AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de jg69


jg69
  29 mai 2017
Premier roman de Patrick Denys ce récit autobiographique raconte l'histoire de Paul qui n'a jamais su qui était son père. Paul découvre dans les années 1970 ce qui lui avait toujours été caché. En 1940, sa mère Dorine a eu un coup de foudre pour Ludovic, un curé d'une paroisse bretonne. Il est le fruit de ces amours interdites.

Dorine était une jeune femme très indépendante. Après deux mariages sans amour, alors que François son deuxième mari est mobilisé, elle trouve l'amour auprès de Ludovic, un capitaine qu'elle héberge. Mais Ludovic est en fait un capitaine de réserve, dans la vie civile il est prêtre recteur d'une paroisse bretonne, c'est également un combattant de l'ombre dans la résistance.

Ludovic dont la "vocation" est une affaire de famille puisque son oncle et son frère sont également dans les ordres va transgresser l'interdit. Lorsque François rentre de la guerre il retrouve Dorine enceinte, le scandale éclate alors, la fille ainée de Dorine est même renvoyée du collège à cause de la faute de sa mère.
Des membres de l'évêché interviennent et envoient Ludovic en retraite dans un monastère, où il sera assailli de culpabilité et de doute, tiraillé entre ses engagements et le sentiment de passer à côté de sa vie. "Comment reconstruire après l'effondrement de quarante ans de certitudes?"
Dorine sera séparée de la fille qu'elle a eue avec François et envoyée dans un appartement à Bénodet avec ses deux filles aînées.
Paul naît en 1941, déclaré sous un nom d'emprunt Paul Bernard "Vous ne m'avez pas donné votre nom; vous ne m'avez rien donné. Il a fallu en inventer un, à la sauvette, pour l'état civil", pendant un temps Dorine a le projet de confier le bébé à une famille, Paul en gardera toute sa vie une angoisse de l'abandon. Paul sera toujours "une présence jamais énoncée, jamais fêtée, pas même reconnue" .

Paul dit ne pas avoir souffert de ne pas avoir su qui était son père mais plutôt d'avoir vécu cette absence comme une honte, il est conscient d'avoir trouvé refuge dans le déni.

Dans certains chapitres différents protagonistes nous livrent la version de cette histoire et dans d'autres Paul s'adresse à son père et imagine ce qu'a pu être l'histoire d'amour de ses parents. Il part sur ses traces avec le besoin d'éprouver de la fierté pour lui, de savoir s'il a vraiment aimé sa mère. J'ai été émue par cette quête du père, par son absence de jugement sur ses parents, par le destin tragique de Dorine, de ses filles et de Ludovic, le tout sur fond d'une Bretagne soumise aux autorités ecclésiastiques et travaillée par la Résistance et les mouvements autonomistes.
Une belle réussite portée par une écriture élégante.



Lien : http://leslivresdejoelle.blo..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus