AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070380404
653 pages
Éditeur : Gallimard (21/04/1989)
3.95/5   53 notes
Résumé :
1929-1945. La Louisiane, du krach de Wall Street à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Le pays des bayous, pendant la grande dépression, est soumis à la dictature de Huey Pierce Long, politicien haut en couleur. Les Louisianais tentent de survivre malgré les quatorze millions de sans-emploi, les émeutes du Bonus et la lente désagrégation des principes sudistes. On assiste à la fin de la prohibition, à l'essor de l'aviation commerciale, à la création... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
MaggyM
  03 août 2019

Après cinq gros pavés, la dernière page se tourne donc sur ce Sud qui a tellement changé en un peu plus d'un siècle.
Débutant en 1929, l'Adieu au sud nous fait revivre le crash boursier qui a mis en faillite de nombreuses entreprises et de nombreuses familles. La pauvreté s'est installée durant cette Grande Dépression, c'est aussi la fin de l'or blanc; ce coton qui faisait la fierté de Bagatelle il y encore quelques décennies n'est plus.
Alors que l'aviation et les chemins de fer continuent de se développer, que Gary Cooper et Greta Garbo font leurs premières apparitions sur grand écran, l'Amérique a déjà mal à ses anciens combattants. Ce seront 17.000 manifestants qui décideront de partir à l'assaut du Capitole pour réclamer leur prime de guerre (14-18) et sous le regard ahuri d'Osmond, l'armée repoussera ses "enfants" avec les chars, en plein Washington. On aura frôlé une nouvelle guerre civile.
Tandis que Rossevelt obtient la présidence, que Bonnie & Clyde tombent sous les balles, en Angleterre, le roi Edouard VIII abdique pour convoler avec Wallis Simpson, déjà deux fois divorcée. Shoking au pays de sa majesté, au son des bottes qui martèlent déjà le pavé de l'Europe.
Ce cinquième et dernier opus de la saga Louisiane est assez sombre, teinté de mélancolie pour un Sud qui ne sera jamais plus comme avant, qui perd son âme...
Comme à son habitude, Maurice Denuzière documente extrêmement bien son roman sans en faire trop. le lecteur ressort enrichi de tous ces éléments qui ont continué à construire les Etats Unis que l'on connaît aujourd'hui.
Bagatelle, ce domaine que l'on a découvert dans le premier opus, au début du 19e siècle, avant la guerre de Sécession; Bagatelle qui a tenu bon, qui a survécu à sa dame, Virginie; Bagatelle qui a vu l'émancipation des esclaves se produire; Bagatelle où de nombreux drames se sont joués en un siècle; Bagatelle qui en a vu passer des Vigors, des Damvillier, des Oswald, des Meyer; Bagatelle et son tournoi de tennis annuel; Bagatelle, ses naissances et ses morts; Bagatelle.... tu vas me manquer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
SabrinaTrublet
  02 août 2020
Louisiane. Tome 5
L'adieu au Sud.
Maurice DENUZIERE
De 1929 à 1945.
Osmond de Vigors est maintenant veuf mais pas seul puisque courtisé par 3 femmes...
Il y a sa cousine par alliance, Doris, qui vit chez lui et élève ses fils.
Il y a Cordelia Murray la pétillante américaine et amie de feu sa femme Lorna.
Et enfin Liz Bogen la superbe métisse auprès de laquelle Osmond assouvit ses besoins sexuels.
C'est l'âge d'or de l'aviation, les premiers avions à traverser des milliers de kilomètres avec des passagers et des repas servis à bord.
Bob Meyer l'ami de toujours d'Osmond et directeur de leur petite société d'avions l'avait prédit depuis longtemps déjà..
Le cours de la bourse à Wall street décolle faisant rapidement de nombreux riches avant de descendre et devenir la si tristement célèbre crise de 29.
Et la Louisiane indolente si chère à Osmond perd de sa superbe ( surtout depuis que Huey Pierce Long en est le gouverneur -dictateur) en n'évoluant pas aussi vite que les états du Nord beaucoup plus réactifs sur l'industrialisation et les nouvelles technologies.
Bob Meyer victime d'un très grave accident d'avion se rétablit doucement auprès de Sophie, une jeune irlandaise qui va lui donner une petite fille.
Lui dont la femme Otis s'est enfuie avec Silas Barthew en laissant son fils David.
Les fils d'Osmond, Gusy et Clem grandissent et entrent à l'académie navale pour en sortir officier de marine pour Gusy et musicien renommé pour Clem qui va jouer ses comédies musicales devant le tout New York.
Puis la seconde guerre mondiale éclate et Clem doit partir avec des parachutistes et débarquer en France où il est gravement blessé.
Osmond est nommé général et basé à Londres avant qu'un poste de général de brigade en France lui soit proposé.
Mais ce poste impliquerai un éloignement de longue durée de sa chère Bagatelle...
Une dernière visite aura raison de son attachement au Sud...
Durant la période couverte par ce tome 5 nous rencontrons Al Capone, André Maurois, Bonnie et Clyde, Charles de Gaulle et même Margaret Mitchell !
Un tome très intéressant et un final très émouvant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nanashi
  04 juillet 2021
Dès les premiers chapitres, j'ai compris que ce dernier tome serait, en gros, une bataille entre femmes pour s'approprier le veuf de Bagatelle.
Alors oui, on suit les autres personnages, et la grande Histoire qui touche le monde mais surtout la Louisiane. C'est intéressant. À la première lecture, c'est même passionnant. Mais là, trop de documentations et des personnages pauvres, c'est difficile à digérer.
Encore une fois, une seconde lecture n'est pas conseillée.
Roman distrayant.
Commenter  J’apprécie          60
SophieWag
  17 janvier 2020
La fin de la saga de 1929 à la fin de la Seconde Guerre mondiale. On quitte à regret les descendants de Virginie, belle dame de Bagatelle... Sniff!
Commenter  J’apprécie          90
OREILLYS
  24 avril 2020
Dans ce dernier volet, l'auteur poursuit sa description précise et documentée du développement aéronautique dans le monde et les différents exploits réalisés par des hommes à la conquête du ciel. L'ascension de Roosevelt au pouvoir, la fin de la prohibition...
Gusy et Clem, les enfants d'Osmond et Lorna grandissent et prennent leur envol. Osmond trouve son plaisir dans un quotidien sans surprise, bien rodé et confortable quand survient la seconde guerre mondiale qui viendra tout changer dans cet ordre étable et aboutira à "l'adieu au sud".
Ce dernier volume m'a paru lourd et fastidieux, peut-être pour me faciliter la tâche et me permettre de refermer une bonne fois pour toute Bagatelle.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   16 février 2013
Bagatelle ressemblait maintenant à un écorché. Peut-être faudrait-il beaucoup de temps pour qu’elle retrouvât, par la grâce de quelque rencontre, sa plénitude et son rayonnement. La lumière du phare venait de s’éteindre, mais un jour, peut-être, un étranger, sans honte ni préjugés, un véritable amateur, un véritable amoureux, envoûté par le souvenir de Virginie, la rallumerait et rendrait justice au Sud.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   16 février 2013
Les hors-la-loi sont ce qu’ils sont. Lorsqu’on prive l’un d’eux de revenus illégaux, relativement faciles à obtenir dans le trafic d’alcool, il ne va pas le lendemain s’embaucher chez Ford ou à la U.S. Steel, ni s’asseoir derrière le guichet du postier ou le comptoir de l’épicier. Trop fatigant et trop peu payé, tout ça ! Il attaque les banques, pille les bijouteries, pratique le racket, le chantage, monte des arnaques, fait de la fausse monnaie, se fait tueur à gages ! Voyez-vous, monsieur, je ne crois pas à la rédemption des criminels !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   16 février 2013
 Il arrive que des êtres qui s’aiment soient comme les deux seaux d’un puits : attachés à la même chaîne, se frôlant à chaque instant et sans jamais s’arrêter sur la même margelle .
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   16 février 2013
 L’amour…, il est entré en moi de façon insidieuse, déguisé et sous de nombreux prétextes et nécessités. Je pensais que vous alliez inconsciemment au-devant de lui, vous aussi. Il y avait des signes, des gestes, des regards, j’imaginais que cela devait vous causer une sorte d’angoisse, parce que j’étais très jeune, que vous étiez scrupuleux et que vous connaissiez l’aboutissement charnel, que, pauvre ignorante, je redoutais et désirais à la fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   15 février 2013
Goethe, malgré la réussite que constituait aux yeux de ses amis sa riche et féconde existence, n’avait-il pas avoué, sur son lit de mort, être incapable de se rappeler un seul jour de sa vie complètement heureux !
Commenter  J’apprécie          10

Video de Maurice Denuzière (4) Voir plusAjouter une vidéo

Maurice Denuzière
Jacques CHANCEL s'entretient avec Maurice DENUZIERE, grand reporter au journal "Le Monde" : - Comment et pourquoi il a écrit son livre "Louisiane". - Evocation de la Louisiane et de la maison d'une sudiste : Madame de PARLANGE. - Les rapports entre Français émigrés et Cajuns. - le racisme en Louisiane actuellement. - La vie en Louisiane autrefois et aujourd'hui.
autres livres classés : louisianeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2372 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre