AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782213597485
540 pages
Éditeur : Fayard (28/05/1997)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Pendant longtemps l'homme a cru vivre au centre d'un monde conçu en fonction de lui. Puis, les découvertes scientifiques aidant, ce finalisme naïf a été battu en brèche et finalement bouté hors du champ de la science. Or voici que les connaissances les plus avancées des mécanismes du vivant semblent redonner vie au finalisme. Et c'est cette hypothèse qu'explore en détail le travail novateur de Denton, qui détaille la longue chaîne de coïncidences nécessaires pour qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Metatron
  15 janvier 2014
Par B. Feret.
Bien qu'il puisse paraître inhabituel pour une revue d'herméneutique d'aborder un livre scientifique, le sujet traité dans cet ouvrage ne s'inscrit pas moins directement dans une recherche traditionnelle. En effet, M. Denton s'attaque ici à l'un des dogmes les plus profondément ancré dans la société moderne occidentale : l'évolution.
L'auteur, chercheur en biologie moléculaire, ancien directeur du centre de recherche en génétique humaine de Sydney et professeur à l'université d'Otago, est déjà l'auteur de L'évolution, une théorie en crise. Il expose ici une interprétation totalement téléologique du phénomène de la vie sur terre, en montrant que l'hypothèse traditionnelle du dessein est entièrement compatible avec les faits actuellement connus en science. D'ailleurs, l'illustration de couverture: "L'homme microcosme" ne semble pas avoir été choisie fortuitement, elle montre que l'homme est le centre et la fmatité de la Création divine; cette figure indique clairement le but que Denton s'est donné dans son ouvrage. Après avoir retracé l'histoire de l'antitéléologie au cours des siècles, de Copernic à Darwin, Denton reprend un à un les principaux constituants nécessaires à la vie en démontrant que leurs propriétés physico-chimiques sont telles qu'ils ne peuvent être le fruit du pur et simple hasard. Ainsi par exemple, une variation infinitésimale (de l'ordre de 10 puissance -23) de l'une des quatre forces fondamentales (forces gravitationnelle, électromagnétique, nucléaire forte et nucléaire faible) qui déterminent la force et la nature de l'univers rendrait l'existence de la matière et de la vie impossible (p. 56). L'eau, par ses propriétés uniques de régulation de la chaleur, d'altération des roches, son caractère amphotère et sa viscosité, a permis le phénomène de la vie fondée sur le carbone (p.99). de même, l'adéquation simultanée da la lumière solaire et de la vie, de l'oxygène et des oxydations comme source d'énergie, de l'ADN et des protéines, ainsi que «le parfait ajustement topologique de l'hélice alpha des protéines au niveau du grand sillon de l'ADN» (p.512), montrent que dans tous les cas, ces constituants de la cellule sont les seuls candidats disponibles pour leur rôle biologique, ce qui ne peut être que l'oeuvre d'un dessein.
L'auteur, prouve ainsi au cours de son livre l'échec de la méthode scientifique théorique qui consiste à nier que les lois de la matière confèrent quelque chose d'unique à l'existence de la vie sur terre et à rejeter les preuves de l'arrangement spécifique de ces lois pour aboutir à l'homme. de même, la méthode empirique directe consistant à découvrir une espèce d'êtres aussi intelligents que nous-mêmes mais morphologiquement et biologiquement différents, n'a pas davantage réussie.
Denton, par ses recherches, montre, qu'en cette fin de cycle, la science, qui depuis 400 ans, semblait le grand allié de l'athéisme, est enfin devenue, ce que Newton et beaucoup de ses premiers partisans avaient si ardemment souhaité: le «défenseur de la foi anthropocentrique».

Lien : http://ladivinemorsureducina..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01


autres livres classés : évolutionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Michael Denton (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
328 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre