur raconter son histoire, ce qui lui est arrivé il y a onze ans.
L'interrogatoire est réalisé par l'adjudant-chef Maxime Monceau, qui revient juste d'un burn-out, adepte du langage non verbal, corporel alors que son binôme Boris ne jure que par les méthodes classiques. Inutile de préciser que les deux hommes ne s'entendent guère (doux euphémisme).
Victoria retrouve ses parents, mais le retour est étrange, le père refusant de la reconnaître alors que la mère l'accueille à bras ouverts. On se rend vite compte que la famille est spéciale, religieuse, limite sectaire et que tout est loin d'être simple.
J'ai bien apprécié Maxime, sa fragilité, son enfance brisée, dans une famille toxique sectaire elle-aussi et à laquelle il a échappé autrefois, ce qui fait remonter des souvenirs qu'il aurait préférés enfouis à tout jamais. Après son burn-out il a été sommé de consulter une psychiatre. Son binôme Boris, hyper-rigide, avide de reconnaissance, un peu paranoïaque sur les bords, lui mène la vie dure. J'ai appris beaucoup de choses sur la synergologie et son utilisation dans les techniques d'interrogatoire.
Florian Dennisson maîtrise très bien son sujet notamment lorsqu'il évoque le comportement de Maxime: alors que cette enquête fait remonter les traumatismes de son enfance, ce qui pourrait l'amener à perdre sa lucidité, Maxime parvient à rester professionnel.
Cette brigade de gendarmerie est intéressante, la lieutenante cheffe semblant parfois dépassée, les autres binômes sont un peu en retrait, à part Emma ancien binôme de Maxime qui est motivée. On sourit, au passage, en entendant les moqueries des autres collègues qui traitent Maxime de « mentaliste » On note aussi la présence de la presse à scandale qui veut surfer sur l'histoire de Victoria, n'hésitant pas à utiliser les moyens de corrompre pour avoir la meilleure information. On pense bien-sûr à l'histoire de Natascha Kampusch.
Il s'agit du deuxième épisode des aventures de Maxime mais il faut reconnaître qu'il n'est pas nécessaire d'avoir lu premier, « La liste » pour suivre cette enquête passionnante, pleine de rebondissements et ce jusqu'à la dernière ligne.
C'est la première fois que je lis un polar de Florian Dennisson et j'ai A. DO. RE. Je l'ai lu quasiment en apnée, impossible de le lâcher, car il a tout ce que j'aime dans ce genre littéraire : une histoire compliquée, des personnages parfois ambigus, ou carrément déjantés, des policiers un peu fracassés par la vie du style Sharko ou Martin Servaz. Je vais me procurer « La liste » de ce pas.
Un grand merci à NetGalley et aux éditions Chambre Noire qui m'ont permis de découvrir ce roman ainsi que son auteur que j'ai hâte de retrouver.
#floriandennisson #NetGalleyFrance
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
dannso
  13 septembre 2021
Victoria a disparu il y a 11 ans. C'était une adolescente. Elle réapparait brusquement. Que s'est-il passé pendant ces onze années ? de qui était-elle prisonnière ? de qui a -t-elle peur ? Qui avait envoyé ces lettres cruelles à sa mère à chaque anniversaire ? le gendarme Maxime Monceau et les autres membres de sa brigade vont mener l'enquête.
Un roman policier déroutant : une première partie qui se termine aux 2/3 du livre, je restais un peu sur ma faim, en ayant l'impression d'avoir été flouée, et puis tout s'accélère, les évènements s'enchainent, même un peu vite à mon gout parfois, pour un final que je n'avais pas anticipé.
J'ai beaucoup aimé les différents personnages de ce roman. Tout d'abord tous les gendarmes et en premier lieu Maxime. Maxime revient d'un Burn-out. Il a vécu une enfance difficile, dans une famille religieuse à l'extrême, membre d'une secte. Ces années l'ont fragilisé, lui laissant des phobies et des cauchemars. L'auteur décrit très bien l'impact de cette enfance sur sa vie actuelle, quand certains souvenirs remontent et peuvent l'amener à faire des erreurs dans son métier. Il y a aussi Boris, le binôme et chef de Maxime, plutôt rigide, menant la vie rude à Maxime. Mais qui cache lui aussi des fêlures. Et tous les autres, chacun avec ses particularités : l'auteur réussit à leur donner à chacun une personnalité, même si leur rôle est plus limité. Et l'existence d'une taupe dans cette équipe ajoute à la tension qui peut régner entre ses membres, entre soupçons et supputations.
L'autre personnage le plus intéressant est évidemment Victoria. C'est la victime de l'histoire, mais est-elle si innocente qu'elle voudrait le faire croire ? L'auteur laisse habilement planer le doute sur son histoire. Sa famille est là aussi très religieuse, avec excès, et l'environnement dans lequel elle a grandi n'était ni chaleureux, ni ouvert, à tel point qu'on se demande pourquoi elle est revenue chez elle. Elle est d'ailleurs accueillie plutôt froidement par son père, qui doute même qu'elle soit sa fille.
L'enquête avance doucement. Les investigations des gendarmes sont racontées avec beaucoup de détails. La compétence particulière de Maxime pour l'interprétation du langage non verbal est un élément clé dans la compréhension de Victoria et j'ai trouvé cet aspect passionnant : cette science s'appelle la synergologie. J'ai appris quelque chose.
Comme dit plus haut, aux 2/3 du livre, l'enquête parait terminée, mais soudain rebondit : la parution du livre de Victoria met le feu aux poudres (et pas que…). J'ai beaucoup aimé comment la lecture de ce livre va permettre aux différents protagonistes de comprendre, de réagir à son contenu. le rythme va s'accélérer, jusqu'au final surprenant ? Je regrette quand même certains points restés sans réponses, j'aurais aimé avoir plus de détails.
En résumé, un bon roman policier : une intrigue qui nous tient en haleine avec des enquêteurs complexes et humains, un style qui nous accroche.
Je remercie Florian Dennisson pour ce partage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
celine85
  02 novembre 2021
La police prévient les parents de Victoria que celle-ci vient de réapparaitre après plus de dix d'absence. Chaque année ils recevaient la même lettre : « Madame, votre fille va bien. Cette année encore, elle fêtera son anniversaire en ma compagnie. Ayez une pensée pour elle, car vous ne la reverrez jamais » La police envisage toutes les hypothèses car personne ne sait pourquoi ni comment elle s'est volatilisée et refait surface maintenant. L'affaire Savigny n'est pas terminée ; le plus important est de retrouver le coupable car il court toujours…
Tous les éléments qui font d'un livre un bon polar sont là. Il faut faire bien attention aux détails mais dès les premières pages, l'auteur nous donnait un indice. Je l'ai vu une fois à la fin et j'ai dit mince j'aurais pu tout comprendre dès le début. J'avais pressenti un élément mais pas tout. Bravo à l'auteur. Allez-vous le trouver ?
#floriandennisson #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          300
coquinnette1974
  13 juin 2021
Je remercie les éditions Chambre Noire pour avoir mis en accès libre sur net galley, en avant première, : L'oubliée de Florian Dennisson.
Une jeune fille disparaît sans laisser aucune trace.
À l'époque, l'événement tragique met en émoi toute la région et Maxime Monceau, alors jeune gendarme, s'en souvient encore.
Onze plus tard, elle réapparaît mystérieusement.
Aujourd'hui adjudant-chef, Maxime est affecté à l'enquête et doit tenter de répondre aux nombreuses questions qui entourent l'affaire.
Qu'a subi Victoria Savigny pendant ces onze années ?
Où était-elle ?
D'autres filles sont elles en danger ?
Désormais spécialiste du langage non verbal, Maxime saura-t-il décrypter l'étrange récit de la jeune femme pour retrouver le ravisseur et sauver les potentielles autres victimes ?
L'oubliée est un bon roman policier mettant en scène des gendarmes et une jeune femme séquestrée pendant onze ans.
J'ai apprécié de retrouver Maxime Monceau et son équipe, découverts dans le roman policier La Liste. Petite précision, il est tout à fait possible de lire L'oubliée sans avoir lu auparavant La liste car ce sont deux enquêtes distinctes.
Maxime est un homme singulier, il s'est remis de son burn-out et il termine ses séances chez la psychologue. Il est végétalien. Son régime, ses convictions contrastent avec la comportement et la façon de voir de certains de ces collègues, notamment Boris qui le supervise. C'est un personnage très complexe de part son passé, il a de sacrés fêlures et avec lui on ne s'ennuie pas.
Il y a onze ans, la jeune Victoria a disparue sans laisser de traces. Personne ne sait où elle est jusqu'au jour où, suite à un accident de la route, elle réapparaît ! Que sait t-il passé pendant toutes ses années ? Comment a t-elle pu survivre ? Pourquoi n'a t-elle jamais vu le visage de son ravisseur après tant d'années de captivités ?
Beaucoup de questions restent en suspens et Maxime va essayer de les résoudre, ce qui ne sera pas évident.
Il y a beaucoup de surprises dans ce roman. L'histoire est bien ficelée, les personnages sont attachants, intrigants, et avec tout ce petit monde on ne s'ennuie pas.
J'ai été surprise par certaines révélations à la fin, j'avoue que je ne m'attendais pas du tout à ça.
L'oubliée est un bon roman, pas de coup de coeur mais j'ai apprécié ma lecture et il mérite bien quatre étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221

Citations et extraits (86) Voir plus Ajouter une citation
AngeliqueLeslecturesdangeliqueAngeliqueLeslecturesdangelique   04 août 2021
Chaque année, à l'approche de l'anniversaire de sa fille unique, ses entrailles se nouaient.
Une sensation de malaise accompagnait chacune des journées qui précédaient la réception d'une lettre dont elle savait qu'elle allait lui tirer toutes les larmes de son corps.
Les mots étaient toujours les mêmes, elle les connaissait par cœur.
Mais chaque fois, l'infime espoir que les choses changent enfin accompagnait ses gestes, et elle faisait l'effort de décacheter l'enveloppe et de lire. [...]
Son cœur anesthésié par des éternités de douleur lui accorda un dernier emballement lorsqu'elle tendit la main pour se saisir du pli postal dont elle reconnut immédiatement l'écriture sur le recto. Ses doigts fatigués et tremblants l'ouvrirent et elle parcourut la lettre des yeux.
En onze ans, pas un mot n'avait changé.
« Madame, votre fille va bien. Cette année encore, elle fêtera son anniversaire en ma compagnie. Ayez une pensée pour elle, car vous ne la reverrez jamais. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   18 juin 2021
D’après son témoignage, son kidnappeur l’a battue et laissée pour morte. Selon toute vraisemblance, un complice à lui – un homme de main ou un ami, à nous de faire la lumière sur ce point – avait été missionné pour faire disparaître le corps de Victoria. Il l’a chargée dans le coffre d’une voiture et au bout d’un moment, elle a repris connaissance et l’a fait savoir bruyamment. On ne sait pas vraiment pourquoi à ce stade, mais l’individu a vraisemblablement changé d’avis et a déposé Victoria dans une forêt non loin du lieu où elle a été prise en stop ce matin. Maxime et moi avons pu établir un périmètre de recherches autour du dernier endroit dont elle se souvient, mais selon elle, le lieu où son ravisseur la détenait pourrait se trouver à des centaines de kilomètres de là. Elle n’est même pas en mesure de citer la marque de la voiture ni sa couleur, ce qui exclut pour l’instant la mise en place d’un dispositif de contrôles routiers. Chaque heure qui passe nous éloigne de celui qui pourrait nous conduire au ravisseur. Nous sommes convaincus qu’il faut continuer à faire parler Victoria pour qu’elle nous raconte en détail ses années de détention.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   20 septembre 2021
L'intervention inutile du grand blond lui fit contracter les muscles de sa mâchoire. Il avait dit ça pour asseoir son autorité, car les deux savaient pertinemment que les outils offerts par la synergologie pouvaient être utilisés à l'insu de tous. Au lieu de hocher la tête pour acquiescer, Maxime bouscula ses habitudes et relança son supérieur :
— Je ne sais pas si mes méthodes te foutent la trouille ou quoi, mais elles ont l'air de t'emmerder à un point que je n'imaginais pas.
Les jointures des mains de Boris, crispées sur le volant, blanchirent.
— La trouille ? Ah ah ! dit-il avec un rire gras et un regard qui traduisait tout sauf l'amusement. Tant que tu en fais pas bouger des trucs à distance ou cramer des crucifix, t'inquiète pas, Maxime, je pourrai dormir tranquille. Je te demande juste de ne pas évoquer tes méthodes, comme tu dis, ni devant les parents ni devant la gosse. Qui sait le traumatisme qu'elle a subi, je n'ai pas envie qu'on débarque avec nos gros sabots.
Dixit le blond d'un mètre quatre-vingt-dix-huit au visage carré, à la coupe en brosse façon militaire et chaussé de rangers montantes. Quelle ironie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 juin 2021
Mes parents m’ont conduit à l’orée d’une forêt, ma sœur est là aussi. Elle m’a donné quelque chose pour me porter chance. Un bracelet, un petit truc de rien du tout, tressé avec deux cordelettes, mais je le porte pour lui faire plaisir. Mes parents se tiennent là, devant moi, et ils attendent que je me déshabille. Complètement. Ma sœur détourne un peu le regard avant que je cache mon entrejambes de mes deux mains. J’ai froid, je commence à trembler et mes mâchoires claquent.
Il se racla la gorge et, comme le docteur Catarini ne disait rien, il continua :
— Je leur demande si je peux au moins garder mes chaussures. Ma mère fait non de la tête. J’ai l’impression que mon père est gêné, qu’il a pitié de moi, mais c’est tellement loin au fond de son regard que je me demande si ce n’est pas une vue de mon esprit. Alors, j’enlève mes chaussures, puis mes chaussettes et je m’enfonce dans les bois. Quand je suis déjà bien profondément dans la forêt, je me retourne et entre les arbres, je les distingue. Ils sont toujours là, à vérifier que je fais bien ce qui m’est demandé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 juin 2021
Elle avait été séquestrée près de la moitié de sa vie par un fou. Qui pouvait mesurer l’ampleur de la détresse dans laquelle elle avait pu se trouver ? Mais l’heure n’était pourtant pas aux atermoiements, il fallait agir vite, car chaque seconde où les gendarmes ne retrouvaient pas son bourreau était une seconde de perdue. Le temps jouait contre eux et multipliait de façon exponentielle les chances que le kidnappeur leur échappe. Les mathématiques étaient claires : un fuyard lancé à pleine vitesse sur l’autoroute s’éloignait chaque heure de plus d’une centaine de kilomètres pendant que les enquêteurs, figés sur place, étaient toujours occupés à démêler les nœuds de l’affaire avant même de savoir dans quelle direction porter leur regard. Vingt-quatre heures plus tard, un suspect pouvait se retrouver à plus de deux mille bornes du dernier endroit où il avait été aperçu. En l’occurrence, huit à dix heures venaient de s’écouler depuis le moment où Victoria était sortie du coffre de cette voiture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Florian Dennisson (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florian Dennisson
Comment écrire une romance - F. Dennisson
autres livres classés : séquéstrationVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2215 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre