AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2956469460
Éditeur : Aurélie Depraz (18/05/2019)

Note moyenne : 4.87/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Extrême nord de l’Ecosse, 1214

Quand Connor revient à CastleWhite après neuf ans d’absence, c’est pour constater que les desseins de son père, le seigneur de Caithness, n’ont pas changé à son égard : quoique grabataire et alcoolique, il n’a pas renoncé à le contraindre à épouser la fille de leur pire ennemi : le jarl des Orcades. Une Scandinave ! Quand tout le monde sait que c’est à ces chiens de Vikings qu’on doit la mort de Tormond !
Connor e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
AlexianeTh
  23 mai 2019
C'est reparti pour l'Écosse.

Nous dérivons vers le Caithness, en compagnie de Connor MacKay qui revient après neuf années d'exil volontaire au château de CastleWhite. Second fils du seigneur de Caithness, c'est avec des sentiments mitigés, et un semblant d'horreur, qu'il retrouve le fief de son enfance en bien piteux état. Accompagné de son écuyer et meilleur ami, Sean, Connor doit reprendre la main sur ce château en ruines, angoissé à l'idée que les Vikings — ces barbares qui lui ont pris son frère ainé, Tormond, des années plus tôt — puissent profiter de ces ruines pour s'emparer du territoire.

Si Connor redoutait de revenir, mais qu'il n'a pu résister à l'appel au secours de son cadet, Neil, ce n'est pas uniquement en raison des douloureux souvenirs. Il sait que son père lui rabâchera une nouvelle fois cette idée d'épousailles avec la fille du jarl des Orcades pour sceller une paix qu'ils espèrent durable.

Mais pour le jeune MacKay, ce n'est pas négociable. Il est de retour pour sauver CastleWhite, pas pour épouser une Scandinave, héritière de son ennemi juré qui plus est. Si, neuf ans plus tôt, ces complots ont tenté de le forcer à poser les yeux sur cette fillette maigrichonne sans aucun intérêt, ce n'est pas pour replonger dans de telles magouilles maintenant qu'il est un homme et elle, une femme.
Cependant, Shaena a bien grandi et n'a jamais pu oublier ce garçon de seize ans au charme ravageur qui l'a toisé avec un tel mépris.
Elle aussi souffre des manigances paternelles, bien plus qu'on ne peut l'imaginer.

Aurélie Depraz utilise son talent pour utiliser ses nombreuses connaissances et ses fructueuses recherches au profit de son intrigue. C'est une nouvelle fois ludique, intéressant, de découvrir un château en ruines qu'il est nécessaire de retaper dans les plus brefs délais. À travers Connor et Sean, nous découvrons le fonctionnement des travaux, assimilons les noms, la structure et l'architecture, tout ce que cela implique en terme de finances et de besognes… Mais c'est aussi une révision du fonctionnement de la maisonnée, dépourvue de châtelaine, et de la hiérarchie en conséquence, le travail des femmes. Ces dernières ont des rôles bien définis.

Les hommes ont leurs tâches.
Les femmes ont les leurs et n'y dérogent pas.
Encore une fois fidèle à elle-même, l'autrice nous dépeint la situation géopolitique de l'époque, expliquant les relations entre les différents clans (comme les MacLeod) et ce qu'il en est du trône écossais, alors tenu par William d'Écosse, mais aussi et surtout les tensions existant entre les archipels du nord et les territoires gouvernés par les Scandinaves. Une façon pour nous de mieux comprendre la mentalité de Connor MacKay à leur encontre, mais aussi Shaena, fille de jarl.

Cela induit plusieurs pages pour une mise en place approfondie et indispensable pour dérouler les fils de l'intrigue et de la romance.
S'ajoute à toutes ces informations le gaélique écossais qui s'invite de temps en temps, sous forme de proverbes, de brèves insultes ou de suppliques, mais aussi les noms et titres : laird, lassie, etc.
À la fin de l'ouvrage, vous pouvez retrouver les supports utiles dont s'est servie l'autrice, mais aussi découvrir le nom de ceux qui l'ont aidé à rendre le tout le plus authentique possible, notamment pour le fameux gaélique écossais.

L'ambiance du roman est assez sombre, en réalité. Dès les premières pages, nous avons l'impression d'être immergés dans la brume, des images ternes, sobres et tristes nous parviennent à la lecture, surtout lorsque nous découvrons avec Connor et Sean l'état de CastleWhite. La lumière semble provenir de Shaena, cette femme à la beauté lunaire. Lunaire, oui, qui offre alors une luminosité douce, nocturne, rien d'agressif. de la douceur.

Connor est un héros plutôt attachant. Sous ses airs bourrus et virils, il attise les sourires et quelques rires avec sa maladresse. Bomber le torse, il sait, mais se prendre le meuble dans le genou en reculant, ça aussi ! Il équilibre un peu ce personnage récurrent du héros Highlander propre sur lui, aux muscles saillants, au regard sombre, toujours sérieux… Connor, en revanche, est très têtue et incroyablement buté. Difficile de le faire changer d'avis lorsqu'il a des idées bien arrêtées.
Shaena est la douceur incarnée… quand on ne la cherche pas. C'est une femme qui n'a pas froid aux yeux et qui n'hésite pas à se battre pour se défendre et protéger ceux qu'elle aime. Grand sens du sacrifice, elle est dénuée de sentiments néfastes, hormis peut-être quelques sursauts de jalousie. Derrière ses sourires de miel se cache une dague aiguisée, prête à trancher.

Le choc culturel entre ces deux-là est moins palpable que pour les héros de L'amour, la mer, le fer et le sang. S'il y a des différences, mais aussi des stéréotypes dont ils n'arrivent pas à se détacher, c'est surtout la nationalité elle-même qui semble poser problème.

Sean, le meilleur ami de Connor, est l'un des personnages secondaires les plus réussis d'Aurélie Depraz. Ici, Sean est un soutien sans faille pour Connor, comme pour Shaena, et le premier à asséner des proverbes pour parfaire la bonne morale. Sous le masque hilare et ses plaisanteries très amusantes se cache celui d'une sagesse indispensable pour MacKay et l'héritière du jarl des Orcades.
Autour de ces trois protagonistes gravitent bien entendu les tertiaires, notamment les figures les plus viles qui ne sont pas là pour faciliter la vie des héros. Entre un MacLeod redoutable et perfide et une fille de laird aussi pernicieuse que belle, les obstacles sont nombreux.

L'écriture d'Aurélie ne change pas. Nous reconnaissons encore une fois sa patte capable de broder Histoire et romance, de souffler le chaud et le froid, de passer de la sensualité à un siège sanguinaire.
Shaena est encore un beau roman historique qui aborde la romance pour étayer le contexte géopolitique de l'époque, les moeurs, les traditions et tout le système clanique écossais, à travers un fils de seigneur, Connor, et une Scandinave, Shaena.
Lien vers la chronique :
Lien : http://marmiteauxplumes.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
HeleneEtLesBouquins
  30 septembre 2019
[SERVICE PRESSE]



⚔️ Shaena de Aurélie Depraz Auteur.


Je remercie chaudement l'auteur de m'avoir acceptée comme nouveau partenaire.


Mon résumé :

Après avoir fui le château familial pour éviter un mariage arrangé, Connor est de retour au pays, avec Sean, son meilleur ami. Neuf ans n'ont pas effacés les rancoeurs et le torchon brule entre lui et son père. Après avoir rénové le château, Connor doit faire face a l'inévitable : reprendre les alliances entre les grandes familles pour vaincre l'ennemi. Mais l'arrivée d'une belle blonde risque de tout faire capoter... à commencer par les certitudes de Connor.


Connor est un Highlander. Beau, fort et gentil, il est vaillant et n'hésite pas à faire jouer son épée quand le moment l'exige. Promis à une norvégienne lorsqu'il avait 17 ans, il a préféré fuir le château plutôt que d'épouser cette gamine de 9 ans pour satisfaire leurs pères. Après avoir reçu une lettre de Neil, son petit frère qu'il ne connaît pas, Connor revient gérer le château familial, son père étant devenu alcoolique à la mort de sa femme.

Shaena est norvégienne. Peuple fièrement opposé aux Écossais, elle n'a pas oublié le beau Connor, qu'elle devait épousé il y a neuf ans. Son père ne l'entend pas de cette oreille et sachant que Connor est revenu, il fait envoyé sa fille pour le séduire. Rebelle, fière et contre l'idée de son père, elle se présente à Connor.

Sean est le meilleur ami de Connor et disons le, sa conscience. D'une amitié indéfectible pour le bel écossais, il le malmène, le re cadre, le secoue lorsque celui-ci se borne ou se voile la face. En l'absence de Connor, parti combattre, il deviendra le confident de Shaena, qu'il adore.



Mon ressenti final :

C'est la première fois, me semble-t-il, que je lis de la romance historique. C'est également le premier roman que je lis de l'auteure. J'ai été enchantée par ma lecture. Grâce à des descriptions précises et réalistes, j'ai été transportée en Ecosse et embarquée dans un tourbillon d'émotions, de sensations et d'odeurs. Les embruns, la sueur, le sang, les larmes salées, j'ai absolument tout senti.

Connor est un homme bon, autant avec ses amis qu'avec ses sujets. Vaillant, affable, il met sa fierté de côté pour rentrer au pays, touché par la lettre que son frère lui a écrit. Peu habitué aux démonstrations, il ne sait comment réagir lorsque Neil le serre dans ses bras. J'ai adoré imaginer un colosse musclé gêné d'être câliné en public. Shaena est douce et pleine de bonté, au caractère bien trempé, cependant. Dans une époque où il était bien difficile d'être une femme, elle s'en sort plutôt bien.

La plume de l'auteure est affirmée et mature. Si elle n'est pas écossaise, en tout cas on sent un véritable travail de recherche pour être au plus près de la réalité. le language est d'époque, pour certains passages et de nombreuses références y sont détaillées. le voyage qu'offre cette lecture est incroyablement agréable. Je me suis attachée à Connor dès les premières lignes et même si j'avais déjà une idée de Shaena et de sa beauté d'adulte, j'ai adoré ce couple atypique mais évident. J'ai aimé que Shaena se dresse contre son père ou s'occupe de gérer les gens de Connor lorsque la forteresse est attaquée. le père de Shaena est abject et tout est calculé pour que la belle charme l'écossais. Mais l'amour se chargera du reste.

Vous l'aurez donc compris, cette romance est douce et addictive a souhait. La démarrer c'est la lire d'une traite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Missnefer13500
  21 décembre 2019
4e roman d'Aurélie Depraz que je lis depuis le partenariat SP avec l'auteure.
Jusqu'alors, j'avais plutôt assez apprécié ses oeuvres, dont je trouve les romances mignonnettes cependant je ne parvenais pas à ressentir de l'émotion et de l'attachement pour les personnages.
Certes le contexte historique y était bien décrit, tout comme les décors, mais je trouvais les amourettes de nos protagonistes un peu lisses malgré les rebondissements et estimait qu'elles se ressemblaient un peu trop.
Dans ce tome j'ai trouvé tout ce qu'il me manquait. Je suis tombée sur le charme de Connor et de Shaena et de celui de Sean. Peut-être parce que les Highlanders me font plus vibrer que les Vikings ?
Personnellement j'aime beaucoup que l'on donne une place aux personnages secondaires, ce que l'auteure, jusqu'ici ne faisait pas, — à tort à mon sens, car ils apportent un plus à l'histoire —. J'ai compris pourquoi en me promenant sur le site d'Aurèlie Depraz.
Aussi, suis-je ravie qu'elle l'ait fait ce qui nous donne de belles répliques entre Connor et Sean. Des hommes comme on les rêve. Néanmoins, j'ose émettre une remarque à propos du vocabulaire employé par nos 2 personnages. Celui-ci est beaucoup trop contemporain et pas vraiment en adéquation avec la manière de parler dans les années 1200.
Pour le reste il n'y a rien à redire. Aurelie Depraz a trouvé le bon compromis entre les descriptions posant le contexte historique et qui s'avèrent beaucoup moins lourdes que dans les premiers romans et donnent moins l'impression de nous donner un cours d'histoire.
Encore une fois, j'ai apprécié le coté ludique et culturel, en sachant toutefois que l'auteur prend quelques libertés artistiques sans pour autant nous raconter n'importe quoi et restant sur une base crédible.
Avec ce tome, Aurélie Depraz m'a totalement conquise, donné envie de lire une suite avec les aventures de Sean et ainsi retrouver les personnages principaux.
On note une grande progression dans le travail de l'auteure et je ne peux qu'espérer qu'elle nous offrira de nouvelles belles aventures autres que celles de ces chers Vikings desquels elle semble s'être entichée. Personnellement j'ai eu ma dose. Je croise donc les doigts pour qu'Aurèlie Depraz cette passionnée d'Histoire nous en concocte une dans une autre période et d'autres lieux.
Coup de coeur pour ce roman que j'ai dévoré en quelques heures.
Ps Je ne suis pas fan de la couverture. Cet Highlander de dos n'est pas assez sexy pour moi avec sa coupe trop sage.

Lien : http://missneferlectures.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Seryal_lectrice
  23 juin 2019
Encore une fois, je viens vous présentez le tout nouveau bébé d'Aurélie Depraz : Shaena. Après avoir voyagé près des côtes danoises et en France, on retourne enfin dans le pays que je préfère pour son histoire mais également ses paysages : l'Ecosse. On y était dans “pour l'amour d'une Sasunnach” et j'avais hâte de me re-plonger dans un roman historique écrit par Aurélie et en Ecosse. Bien que sa plume et les autres pays soit géniaux, j'ai toujours ce petit penchant pour l'Ecosse, après tout, “Pour l'amour d'une Sasunnach” est le premier roman d'Aurélie que j'avais lu et ça avait été un véritable coup de coeur pour moi ! Et en ce temps de stress à cause de mon bac, lire un roman d'amour avec toujours ce côté historique très précis (qui est clairement la marque de fabrique d'Aurélie !) m'a fait énormément de bien.
De quoi parle ce nouveau roman ? C'est l'histoire d'une jeune homme -Connor- qui est en quelque sorte obligé de revenir sur le domaine familial pour reprendre la relève de son père, ça ne devrait pas être son rôle, mais son père meurt à petit feu après le décès de son épouse, et son frère -l'ainé- est mort lui aussi. Alors cette lourde tâche lui revient. Et quelle tâche ! le château est dans un état catastrophique ! Et pour couronner le tout, son très cher père alcoolique veut toujours le marier à la fille de ses pires ennemis : une Scandinave. C'est lors de cette annonce que Connor s'était enfuit du château avec son meilleur ami Sean, il ne pouvait pas accepter de se marier avec les responsables de la mort de son grand frère : Tormond. Et pourtant !
Que dire de plus que d'habitude ? Aurélie maîtrise toujours aussi bien l'Histoire et nous apprend de nouveau mots et faits historiques à chaque roman ! le personnage de Connor est, je trouve, le personnage le plus travaillé, aboutit de tous les personnages des romans d'Aurélie Depraz, le pourquoi est assez compliqué à expliquer, mais pour moi c'est celui qui a été le plus travaillé, c'est avec lui que j'ai ressentis le plus d'émotion : la tristesse, la révolte, la colère, le dégout mais aussi la joie, l'amour, la fierté, l'admiration, l'amusement, l'espoir... Bref c'est LE personnage sur lequel j'ai craqué et avec lequel je me suis le plus “entendu” on va dire, ses réactions aurait pu tout à fait être les miennes, et ceci aide à "créer” des liens et surtout à s'approprier le personnage en quelque sorte, à s'y attacher. Sa douleur m'a énormément touché dès les premières pages tout comme ses moments de joie.
Ensuite, parlons un peu de l'héroïne, notre petite scandinave nommée (je vous laisse deviné...) Shaena ! Fille du jarl Haraldsson (un homme tout à fait répugnant) Shaena est, contrairement à Connor, plutôt intéressait par ce mariage arrangé, et je peux la comprendre avec un père pareil, moi aussi je voudrais m'enfuir vite fait bien fait ! Mais est-ce vraiment la seule raison ? Il semblerait que Shaena est succombé au charme de Connor... Mais Shaena va être non seulement forcé à se rendre à CastleWhite (la demeure de Connor) mais également forcé à être défloré par un guerrier de son père pour être “expérimentée” et dégourdis avec son futur mari. Malgré son courage, j'ai trouvé Shaena un peu... Niaise je dirai aux premiers abords, je ne m'attendais pas à faire face à une jeune femme rebelle bien évidement, mais une femme un peu plus imposante. Mais finalement elle m'a réservé une très bonne surprise ! Je n'irai pas jusqu'au coup de coeur, mais Shaena est une femme très courageuse et un exemple à suivre.
Concernant la trame du livre, en premier lieu j'ai trouvé la rencontre entre Shaena et Connor assez originale, et, elle m'a fait penser à l'entrée au bal du Duc de Nemours dans La Princesse de Clèves (le bac de français aura ma peau !) par rapport à leur entrée assez fracassante et chevaleresque. le reste du roman m'a beaucoup plus, comme d'habitude la romance est a croqué, et la fin j'ai adoré !
Les romans d'Aurélie sont toujours des pures merveilles, j'adore les lire car contrairement aux autres romans historiques romancés, Aurélie fait un parfait mélange des deux genres pour nous faire voyager et rêver !
Lien : https://leslecturesencouleur..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
del34
  23 septembre 2019
Après avoir quitté ses terres pour fuir un mariage qui lui paraissait injuste et inimaginable, Connor revient 9 ans plus tard à la demande de son jeune frère afin de restaurer et de revaloriser ses terres abandonnées par son père ivrogne incapable de gérer son peuple depuis la mort de son épouse.
Mais les 9 ans passées loin de chez lui non pas résolus son père à abandonner ce mariage avec la fille de leur ancien ennemi, une norvégienne, une fille de vikings, ces êtres barbares qui ont conduit à la mort de son frère. Pour Connor, s'allier avec ce peuple et épouser une de leurs filles est hors de question, il épousera une écossaise afin de fortifier des ententes et c'est non négociable….et pour montrer sa détermination, il organise une soirée avec ses alliés et leurs filles
Pourtant la vieille de cette rencontre, il va porter secours à une jeune femme dont la beauté le bouleverse, une jeune femme qui le hante après son départ et dont il va partir à la recherche mais quelle n'est pas sa surprise lorsqu'il la retrouve dans son château au milieu des invités…..
Shaena était promise à Connor, fils du seigneur de Caithness. Dès le premier regard, l'enfant qu'elle était est tombée amoureuse de ce guerrier écossais au regard doux malgré la haine qu'il vouait à son peuple.
Lorsque 9 ans plus tard, il revient sur ses terres, son père et le seigneur de Caithness monte un scénario afin de pousser Connor à épouser Shaena, un traquenard qui horrifie la jeune femme qui n'a pourtant pas son mot à dire mais elle compte bien rester droite et honnête…
Une rencontre inattendue,
Une attirance immédiate,
Elle représente tout ce qu'il hait,
Il est le seul qu'elle veuille aimer,
Entre attirance, fierté, secrets et manigances,
Ils vont devoir se faire confiance et s'apprivoiser,
L'amour sera-t-il plus fort que les rancoeurs ???
Ce quatrième roman est celui qui m'a le plus séduit, j'ai aimé les trois premiers mais celui-ci m'a plongé dès le départ dans cette histoire mêlant amour, alliance, manigances, jalousie, secrets.
Aurélie nous emporte au coeur de l'écosse, elle nous fait voyager par ses descriptions si précises, si envoutantes, elle nous immerge dans une époque lointaine avec un sujet qu'elle maitrise, ses descriptions sont précises sans être longues et assommantes, elle dose parfaitement l'histoire et la romance pour nous entrainer dans son univers.
Les personnages sont particulièrement attachants, Shaena est douce, droite, courageuse, sensible, honnête malgré ses secrets et ses mensonges, elle parait fragile mais cache une patience et une force qui m'ont impressionné. J'ai adoré cette femme qui reste fidèle à ce qu'elle pense juste, qui va se battre pour obtenir ce qu'elle désire le plus au monde sans tomber dans les excès, sans dépasser les limites qui pourraient lui faciliter la tâche mais qui entre dans un jeu de manigance malsaine.
Connor est buté, taciturne, grognon, souvent de mauvaise foi mais il reste honnête et juste, il est torturé par la mort de son frère et n'arrive pas à donner son pardon où à relativiser les choses.
Ses sentiments sont évidents et j'ai trouvé amusant (bon ok parfois agaçant) cette obstination à refuser d'écouter son coeur.
Les personnages secondaires ont une place importante, ils nous amusent, nous irritent, nous dérangent, chaque personnage trouve sa place dans l'histoire et apporte son lot d'émotions.
La plume d'Aurélie est toujours aussi professionnelle, appliquée, elle nous livre une belle romance tout en s'appuyant sur des faits historiques, elle nous entraine avec Brio dans ces jeux d'alliances, de manigance qui régente la politique de l'époque.
Une romance historique captivante qui se dévore, qui nous plonge dans un univers lointain et pourtant toujours aussi passionnant.
Une belle lecture que je vous recommande fortement

Lien : http://aucoeurdunepassion.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3637 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..