AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de lecassin


lecassin
  25 février 2012
A la fin du « Jeune homme vert », Michel Déon déclare : « La vie de de Jean Arnaud est pleine de promesses et commence à peine. Il a été un jeune homme vert. Nous raconterons dans la suite comment il devint un homme mûr ».
C'est chose faite avec « Les vingt ans du jeune homme vert ». On retrouve en effet le héros dans la France occupée avec des Allemands plus escrocs que nazis, dans une maison close d'Auvergne… Ajoutez à cela une rencontre improbable et la vie commune avec une jeune femme qui se refuse à lui tout en l'aimant, une fausse espionne…Et Palfy, l'aventurier.
Nous sommes bien dans la continuité du « Jeune homme vert »…
Plus : le procédé de style qui consiste à faire intervenir l'auteur dans le récit par des commentaires sur les événements passés ou à venir est là particulièrement bien utilisé pour donner de la vie à une intrigue qui reste tout de même un peu « juste » par rapport au volume précédent. le procédé est bien connu, qu'on retrouve dans « Tarendol » de René Barjavel, et dans une moindre mesure dans « La guitare » de Michel del Castillo… mais reste très efficace.
Un bon divertissement.
Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (8)voir plus