AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Caracalla


Caracalla
  09 octobre 2012
J'ai bien aimé Les démons de Paris, seconde lecture de mes dernières vacances de Pâques (oui, je sais, je ne suis vraiment pas à en avance dans mes compte-rendus ...), ouvrage que j'ai ouvert à vrai dire par le plus grand des hasards, sans en avoir jamais entendu parler auparavant.

Sans chercher à le classer dans la catégorie steampunk, le roman devrait plaire aux amateurs du genre. L'atmosphère, d'abord, de Paris à la Belle Époque, avec ses petits métiers et son métro en construction, son hôpital et son parc d'attraction, ancre l'intrigue dans une époque et un lieu ; l'ambiance ensuite, entre positivisme, spiritualisme et religiosité. La multiplication des personnages historiques enfin (Nicolas II, Raspoutine, Lénine, Papus, Lépine, Fulgence Bienvenüe ...) confrontés aux personnages de fiction (Victoire Desnoyelles), procédé classique de la littérature steampunk. À côté de ce fond, la confrontation entre anges & démons et la description de l'« après vie » sont assez originales, la chute (au sens propre pour ce qui concerne l'archange Gabriel) plaisante. le fantastique est donc bien mené et, aspect cher à ce blog, le « ministère des affaires implexes » est à mon avis propice à inspirer des parties de jdr.

Résultat, j'espère bien trouver le temps (c'est toujours ce qui manque !) de lire un de ces quatre soirs, le dernier roman de Jean-Philippe Depotte, le crâne parfait de Lucien Bel.

(http://www.charbon-et-ether.fr/spip.php?breve31)
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura