AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Les Vingt ans du jeune homme vert (16)

andreas50
andreas50   12 juin 2019
L'amour, il n'y en a que deux : l'amour d'enfance et l'amour coup de foudre. Le reste est du menu fretin auquel on ajoute de la littérature pour faire croire à un rêve.
Commenter  J’apprécie          170
andreas50
andreas50   10 juin 2019
Les maisons closes - enfin, les sérieuses - contribuaient à la santé morale et à l'équilibre psychique des Français. Elles étaient les universités du sexe. On y apprenait l'anatomie, et l'amour s'y mimait avec plus de talent que dans les mariages arrangés par les notaires. En fait, on y passait ses examens de licence avant d'aborder la vie. Supprimées après la guerre par une république pudibonde, elles manquerent si cruellement aux Français que l'État dut prendre, une génération plus tard, des mesures pour enseigner la théorie et la pratique des choses du sexe dans les facultés. On vit alors se rassembler sous la houlette de professeurs improvisés une génération de paumés qui montraient à quel point la civilisation de l'amour avait rétrogradé.
Commenter  J’apprécie          150
andreas50
andreas50   11 juin 2019
La vérité oblige à dire qu'Alberto n'inspirait pas l'antipathie et avait plutôt l'air d'un marchand de primeurs que d'un artiste en pornographie, n'eût été son regard singulier qui s'allumait d'une lueur un peu folle quand il parlait de ses modèles. Dans sa jeunesse, il avait été purgé à l'huile de ricin par les Chemises noires de Mussolini et conservait de la colique qui s'en était suivie une obsession anale qui tournait à la folie.
Commenter  J’apprécie          110
andreas50
andreas50   12 juin 2019
Un gouvernement mondial doué de bon sens devrait,dans un proche avenir, dès la guerre finie, organiser des migrations massives pour le bonheur des peuples.
Commenter  J’apprécie          100
lecassin
lecassin   25 février 2012
- Ce n'est pas trop triste de vieillir ?
- Non, à mon âge, c'est délicieux. Plus tard, je ne dis pas...
Commenter  J’apprécie          70
Bruno_Cm
Bruno_Cm   28 juin 2013
- Vous êtes jeune, vous avez encore à découvrir la bêtise et la méchanceté. Vous ne serez un homme que quand vous en aurez une idée précise. En attendant, gardez-vous.
Commenter  J’apprécie          30
Bruno_Cm
Bruno_Cm   28 juin 2013
On pouvait se poser des questions sur la redoutable intelligence du hasard qui prépare de longue date un événement fatal et le prépare avec une minutie dans le détail dont aucun cerveau électronique n'est capable. Cette constatation laisse peu d'illusions sur la liberté de nos choix, mais qu'importe puisque le résultat est celui auquel nous nous préparions depuis la naissance. [...] L'impression est celle d'un immense mécanisme d'horlogerie. Seul le résultat compte et, pour l'instant, Claude et Jean sont face à face.
Commenter  J’apprécie          20
lecassin
lecassin   25 février 2012
Il faut être rigoureux avec les femmes, sinon elles n'apprécient pas ce qu'elles donnent aux hommes.
Commenter  J’apprécie          20
Bruno_Cm
Bruno_Cm   28 juin 2013
Il sut aussi que la générosité profonde de Claude attirait les coups et qu'une âme basse serait toujours tentée de la blesser.
Commenter  J’apprécie          10
Bruno_Cm
Bruno_Cm   28 juin 2013
- Tu vois, Marceilne, je fume.
Il tirait sur une cigarette imaginaire et prétendait la cacher derrière son dos quand elle le grondait.
- C'est très mauvais de fumer à ton âge. M. Michette, qui est dix fois plus âgé que toi, n'a jamais fumé de sa vie et c'est pour ça qu'il se porte bien...
- M. Michette, c'est le père Lustucru ?
- Tu sais que je vais me fâcher vraiment !
- Oh, je sais que non. Tu es trop bonne.
Le coeur de Marceline se serra : un enfant lui apprenait qu'elle était bonne. Elle avait vécu cinquante ans sans le savoir. Cyrille saisit sa main :
- Rentrons, Maman va s'inquiéter.
Commenter  J’apprécie          10




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

    Françoise Sagan : "Le miroir ***"

    brisé
    fendu
    égaré
    perdu

    20 questions
    2065 lecteurs ont répondu
    Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre