AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782757818015
100 pages
Éditeur : Points (25/03/2010)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 22 notes)
Résumé :

Raymond Depardon connaît l'Afrique depuis plus de cinquante ans. D'Égypte en Éthiopie, de campagnes en déserts, de ghettos en oasis, il nous offre en partage l'Afrique qu'il aime : le sourire lumineux des Mo Kuvale, la douce élégance des Toubous, la détresse des enfants angolais. Ces images silencieuses, tendres, parfois violentes, sont celles de ses errances, de ses rencontres, de ses Afriques.

"Je suis heureux de pouvoir vous montrer l'Afriq... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
carre
  11 juin 2014
Raymond Depardon aime l'Afrique, il nous propose à la fois une réflexion sur un continent ou le mal à visiblement décidé de prendre demeure. Les guerres ethniques, les maladies (sida, paludisme, malnutrition …) la liste des maux est exhaustive. Ici bas, tout est plus difficile, chaque jour est une lutte permanente. Pourtant, Depardon arrive, dans cette misère épouvantable, à saisir des instants ou l'espoir semble possible. Il y a aussi une réflexion concernant la culpabilité du photographe à prendre ces instantanés. Comment faire sentir tout la détresse et la difficulté à vivre un jour de plus ? Montrer ce qu'est le quotidien sans trahir ? D'Afrique du Sud au Rwanda, de l'Angola à la Centrafrique, l'insoutenable est bien présent, et puis tout à coup au coin d'une rue, un sourire radieux vient montrer aussi la beauté de ce continent. le photographe s'efface pour redonner ne serait-ce qu'un instant toute la fierté et l'incroyable beauté à ces habitants, à ces pays minés par la bêtise, la violence, les maladies. le tout avec la bienveillance des pays les plus riches.
Un album d'une grande beauté, mélancolique et forcement touchant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          582
Aela
  15 juin 2013
Pendant deux ans Raymond Depardon a parcouru l'Afrique, entre le Cap de Bonne Espérance et Alexandrie.
Il en a rapporté ce superbe livre, illustré de photos magnifiques: D'Egypte en Ethiopie, de ghettos en oasis, il nous offre l'image d'une Afrique qui vibre et qui est souvent en proie à des violentes convulsions.
Le texte original de 1996 a été entièrement repris, et l'auteur a ajouté des photos inédites.
"Je suis heureux de pouvoir vous montrer l'Afrique que j'aime" et effectivement Depardon arrive à nous faire aimer l'Afrique, malgré tous les drames récents qu'elle a connus: famines, misère, maladies, guerres civiles, trafics..
"Comment ça va avec la douleur?" est une salutation courante en Afrique francophone. Et effectivement nous ressentons la douleur des différentes populations africaines au travers du récit de son voyage.
Depardon dresse le portrait d'une Afrique qui se lève et qui se libère, incarnée par Nelson Mandela, que le photographe a eu le privilège de rencontrer.
L'Angola qui sort à peine de ses dures années de guerre civile sera la deuxième étape du photographe.
Un continent entier pris sur le vif, une manière de mieux comprendre les conflits qui ont eu lieu,
Les pages sur le Rwanda m'ont profondément troublée. Les Tutsis et les Hutus avaient toujours vécu ensemble, ils ont la même langue, la même culture.;
et pourtant..
Un livre fascinant, à lire et à relire.. pour la profondeur du texte et la splendeur des photos...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
la_fleur_des_mots
  03 août 2013
Ce livre est une magnifique plongée en terres africaines. 400 pages à couper le souffle, qui offrent, à travers des portraits, des paysages ou des photos du quotidien, un diaporama d'une Afrique belle, douloureuse, envoûtante et fascinante.
La mise en page minimaliste, peu de texte, la qualité de l'image et le noir et blanc contrasté mettent en valeur des prises de vues aux propos engagés, résultats de 20 années pendant lesquelles Raymond Depardon a sillonné le continent.
Un gros coup de coeur !
Lien : http://bloglavieestbelle.ove..
Commenter  J’apprécie          291
Bastien
  27 août 2012
Comme d'habitude, R. Depardon nous gratifie de quelques magnifiques photos, qui servent à merveille le texte (ou peut être est-ce le texte qui sert à merveille les photographies?). Enfin, dans tous les cas, nous voila avec, entre les mains, un très jolie livre, petit format, qui nous fait voyager en Afrique. Depardon nous raconte quelques aventures sur ce continent, et les illustre avec des photographies de qualité. La mise en page, le papier, le format, et l'impression des photos, le tout est très bien fait, et je prends toujours un grand plaisir à ré-ouvrir le livre pour me replonger dans les photos.
Commenter  J’apprécie          30
Acerola13
  29 octobre 2018
Encore un splendide petit recueil de photographies et de textes, présentant cette fois-ci un long voyage qu'entreprit Raymond Depardon à travers l'Afrique dont il nous dévoile sans filtre les heurs et les malheurs, sans pitié excessive ni espoir euphorique quant à son futur, témoignant de son expérience de photographe, toujours entre voyeur et témoin de situations qu'il vit pleinement mais auxquelles il demeure pourtant, par sa qualité d'étranger et de reporter, étranger.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AelaAela   15 juin 2013
Nous sommes dans le Sud de l'Angola à la frontière de la Namibie, ici c'est l'hiver, ou plutôt la saison sèche.
Je me devais de visiter ce désert habité par d'étranges nomades appelés les Mo Kuvale.
Moins connus que les Buchmen, leurs voisins, ils vivent de part et d'autre de la rivière Kunêne qui sépare l'Angola de la Namibie.
J'oublie toujours ces déserts du Sud de l'Afrique que les guerres civiles nous avaient interdits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
carrecarre   09 juin 2014
Le plus grand des privilèges pour un enfant angolais c'est de devenir adulte...!
Il y a quatorze millions d'enfants dans le monde qui meurent de chaque année ...
Commenter  J’apprécie          270
AelaAela   15 juin 2013
A l'arrivée des premiers Européens, ces régions (Afrique des Grands Lacs, Rwanda..) se caractérisaient par une occupation extrêmement dense du territoire, des monarchies brillantes, des activités artistiques très élaborées.
Mais à l'époque du colonialisme triomphant basé sur un racisme sans complexe, l'on s'est refusé de voir l'oeuvre des Noirs dans ces civilisations.
Les ethnologues, les linguistes et les anthropologues, d'abord allemands, puis belges, ont été appelés à la rescousse, car la réalité ne s'accordait pas aux théories.
La manie du classement et des étiquetages, héritée des sciences naturelles du XVIIIème siècle, y trouva sa satisfaction.
L'ethonologie a ainsi commis des torts irréparables, d'abord divisant, puis figeant les relations autrement plus complexes entre les Tutsis et les Hutus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AelaAela   15 juin 2013
L'Afrique est, paraît-il, le continent le plus riche du monde par les richesses de son sol et de son sous-sol, par ses ressources hydrauliques et énergétiques, il est aussi celui qui reçoit le plus d'aide par habitant.
Or l'humanitaire ne doit pas pallier indéfiniment la défaillance des Etats, sous peine de se transformer en assistant permanent et de se substituer aux services publics essentiels.
Commenter  J’apprécie          70
AelaAela   15 juin 2013
Tous ces hommes sont des génocideurs, les auteurs d'un génocide.
Nous sommes dans la prison de Kigali avec les 5 000 personnes qui attendent leur jugement..
De 5 à 10 personnes meurent chaque jour par manque de soins, alors que dans la ville plusieurs ONG seraient prêtes à leur porter secours.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Raymond Depardon (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raymond Depardon
{Rencontre avec Claudine Nougaret et Raymond Depardon}
À l'occasion de l'exposition Claudine Nougaret : Dégager l'écoute. le son dans le cinéma de Raymond Depardon, le séminaire Cultures sonores consacre une séance spéciale à Claudine Nougaret et Raymond Depardon.
Rencontre enregistrée le 5 février 2020 à la BnF I François-MitterrandEn savoir plus : le n°87 de Chroniques (https://c.bnf.fr/Ghr)
Dans la catégorie : Sociologie des françaisVoir plus
>Groupes sociaux>Groupes raciaux, ethniques, nationaux>Sociologie des français (135)
autres livres classés : afriqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox