AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michel Borderie (Illustrateur)
ISBN : 9791090931879
Éditeur : Editions Armada (15/11/2016)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Fruit le plus abouti du génie génétique, Dennis Trenton possède tous les attributs du parfait soldat : athlétique, puissant, combatif, rusé. Il dispose également d’un talent unique lui permettant de lire les pensées d’autrui, d’infléchir leur cours, de fouiller dans les souvenirs…

Confronté au terrain, l’élève gagne rapidement en maîtrise, fascinant ses supérieurs.

Mais les Sages sont bien placés pour le savoir : le risque zéro n’existe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Marcellina
  04 mai 2017
Un tout grand merci à Babelio et aux éditions Armada pour ce roman reçu dans la cadre de la dernière Masse Critique.
Bof, bof et bof, et c'est déjà beaucoup…
Un bon script de film, peut-être, avec quelques actions bien violentes qui durent et meublent…
Pour le fond, rien de neuf sous le soleil si ce n'est la mièvrerie du super soldat qui choque un tantinet. Entre des bagarres mortelles à tous les coups, le voilà qui récite à chaque fois les mêmes mantras pour se remettre sur la bonne voie, « Petit Bambou » est dans sa tête ;-)
Pour la forme, ce n'est pas de la littérature jeunesse même si j'y ai pensé un moment et c'est très péjoratif pour les jeunes. Plume minimaliste, sans aucune poésie ni recherche si ce n'est pour quelques termes médicaux assez précis et réactions chimiques bien particulières qui là, sont assénés et répétés tout au long du récit.
De la SF de pacotille qui peut éblouir les amateurs de belles couvertures et encore.
On est quand même ici à des années lumières d'un Barjavel, d'un Bottero ou d'un Pierre Bordage et je ne parle que des auteurs français de SF :-p
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
lianne
  10 mai 2017
J'ai vraiment bien aimé ce roman court.
Certes c'est sur que vu la longueur on ne peux pas demander à ce que tout le background soit bien développé mais ça ne gène pas du tout pour l'intrigue elle même qui se tient bien. le sujet n'est pas très original non plus mais il est bien traité et a su me donner envie de continuer tout du long.
L'intrigue se déroule en chapitres qui sont en fait des missions de notre personnage Dennis. Missions qui semblent tout d'abord être sans rapport mais qui petit à petit apportent leur pierre à l'intrigue jusqu'à la grosse révélation.
Et franchement c'était bien sympa, j'ai bien aimé l'ambiance du soldat solitaire qui se trouve toujours en première ligne ou en mission d'infiltration et qui commence à se poser des questions sur ceux qui lui donnent des ordres.
Au début il est vraiment le soldat loyal et même des fois quand on lui met les données sous les yeux il a encore du mal à y croire. Et cette solitude et ce sentiment d'être le seul capable de pouvoir servir son gouvernement. Ça ne l'empêche pas d'être totalement réaliste sur les raisons des missions qu'on lui confie et ça j'ai bien aimé, ce n'est un personnage totalement aveugle, il sait que des fois les raisons ne sont pas de bonnes raisons mais il doit faire son boulot malgré tout.
J'ai trouvé que pour un livre de cette taille l'intrigue était intéressante, c'est d'ailleurs la seule chose qui soit vraiment bien développée. Tout ce qui est extérieur nous reste totalement flou, ou du moins la seul vision qu'on en a est au travers des yeux de Dennis qui exécute les basses missions pour le conseil.
Dés que les indices commencent à arriver on se pose plein de questions sur ce qu'il se passe vraiment, sur ce qu'on n'a pas dit au soldat et qui peut se cacher derrière la mission. Ces passages la ont été vraiment les plus intéressants pour moi, bon ce n'est pas non plus hyper original une fois qu'on a fini, je le conçoit, mais ça se tiens parce que l'intrigue est faite de telle façon que le plus important est le chemin est pas la destination. Dans le sens ou, pour moi, c'est la façon dont Dennis va réagir qui est intéressante et pas juste la révélation en elle même.
Je dois dire que j'ai lu ce roman d'une traite. Un petite histoire mais une histoire qui a su me tenir jusqu'au bout et dont la fin était totalement satisfaisante et ne demande pas plus pour me plaire. le sujet en lui même a beau avoir été traîné de nombreuses fois, j'ai quand même bien plongé dedans.
16.5/20
Lien : http://delivreenlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
jcgapdy
  05 juillet 2019
Y a-t-il vraiment une limite au pouvoir du Diomède Alpha ?
Diomède Alpha est, à la base, un classique roman de super-soldat, dans le pur style d'une military-SF. On y retrouve des thèmes tels que dans Vendredi de Robert Heinlein et autres romans de ce domaine.
Ce qui est plaisant ici est d'abord le fait que l'histoire reste centrée sur Dennis Trenton et ne nous perd pas dans des méandres inutiles. Ensuite, et surtout, tout est narré et présenté selon le point de vue de ce super soldat né du projet secret Diomède. Pensées, réactions, doutes, vision des champs de bataille et des lieux de ses missions successives.
Certaines situations sont sans surprises et ceci est parfaitement maîtrisé : si nous, chaudement installés au calme dans un fauteuil, avons compris ce qu'il se passait, notre soldat Dennis est lui englué dans les risques mortels qu'il encourt et qu'il n'a ni les moyens d'être serein ni de réagir aux mensonges et aux faux-semblants qu'on lui distille savamment. Ce qui permet de faire monter les interrogations et le questionnement. Qui est responsable ? Et, surtout, pourquoi ? Dans quel but ?
Les certitudes de Dennis sur son utilité et sa raison d'être, les mantras inculqués qu'il ne cesse de répéter pour ne pas dévier de sa soumission aux Sages du Haut Conseil Fédéral et à l'amiral Josh Keil devenu son père militaire, sa puissance physique et psychique, son pouvoir et l'être objectif, tout en lui se trouve confronté à des incertitudes, à des réactions qu'il n'aurait jamais cru possibles. Face à ce soldat adolescent sur Lama, à cette concubine d'un cruel potentat local, il se retrouve désemparé et incapable de réagir comme le robot surhumain qu'il devrait être.
Jusqu'à cette fin inattendue où la réalité est bien différente de l'apparence qu'elle donnait, nous laissant une immense ouverture et l'espoir d'avoir, un jour peut-être, une suite…
J'ajoute quelques petites notes fort agréables tant sur le style narratif qui coule avec facilité que sur les détails techniques et biologiques dans cette histoire qui nous entraine très rapidement dans sa trame. Parmi ces derniers s'y trouve une analyse très soignée et détaillée de la physiologie humaine jusqu'aux tréfonds de la biochimie. J'ai même eu la surprise d'y découvrir une utilisation plus spectaculaire et puissance de drogues telles celles utilisées lors de la 2e guerre mondiale et dans les années qui suivirent, avec la « Pervitine » par les Allemands, la « Methedrine » par les Anglais ou le « Philopon » par les Japonais.
Outre la qualité signée du livre – on a droit à cette pliure qui évite d'abimer la couverture en l'ouvrant – voici un petit plaisir SF que je vous invite à savourer et qu'il serait vraiment dommage de rater.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nanali
  11 mai 2017
Après avoir été intriguée par la 4ème de couverture, puis refroidie par la 1ère, j'ai commencé la lecture de Diomède Alpha sans parti pris.
J'ai eu beaucoup de mal à passer la première partie du livre, ne comprenant pas bien quel rapport il pouvait y avoir entre les différents épisodes (hormis la récurrence du personnage principal et l'aspect chronologique des missions dont il est question).
Puis, vers la moitié, j'ai été accrochée par l'histoire et me suis laissée emporter.
Malheureusement, l'histoire s'est ensuite achevée presque d'un coup, me laissant finalement sur ma faim !
Le sujet abordé est, selon moi, assez intéressant : un super soldat génétiquement modifié interrogé par l'un de ses frères d'armes sur la possibilité d'une éventuelle remise en cause (ne serait-ce qu'intellectuelle) de l'autorité à laquelle ils sont soumis.
Toutefois, j'estime que l'aspect psychologique aurait pu être plus approfondi (mais il est vrai que le format est court : 220 pages).
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MarcellinaMarcellina   04 mai 2017
« Car la pire des morts se nomme Trahison, tandis que le sacrifice inspire le plus grand des respects. »
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Olivier Deparis (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Deparis
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! : Des raisons de se plaindre de Jeffrey Eugenides et Olivier Deparis aux éditions de l'Olivier https://www.lagriffenoire.com/124148-romans--des-raisons-de-se-plaindre.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Olivier Deparis (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2910 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre